Manama exige des excuses de Téhéran après la traduction du discours de Morsi  02/09/2012

Manama exige des excuses de Téhéran après la traduction du discours de Morsi




DUBAI - Bahreïn a exigé des excuses de Téhéran après la substitution par la télévision d'Etat iranienne du mot Syrie par Bahreïn dans la traduction du discours du président égyptien attaquant le régime de Damas lors du sommet des Non-Alignés.

Le patron de la télévision iranienne, M. Ezatollah Zarghami, a reconnu les faits dimanche en invoquant une erreur d'un traducteur, selon l'agence iranienne Mehr.

Dans un communiqué publié samedi soir, le ministère bahreïni des Affaires étrangères indique avoir protesté officiellement auprès du chargé d'affaires iranien à Bahreïn Mahdi Islami, à la suite de la falsification et de la déformation par la télévision d'Etat iranienne du discours du président Mohamed Morsi.

Les traducteurs des médias officiels iraniens ont substitué le nom de Bahreïn lors des remarques effectuées par le président égyptien au sujet de la Syrie, ajoute le communiqué.

Il s'agit d'un véritable acte de fraude et cela constitue le dernier exemple des interventions des médias iraniens dans les affaires de Bahreïn, ajoute le communiqué qui exige des excuses de la part du gouvernement iranien.

M. Morsi avait dénoncé jeudi le régime oppressif en Syrie à l'ouverture du sommet des pays Non-Alignés à Téhéran, plus ferme allié de Damas, suscitant les protestations de la délégation syrienne qui a quitté la salle.

La séance d'ouverture du sommet a été retransmise en direct par plusieurs chaînes de la télévision d'Etat iranienne, dont la chaîne d'information en continu IRINN et la Première chaîne nationale.

La traduction du discours du président égyptien diffusée par l'IRINN, effectuée par les interprètes du sommet, a bien mentionné la Syrie, mais la Première chaîne, qui utilisait ses propres traducteurs, a en revanche remplacé Syrie par Bahreïn.

C'est une erreur de traduction sur une seule chaîne, intervenue lors d'un changement de traducteur, a affirmé M. Zarghami en évoquant l'incident lors d'une conférence devant des étudiants islamiques.

Il a dénoncé l'exploitation de cette bévue par les médias occidentaux, en faisant valoir qu'il n'y a pas eu d'erreur sur l'IRINN, qui était la principale source d'information nationale et internationale sur le sommet, selon Mehr.

La télévision d'Etat iranienne, qui relève directement du Guide suprême Ali Khamenei à la différence des autres médias officiels rattachés au gouvernement, diffuse 18 chaînes hertziennes ou satellitaires, dont trois en langues étrangères (arabe, anglais et espagnol).

La Première chaîne, captée dans tout l'Iran, est celle qui bénéficie de la plus large audience nationale.


(©AFP / 02 septembre 2012 11h53)

Commentaires

1.Posté par Safari le 02/09/2012 13:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ça sent la punition collective tout çà !

2.Posté par Safari le 02/09/2012 13:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

2013 parait de moins en moins certain.

3.Posté par cass. la Gauloise le 02/09/2012 13:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

en fait c 'est un quiproquo , qui en fait dénonce une réalité, le roi du Bahreïn n'a fait que se prendre ses quatre vérités en pleine poire. et ferait mieux de fermer son four à m... qui lui sert de bouche. Car alors qu'est -ce que devrait dire l'Iran concernant la désinfo les mauvaises traductions les inversions accusatoires les propagandes mensongères les agressions etcetc à son encontre et donc la, concernant la syrie de Bachar. si Morsi était propre et un honn^te homme c'est le Barheîn entre autres oui qu'il aurait du citer et dénoncer oui.

4.Posté par Depositaire le 02/09/2012 14:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le fait est que l'on ignore pourquoi le traducteur s'est trompé. Le lapsus parait difficile à croire. Si c'est volontaire, c'est d'une maladresse insigne ! C'est vraiment chercher à discréditer l'Iran, puisqu'il était facile de déterminer ce que M. Morsi avait dit réellement. Du coup, il est permis de se poser cette question : Puisque l'Iran n'avait aucun intérêt, au contraire, à déformer ces propos, n'y aurait-il pas eu une influence extérieure qui se serait glissée pour pouvoir accuser l'Iran de désinformation ? Je n'affirme rien, n'ayant aucun élément pour le faire. Mais la question mérite d'être posée tellement l'événement est gros. Les sionistes et les occidentaux feraient n'importe quoi si ça pouvait déstabiliser l'Iran, de sorte qu'une intervention de ce genre n'aurait rien de surprenant.

Ceci dit, si lapsus il y a, il est pour le moins révélateur. En effet, on ne peut pas exactement qualifié le régime bahreini de "démocrate" ! La persécution des chiites et des ressortissants étrangers qui travaillent sur place et qui demandent juste un salaire un peu plus élevé est tellement féroce que la laisser sous silence, est en soi, déjà criminel.

Les médias occidentaux, si avides de "justice", de "démocratie", de "droits de l'homme", aussi bien que les classes politiques toutes tendances confondues, sont étrangement silencieux sur la situation du Bahrein !

Bizarre ! Vous avez dit bizarre ?

5.Posté par Nordine le 02/09/2012 16:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le régime iranien invente des info et en cache d'autres, c'est flagrant maintenant !!!

C'est grace à ça que les sionistes peuvent justifier leur politique crminelle et raciste !!!

6.Posté par Intellecterroriste le 03/09/2012 10:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bien joué de la part de l'Iran, commettre une bourde de cette ampleur était la dernière connerie qu'ils pouvaient se permettre. Déjà que nos "médias" alignés prenaient un malin plaisir à déformer les propos d'Ahmadinejad, cette fois, je ne vois pas bien qui pourrait le leur reprocher (leur but n'étant pas d'informer sur des faits, mais d'orienter les opinions vers ce qu'on attend d'elles).

C'est ridicule. Et ça pourrait être risible si la situation Moyen-Orientale n'était pas au bord du chaos.

7.Posté par davidel le 03/09/2012 12:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

c'est étonnant que morsi, l'agent américain n'est pas fait allusion au Bahreïn.. c'est une erreur (un message) que morsi aurait du soulever lors de son intervention. morsi marche avec netanyahoud, cameron, fabius etc.. des judeosionistes. cette erreur, un lapsus révélateur donnera a reflechir au baril du barhein et a morsi l'agent sioniste.

Nouveau commentaire :



Publicité

Brèves



Commentaires