Macron lance de nouvelles mesures autour de l’immigration  04/06/2017

Macron lance de nouvelles mesures autour de l’immigration











Le président Français, Emmanuel Macron s’est penché sur les nouvelles mesures autour de l’immigration, dont la naturalisation et l’accès à l’emploi.

Des mesures qui concernent des milliers d’Algériens, essentiellement les étudiants, les créateurs d’entreprise et les artistes, avec la clef notamment la simplification des modalités d’accès au travail pour tous les étudiants titulaires d’un master en France.

Les médias français, citant des candidats d’En Marche! aux élections législatives, ont affirmé que le locataire de l’Elysée s’était engagé à prendre nombre de mesures et a proposé que « chaque étranger en situation régulière arrivant en France ait droit à une formation linguistique suffisante pour atteindre le niveau B1 (niveau qui permet la naturalisation)».

Selon les mêmes sources, Emmanuel Macron s’est engagé également à «promouvoir l’immigration de la connaissance » et a promis d’ «d'alléger les procédures et de réduire les délais d'obtention des visas "talents" des passeports réservés aux créateurs d'entreprise, aux investisseurs, aux chercheurs ou aux artistes». Ces mesures décrites par les mêmes sources comme le second objectif du président français.

Par ailleurs, il envisage aussi de «développer les visas de circulation pour les professionnels et simplifier les modalités d’accès au travail pour tous les étudiants titulaires d’un master en France».

S’agissant des demandes d’asile, Macron et son staff gouvernemental entendent de « réduire les délais de traitement pour arriver à une prise de décision sur leur statut en huit (08) semaines».

Pour ce qui est du volet sécurité, le nouveau président français « prévoit de renforcer le corps de police des frontières européen », de «s’attaquer à la racine des causes de départ dans les pays d’accueil» en développant «des actions et des projets dans les principaux pays de départ et de transit des migrants».
ADVERTISEMENT

A l’apparence et vu ces premières mesures, il semble très clair que Macron n’était pas différent de son prédécesseur, François Hollande, en ciblant en l’occurrence les talents et la main d’œuvre qualifiée, essentiellement les immigrants francophones, et ce d’autant plus que Macron entend d’alléger les procédures et de réduire les délais d'obtention des visas «talents», notamment ceux issus des pays d’Afrique du Nord.

Sachant qu’il ait promis des facilitations d’accès au travail aux étudiants titulaires d’un master ce qui devrait doubler les opportunités d’emploi au profit des étudiants algériens détenteurs du diplôme «master» dans l’Hexagone.

Rappelons que les universités françaises comptent actuellement quelque 25.000 étudiants algériens, selon les chiffres communiqués à plusieurs occasions par l’ambassade de France à Alger.

http://www.echoroukonline.com/ara/articles/524813.html

Commentaires

1.Posté par Bina le 04/06/2017 22:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Maintenant que les algériens visent d'autres pays, la France fait dans la récup. Non mais c'est une blague!? Pourquoi tant d'engouement vis-à-vis des algériens...?! Il y a anguille sous roche !!

2.Posté par Saber le 05/06/2017 02:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L'Algérie de demain inchallah.

Nouveau commentaire :



Publicité

Brèves



Commentaires