Londres s'engage à aider l'Arabie à diversifier son économie  05/04/2017

Londres s'engage à aider l'Arabie à diversifier son économie












Le Royaume-Uni s'est engagé mercredi à aider l'Arabie saoudite à diversifier son économie, trop dépendante du pétrole, à l'occasion d'une visite de la Première ministre Theresa May à Riyad, a indiqué son cabinet.

Londres est en passe de devenir un "partenaire clé" de Riyad dans la mise en oeuvre du "programme ambitieux Vision 2030", annoncé en 2016 et qui vise à réformer et à moderniser l'économie saoudienne, a indiqué dans un communiqué Downing Street avant une rencontre entre Mme May et le roi Salmane d'Arabie saoudite.

Parmi les mesures citées figurent des rencontres "stratégiques" semestrielles entre les ministres du Commerce des deux pays, une assistance britannique dans le processus de réforme du ministère saoudien de la Défense et un nouveau dialogue bilatéral pour améliorer l'éducation.

Figurent aussi un projet de séminaire dirigé par des experts britanniques sur les normes en matière fiscale et de privatisation et un partage d'informations dans le domaine de la santé avec un expert britannique basé en permanence à Riyad. La coopération envisagée devrait également s'étendre aux domaines de la culture, des loisirs et du divertissement.

"Nous soutenons fermement Vision 2030, un plan ambitieux de réformes internes" qui est "essentiel au succès et à la stabilité à long terme de l'Arabie saoudite", a dit Mme May, ajoutant que "le Royaume-Uni est bien placé pour aider" Riyad à réaliser "ces réformes vitales".

Avant d'arriver mardi à Riyad en provenance de Jordanie, la Première ministre britannique avait estimé qu'il existait en Arabie saoudite "un énorme potentiel d'investissements pour doper l'économie" de son pays en passe de quitter l'Union européenne.

A Riyad, elle a rencontré le prince héritier Mohammed ben Nayef, le vice-prince héritier Mohammed ben Salmane et le ministre de l'Energie Khaled al-Faleh, ainsi que la présidente de la Bourse de Riyad, Sarah al-Suhaimi.

L'Arabie saoudite, premier exportateur mondial de pétrole, a souffert ces deux dernières années de la chute des cours du brut.

https://www.lorientlejour.com/article/1044924/londres-sengage-a-aider-larabie-a-diversifier-son-economie.html

Commentaires

1.Posté par Saber le 06/04/2017 00:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pour qu'un pingouin puisse faire quelque chose d'utile , il faut qu'il ait des bras pour retrousser ses manches.

Nouveau commentaire :



Publicité

Brèves



Commentaires