Libération conditionnelle pour la Palestinienne Nour Tamimi ayant frappé des soldats  05/01/2018

Libération conditionnelle pour la Palestinienne Nour Tamimi ayant frappé des soldats











Une Palestinienne inculpée pour avoir frappé des soldats israéliens a été relâchée vendredi d'une prison militaire israélienne en Cisjordanie occupée, après payement d'une caution.

Nour Tamimi, 20 ans, est l'une des deux protagonistes palestiniennes d'une vidéo devenue virale la montrant avec sa cousine, Ahed Tamimi, 16 ans, en train de frapper des soldats en Cisjordanie.
Elle a été relâchée dans son village de Nabi Saleh contre le versement d'une caution de 5.000 shekels (1.200 euros) et après le rejet par un tribunal militaire israélien siégeant en Cisjordanie d'un appel du procureur contre sa libération, a indiqué son père Naji Tamimi à l'AFP.

Un garant s'est en outre engagé à ce qu'elle comparaisse devant le tribunal à partir du 12 février, a affirmé son avocate Gaby Lasky à l'AFP. Nour Tamimi devra en outre d'ici là se présenter à un commissariat de la police israélienne tous les vendredis à midi.

Arrêtée le 20 décembre, Nour Tamimi a été inculpée dimanche d'agression aggravée d'un soldat et d'atteinte à des soldats en fonctions, selon l'acte d'accusation.
Dans une vidéo filmée avec un téléphone portable le 15 décembre, on voit Nour Tamimi s'approcher, avec sa cousine Ahed, de deux soldats en leur disant de quitter les lieux, avant de les pousser, leur donner des coups de pied et les frapper.
Les deux soldats étaient dans la cour d'une maison pour empêcher des Palestiniens de jeter des pierres sur des Israéliens à proximité, selon l'acte d'accusation.
La famille d'Ahed affirme que l'incident avait eu lieu dans la cour de leur maison.

Les soldats, lourdement armés, apparaissent eux impassibles face à ce qui semble relever davantage de la provocation que de la volonté de faire mal. Puis ils s'éloignent dès l'arrivée de la mère d'Ahed.

Ahed Tamimi apparaît comme la plus agressive des deux jeunes femmes dans la vidéo.
Le tribunal militaire d'Ofer a retenu lundi 12 chefs d'inculpation contre Ahed Tamimi et cinq chefs d'inculpation contre sa mère, Nariman. Toutes les deux demeureront en détention jusqu'à au moins le 8 janvier, date d'une nouvelle audience.

Arrêtée le 19 décembre, Ahed Tamimi est devenue pour les Palestiniens une icône de la lutte contre l'occupation israélienne. Elle s'est fait connaître dans des confrontations avec l'armée israélienne. Les médias israéliens la qualifient de "provocatrice".

https://www.lorientlejour.com/article/1092729/liberation-conditionnelle-pour-la-palestinienne-nour-tamimi-ayant-frappe-des-soldats.html

Commentaires

1.Posté par YYY le 05/01/2018 21:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Elle n'ont pas frappé, elles ont sommée ce militaire de sortir de chez elles. Il est resté stoïque chez elles en conquérant. Elle l'ont fait sortir de chez elles. Ces militaires sont des étranger armés qui ont envahis leur cours privée, leur pays. Ces militaires refusent de manière stoïque de sortir de chez elle. De quel droit !
Si demain l'armée Allemande ou une autre entrait dans votre cours ???
Vous feriez quoi? Vous vous défendriez !?

Signer et faites passer la pétition. Merci.

https://www.change.org/p/la-france-doit-reconna%C3%AEtre-sans-d%C3%A9lai-l-%C3%A9tat-de-palestine?utm_medium=email&utm_source=welcome_new_user&utm_campaign=triggered&j=184494&sfmc_sub=584721415&l=32_HTML&u=34205719&mid=7233052&jb=856888

2.Posté par VIRGILE le 06/01/2018 15:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Avec les conneries de Donald aux USA qui soutien inconditionnellement les Israéliens, pratiquant les exécutions sommaires, tortures, meurtres gratuits, etc., Israël n'a pas fini de maltraiter pire que des animaux, les valeureux Palestiniens/ Palestiniennes.

israël, factuellement, est un état terroriste, pervers, pratiquant l'apartheid et divers crimes (de guerre et contre l'humanité).
Si Tsahal sévit dans les territoires occupés, il faut savoir que le Mossad exécute librement de nombreux citoyens et leaders de par le monde. leurs cibles sont simples. ce sont tous ceux et celles qui s'oppose courageusement au Grand israël talmudo-sionistes.

Que Dieu de Justice nous vient en aide et continuons à prier pour le peuple martyr Palestinien.

Maranatha, Salam, Shalom

Nouveau commentaire :


Publicité

Brèves



Commentaires