Les principaux points de l’accord de réconciliation palestinienne  12/10/2017

Les principaux points de l’accord de réconciliation palestinienne










Le mouvement islamiste Hamas et son rival palestinien du Fatah ont signé jeudi au Caire un accord de réconciliation, à l’aide d’une médiation égyptienne. Voici certaines des dispositions convenues, et les points laissés en suspens.

Le texte de l’accord lui-même n’a pas été publié.

– L’Autorité palestinienne, dominée par le Fatah et basée en Cisjordanie occupée, reprendra le contrôle total de la bande de Gaza d’ici au 1er décembre, selon le communiqué des Renseignements égyptiens. Elle en avait été chassée en 2007.

– Tous les grands mouvements palestiniens, dont le Fatah et le Hamas, se réuniront le 21 novembre au Caire pour des discussions en vue de former un gouvernement d’unité nationale.

– Les points de passage reliant Gaza à Israël et à l’Egypte seront replacés sous le contrôle de l’Autorité palestinienne d’ici au 1er novembre, selon le négociateur du Fatah Azzam al-Ahmed.

– Le président palestinien Mahmoud Abbas devrait se rendre à Gaza dans les prochaines semaines, pour la première fois depuis 2007, selon un responsable de son parti.

– La question des dizaines de milliers de fonctionnaires employés par le Hamas sera résolue d’ici à février 2018, selon la chaîne de télévision du Hamas, Al-Aqsa.
– Points en suspens –

– Les mesures punitives prises par l’Autorité palestinienne contre Gaza, notamment la réduction des paiements pour l’électricité, doivent être levées. Mais aucune échéance précise n’a été communiquée.

– Le sort des 25.000 hommes de la branche armée du Hamas, les brigades Ezzedine al-Qassam, n’a été évoqué dans aucune déclaration publique. Israël a assuré qu’il rejetterait tout accord dans lequel le Hamas –contre lequel il a mené trois guerres depuis 2008– ne serait pas démilitarisé.

– La reconnaissance d’Israël n’a pas non plus été mentionnée. L’Organisation de libération de la Palestine (OLP) dirigée par M. Abbas a reconnu Israël, contrairement au Hamas.

Ce dernier est classé comme une organisation terroriste par Israël, les Etats-Unis et l’Union européenne. Les diplomates occidentaux assurent qu’ils n’accepteront pas un gouvernement composé du Hamas si ce dernier ne reconnaît pas Israël.

https://www.tsa-algerie.com/les-principaux-points-de-laccord-de-reconciliation-palestinienne/

Nouveau commentaire :


Publicité

Brèves



Commentaires