Les femmes de policiers se mobilisent contre les suicides touchant les forces de l’ordre  17/08/2019

Les femmes de policiers se mobilisent contre les suicides touchant les forces de l’ordre























Les femmes des membres des forces de l’ordre se sont mobilisées dans plusieurs villes de France. Suite aux 47 morts volontaires de policiers survenues en 2019, elles réclament d’être entendues par Christophe Castaner «pour arrêter cette vague de suicides».

Plusieurs manifestations se sont déroulées vendredi 16 août à Paris, Toulouse et Lille à l’appel de l’association «Les Femmes des Forces de l’Ordre en Colère», laquelle réunit les conjointes des policiers et gendarmes. Lors de la mobilisation, celles-ci ont réclamé une réaction du gouvernement face aux 47 suicides d’agents survenus en 2019.

À Paris, la manifestation FFOC a eu lieu devant le ministère de l’Intérieur. «On veut dire stop aux suicides chez les forces de l'ordre. En tout, 47 policiers se sont suicidés depuis le début de l'année. Et si on compte les pompiers, les militaires, les gendarmes ou encore la police municipale, on arrive à 78 suicides depuis début 2019», a déclaré l’une des membres de l’association.

Portant des masques blancs sur lesquels coulaient des larmes de faux sang, elles se sont rendues à Beauvau avec des roses dans les bras pour alerter sur la situation et afin de solliciter une audience personnelle avec le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner.

«Stop, il faut faire quelque chose parce que ce n’est plus possible. Derrière l’uniforme, il y a des hommes. Ce sont des maris, c’est des papas, des mamans. Ce ne sont pas seulement des matricules, des robots. Monsieur Castaner doit réagir et il doit aussi recevoir les familles, on a des choses à lui dire. Il y a des choses à mettre en place pour arrêter cette vague de suicides», a martelé l’une des manifestantes.





La police française est touchée par une vague de suicides depuis le début de l’année. 47 policiers ont mis fin à leurs jours depuis le 1er janvier 2019 contre 35 en 2018, selon les chiffres du ministère de l’Intérieur. Le taux de morts volontaires dans la profession est supérieur de 36% à celui de la population générale, selon une étude de l'Inserm. Espérant remédier au problème, le ministre de l'Intérieur a mis en place fin avril une «cellule alerte prévention suicide».

https://fr.sputniknews.com/france/201908171041943236-les-femmes-de-policiers-se-mobilisent-contre-les-suicides-touchant-les-forces-de-lordre/

Nouveau commentaire :



Publicité

Brèves



Commentaires