Les ennemis de l'Iran essayent de salir la mémoire de l’universitaire iranien tombé en martyr  14/01/2010

L’assassinat de Massoud Ali-Mohammadi, mort en martyre privent son épouse et ses enfants d’un père aimant mais les ennemis de l’Iran qui tentent de souiller la mémoire de ce brillant universitaire tombé en martyr échoueront grâce à la vigilance des Iraniens, des étudiants, des professeurs et de la société scientifique qui refusent d’être trompés.
Publiant un communiqué, les membres et proches de la famille du défunt a répondu aux condoléances adressées par les responsables et serviteurs désintéressés du système islamique et de la noble nation iranienne et en particulier de la société scientifique à l'occasion de la « perte d'un être humain dévoué à son travail, d'un homme pieux exalté, d'un père aimant, fierté du pays qui avait consacré sa vie entière à la science et l'avancée de son pays.

«Les ennemis de la splendeur et du progrès économique de l'Iran, les soi-disant défenseurs des droits de l'Homme et de la campagne contre le terrorisme, les puissances hégémoniques de l’ Arrogance qui s’opposent aux nations indépendantes continuent à tuer leurs élites et leurs scientifiques remarquables» a déploré le communiqué de la famille de Massoud Ali-Mohammadi.

«Naturellement les ennemis du pays essayent de cacher la vérité et de tromper l’opinion publique, et de ce fait de souiller la mémoire admirable de ce martyr, mais la nation, les étudiants et les professeurs ainsi que la communauté universitaire de la République Islamique d’Iran sont en alerte et ne sauraient être dupés par leur propagande" conclu ce communiqué.

Massoud Ali Mohammadi, 50 ans, professeur de physique nucléaire à l'université de Téhéran, a été assassiné mardi matin par l'explosion commandée à distance d'une moto piégée alors qu'il quittait son domicile.


http://www2.irna.ir/ http://www2.irna.ir/


Nouveau commentaire :


Publicité

Brèves



Commentaires