Les USA revendiquent le droit de punir d’autres pays pour leur comportement «non civilisé»  14/09/2018

Les USA revendiquent le droit de punir d’autres pays pour leur comportement «non civilisé»
























Les États-Unis se gardent le droit de punir les États qui se comportent d’une manière non civilisée, notamment en utilisant comme outil l’industrie énergétique et les sanctions, a déclaré jeudi le secrétaire américain à l’Énergie suite à une rencontre avec son homologue russe.

«Les Etats-Unis sont de nos jours en mesure d'envoyer aux pays qui ne se conduisent pas d'une manière civilisée un message disant qu'il y aura une punition. Il y a beaucoup de moyens différents pour y parvenir, l'industrie énergétique en fait partie», a indiqué jeudi Rick Perry en répondant à la question de savoir pourquoi Washington avait à plusieurs reprises accusé la Russie d'utiliser les ressources énergétiques à des fins politiques et en même temps, avait lui-même cherché à réduire les recettes pétrolières iraniennes afin de forcer Téhéran à changer son cap politique dans la région.

Il a également tenu à souligner que la politique actuelle de l'Iran était «inacceptable».

«Le message est clair pour le gouvernement iranien. Si on ne peut pas, si on ne veut pas coopérer en tant que citoyen raisonnable, il y aura des sanctions, il y aura un prix à payer», a conclu le responsable américain.

L'accord sur le nucléaire iranien, intitulé Plan d'action global conjoint, a été signé à Vienne le 14 juillet 2015 par l'Iran, l'Allemagne, la Chine, les Etats-Unis, la France, le Royaume-Uni et la Russie. Il a pour objectif d'empêcher Téhéran de se doter de l'arme nucléaire en échange de la levée d'une partie des sanctions économiques internationales visant le pays.

Le 8 mai dernier, Donald Trump a annoncé que Washington se retirait de l'accord, avant de signer un décret réinstaurant un certain nombre de sanctions anti-iraniennes, en affirmant chercher à imposer une «pression économique maximale» sur la République islamique. Le locataire de la Maison-Blanche a également promis que toute personne faisant affaire avec l'Iran «n'en ferait pas avec les États-Unis».

https://fr.sputniknews.com/international/201809141038077063-usa-droit-punition-pays-non-civilise-iran/

Commentaires

1.Posté par mourad le 14/09/2018 18:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ce que veulent les USA des pays obéissants qui mettent à leur disposition tout ce que contient leur sous sol en minerais et produits produits pétroliers.

Dans ce cas ce pays sera considéré comme civilisé et aura son bon point.

Par contre eux américains quand ils font l'embargo sur un pays, soit de médicamenta, de produits énergétiques ou même manufacturés, c'est de la civilisation.

Bombarder un pays et exterminer ses citoyens avec des produits et bobmes interdits c'est de la civilisation.

Ne pas reconnaitre une instance internationale comme la CPI/TPI c'est de la civilisation.

Ne pas juger ses militaires coupables de crimes de guerres en d'autres pays c'est de la civilisation.

Vivement la fin de votre empire !!

2.Posté par Ali le 14/09/2018 19:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les USA sont en panique, leurs chute est inévitable, ce n'est pas les menaces et les intimidations qui vont les sauver. Au contraire les pays de plus en plus nombreux a se rebeller vont faire front et accélérer la faillite de ce pays fasciste. les jours du dollars sont compté, Turquie, Iran, Syrie, Russie, Chine, Pakistan, Inde,..The game is over! Merci Trump!

3.Posté par oh-daz le 14/09/2018 23:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ou comment ces satanistes, vivent depuis cinq siècles sur les dos des civilisations qu'ils exterminent...
En premier lieu, les "indiens", lorsqu'ils ont posé les pieds sur LEURS terres..

Nouveau commentaire :



Publicité

Brèves



Commentaires