Les USA prêts à utiliser leurs capacités nucléaires en cas de menace nord-coréenne (Maison Blanche)  04/09/2017

Les USA prêts à utiliser leurs capacités nucléaires en cas de menace nord-coréenne (Maison Blanche)











Les Etats-Unis sont prêts à utiliser leurs capacités nucléaires au cas où la Corée du Nord continuerait à les menacer ou à menacer leurs alliés, a déclaré dimanche la Maison Blanche.

Après le nouvel essai nucléaire effectué par la Corée du Nord, le président Donald Trump s'est entretenu au téléphone avec le Premier ministre japonais Shinzo Abe, a indiqué la Maison Blanche dans un communiqué.
"Les deux dirigeants ont condamné la poursuite des actions de déstabilisation et de provocation de la Corée du Nord, ont confirmé les inébranlables engagements mutuels des deux pays en matière de défense, et se sont engagés à continuer à coopérer étroitement", déclare le communiqué.
"Le président Trump a réaffirmé l'engagement des Etats-Unis à défendre notre patrie, nos territoires et nos alliés en utilisant la gamme complète des capacités diplomatiques, conventionnelles et nucléaires dont nous disposons", rapporte le communiqué de la présidence américaine.

Quelques heures plus tôt, les Etats-Unis ont prévenu la Corée du Nord qu'ils pourraient déclencher "une réponse militaire massive" si elle menaçait leur territoire ou celui de leurs alliés.

L'avertissement a été formulé par le secrétaire à la Défense Jim Mattis à la suite d'une réunion d'urgence convoquée par M. Trump de ses conseillers dans le domaine de la sécurité nationale.

La réunion avait pour but d'examiner les conséquences du sixième essai nucléaire nord-coréen, qui était selon Pyongyang celui d'une bombe à hydrogène ou bombe H, beaucoup plus puissante que la bombe atomique ou bombe A.

https://www.lorientlejour.com/article/1070624/les-usa-prets-a-utiliser-leurs-capacites-nucleaires-en-cas-de-menace-nord-coreenne-maison-blanche.html

Commentaires

1.Posté par Bina le 04/09/2017 12:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le ministère de la Défense a annoncé ce lundi que les Forces américaines en Corée du Sud (USFK) installeront bientôt quatre lanceurs supplémentaires du système de défense antimissile à haute altitude (THAAD).

L'annonce est intervenue après que le ministère de l'Environnement a accepté les résultats d'une évaluation de l'impact environnemental du système THAAD, qui est partiellement opérationnel sur un ancien terrain de golf à Seongju, dans la province du Gyeongsang du Nord, à environ 300 kilomètres au sud de Séoul.

Deux lanceurs du THAAD y sont déjà en opération et quatre autres attendent d'être déployés. «Les lanceurs restants seront bientôt déployés provisoirement à travers les consultations Corée du Sud-Etats-Unis pour contrer les menaces nucléaires et balistiques en évolution de la Corée du Nord», a fait savoir le ministère de la Défense dans un communiqué.

Le gouvernement a lancé une étude environnementale à la fin de l'année dernière. Il projette d'effectuer une enquête environnementale du site supplémentaire, avant de prendre une décision finale sur le sujet.

Les résidents locaux ont fortement protesté la décision, affirmant que l'ancienne administration Park Geun-hye a pris une décision hâtive concernant l'installation du système THAAD.

L'armée sud-coréenne a mené lundi 4 septembre un exercice de tir de missile réel à la suite du sixième essai nucléaire effectué par la République populaire démocratique de Corée (RPDC) dimanche 3 septembre.
Selon le Comité des chefs d'état-major, l'armée de terre et l'armée de l'air ont mené un exercice conjoint de tir réel lundi matin 4 septembre sur la côte est.

L'armée de terre a tiré des missiles balistiques sol-sol Hyunmoo-2A et l'armée de l'air a mobilisé des avions de combat F-15K pour tirer des missiles air-sol à guidage de précision SLAM-ER.

Les missiles ont frappé avec précision une cible au large de la côte est, a déclaré le Comité des chefs d'état-major dans un communiqué.

Le missile balistique Hyunmoo-2A a une portée de 300 km et le missile SLAM-ER peut parcourir jusqu'à 270 km.

2.Posté par Bina le 04/09/2017 14:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La Corée du Sud et les Etats-Unis chercheront à déployer un porte-avions à propulsion nucléaire, des bombardiers stratégiques et d’autres moyens militaires puissants sur la péninsule coréenne en réponse au dernier essai nucléaire nord-coréen, a fait savoir ce lundi le ministère de la Défense.

Dans un rapport soumis à la commission de la défense de l’Assemblée nationale, le ministère a également fait savoir que son armée effectuera un exercice à balles réelles qui impliquera les missiles air-sol guidés Taurus des chasseurs F-15K, dans le courant de ce mois-ci.

Le Taurus, d’une portée de 500 km, est destiné à frapper avec précision les bunkers et d’autres cibles souterraines ainsi que des installations vitales comme les stations radar.

Ces mesures entrant dans le cadre d’une démonstration de force ont été dévoilées le lendemain du sixième essai nucléaire nord-coréen à l’issue duquel Pyongyang a affirmé avoir testé avec succès une bombe à hydrogène pouvant équiper un missile balistique intercontinental, intensifiant fortement les tensions militaires.

Le ministère de la Défense a par ailleurs noté qu'il continuait à détecter des signes de préparation de tir d'un missile balistique.

«Pour montrer qu'il possède un véhicule lanceur capable de frapper les Etats-Unis, le Nord pourrait lancer un missile balistique de classe ICBM», a prévenu le ministère.

A propos du sixième essai nucléaire du Nord, le ministère a estimé la puissance du test à 50 kilotonnes, beaucoup plus forte que celle du précédent test de septembre 2016, dont la puissance a été évaluée à 10 kilotonnes.

Concernant l'objectif du dernier essai nucléaire, le ministère a noté que le Nord aurait cherché à s'assurer les technologies nucléaires de la dernière étape du développement comme une ogive nucléaire de grande puissance et le contrôle de la puissance nucléaire et à affirmer son statut de puissance nucléaire, tout en exhibant sa capacité nucléaire à l'approche du 68e anniversaire de l'établissement de son gouvernement.

3.Posté par Saber le 05/09/2017 21:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Comment est-ce possible qu'un petit pays comme la Corée du Nord qui a peur pour sa sécurité, puisse menacer l'empire du mal us-sion ?

4.Posté par oh-daz le 05/09/2017 22:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

.."Comment est-ce possible qu'un petit pays comme la Corée du Nord qui a peur pour sa sécurité, puisse menacer l'empire du mal us-sion ?"..
Des menaces, tout comme l'ont été, La Libye, la Syrie, l'Irak...

Nouveau commentaire :



Publicité

Brèves



Commentaires