Les Gilets Jaunes du Rond-Point de la Victoire à Cannes se sont à nouveau retrouvés ce samedi 23 mai 2020  24/05/2020

Les Gilets Jaunes du Rond-Point de la Victoire à Cannes se sont à nouveau retrouvés ce samedi 23 mai 2020












































Aussi critiques soient-ils à l’encontre du gouvernement — ce que l’on peut voir sur leurs panneaux dans le diaporama ci-dessous — ils ont rigoureusement suivi les consignes en vigueur et ont toujours respecté la limite de regroupement fixé à 10 personnes. C’est ce qu’a pu constater la gendarmerie nationale venue sur place afin de s’en assurer.

Les Gilets Jaunes de la Victoire avaient préparé deux prospectus qui furent distribués aux automobilistes qui s’arrêtaient volontiers et klaxonnaient fréquemment afin de manifester leur soutien.
https://www.nice-provence.info/2020/05/23/cannes-gilets-jaunes-victoire-ne-se-resignent-pas/

Toulouse: le préfet interdit la manifestation des Gilets jaunes prévue ce samedi 23 mai

En raison de l’état d’urgence sanitaire en vigueur et de l’interdiction de tout rassemblement sur la voie publique de plus de dix personnes, le préfet de la région Occitanie et préfet de la Haute-Garonne, Etienne Guyot, a décidé d'interdire "toute manifestation ou rassemblement revendicatif le samedi 23 mai 2020 à Toulouse", indique-t-il dans un communiqué.

Un arrêté notamment justifié par le fait que "la Haute-Garonne constitue une zone de circulation active du virus" et que "du 17 novembre 2018 au 14 mars 2020, des manifestations non déclarées du mouvement des « Gilets jaunes » dans le centre-ville de Toulouse ont donné lieu à des évènements graves".

Dispersion immédiate et 135€ d'amende

La préfecture de Haute-Garonne précise que tout manifestant sera verbalisé d'une amende de 135 € et que tout rassemblement occasionnant des troubles publics donnera lieu "à une dispersion immédiate des forces de l'ordre et à l'interpellation des éventuels auteurs d'actes de violence".

https://www.ladepeche.fr/2020/05/22/gilets-jaunes-le-prefet-interdit-la-manifestation-prevue-ce-samedi-23-mai,8898674.php

Commentaires

1.Posté par gabrielli le 24/05/2020 13:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le covid-19 est l'argument rêvé pour rendre "terroriste" toutes les actions du peuple. Autrefois la peste, puis le typhus, puis le sida, etc, les virus, réels ou supposés, deviennent curieusement de puissants CRS cogneurs des dictateurs. La population française n'aurait donc alors comme seuls choix que de "mourir du covid" ou de mourir de faim ? Quelles alternatives ! Cela prouve encore, si cela étant vraiment nécessaire d'avoir à le re-re-reprouver, que l'ultralibéralosionisme luciférien est l'unique réelle menace mondiale.

2.Posté par Hama Guise le 24/05/2020 14:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Alors que la grippe saisonnière est terminée, il a bon dos " l'état d'urgence sanitaire ".
Mais quelle urgence sanitaire ???
Alors que tout a été fait pour qu'il y ait le maximum de mort possible.
C'est plutôt l'état d'urgence sécuritaire qu'il faut dire.
Le confinement et tous ces arrêtés sont anti constitutionnel, des avocats, juristes l'ont dit et eux connaissent le droit.
Et le droit doit être respecté, en premier par ceux là même qui sont sensés le représenter.
Malheureusement ce sont les premiers à détourner les lois et violer la constitution.
Imaginez que ces gens sont là pour être à votre service, c'est pour cela qu'on les paie grassement.
Non contents de détourner le bien commun, ils nous asservissent et nous agressent.
Peut être que le troupeau de moutons est heureux de se faire tondre, de se faire battre et terroriser ?
Sinon il le ferait savoir.

3.Posté par jehaislescookies le 25/05/2020 23:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ce n'est pas tout de le dire, mais comment faire respecter le droit ? si les juges sont vendus. Et si la flicaille devient une milice du pouvoir. l'Ett de Droit n'est plus qu'un mot vide de sens. Le Droit est mort, la Constitution aussi. Faudra-t-il une révolution violente ?

Nouveau commentaire :



Publicité

Brèves



Commentaires