Le roi du Maroc propose à l'Algérie un dialogue "direct et franc"  06/11/2018

Le roi du Maroc propose à l'Algérie un dialogue "direct et franc"






















Rabat - Le roi du Maroc a appelé mardi l'Algérie à un dialogue "direct et franc" en proposant la création d'un "mécanisme politique conjoint de dialogue et de concertation" pour "dépasser les différends" entre les deux voisins.

Dans un discours télévisé, Mohammed VI a longuement évoqué les relations entre Rabat et Alger qui "échappent à la normalité, créant, de fait, une situation inacceptable".

La frontière entre les deux pays est fermée depuis 1994, et la dernière rencontre entre les chefs d'Etat remonte à 2005.

"Depuis mon accession au trône, j'ai appelé avec sincérité et bonne foi à l'ouverture des frontières (...), à la normalisation des relations maroco-algériennes", a insisté Mohammed VI, qui a succédé à son père Hassan II en 1999.

Pour avancer, le monarque de 55 ans a proposé un nouveau "mécanisme politique conjoint de dialogue et de concertation" en précisant que "le niveau de représentation au sein de cette structure, son format, sa nature (étaient) à convenir d'un commun accord".

"Le Maroc est ouvert à d'éventuelles propositions et initiatives émanant de l'Algérie" pour asseoir les relations entre les deux pays "sur de solides bases de confiance, de solidarité et de bon voisinage", a-t-il ajouté.

Ce mécanisme permettrait de discuter "sans tabou" de toutes les questions bilatérales en suspens et de "mettre tous les griefs sur la table" : la drogue, la contrebande, la question du Sahara occidental, les faits historiques non clarifiés, les conventions non respectées, a détaillé à l'AFP un haut responsable gouvernemental qui a requis l'anonymat.

- Coopération bilatérale -

Le mécanisme permettrait aussi d'identifier les projets de coopération bilatérale "dans des domaines clefs comme la sécurité" et de coordonner les actions sur les questions plus globales comme la migration et le terrorisme, selon la même source.

"On espère que l'Algérie répondra positivement pour déjouer le pronostics qui nous décrivent comme une région condamnée à la division", a insisté le haut responsable gouvernemental, en soulignant que "d'autres pays ont pu surmonter les difficultés en tablant sur le dialogue et en pariant sur un avenir commun".

L'allocution royale coïncide avec le 60e anniversaire de la conférence de Tanger - qui avait vu les mouvements de libération du Maroc, d'Algérie et de Tunisie se prononcer pour l'unité du Maghreb - et avec les 43 ans de la "Marche verte".

Le 6 novembre 1975, 350.000 Marocains entreprenaient à l'appel de leur roi de marcher sur le Sahara occidental, à l'époque sous occupation espagnole, au nom de l'appartenance de ce territoire au Maroc.

Après le départ des Espagnols, le Polisario, soutenu par l'Algérie, a proclamé en 1976 une République arabe sahraouie démocratique (RASD) et réclame un référendum d'autodétermination.

Rabat, qui contrôle 80% de l'ancienne colonie, considère cette région comme partie intégrante de son territoire et propose comme solution de "compromis" une autonomie sous sa souveraineté.

La question envenime les relations entre Rabat et Alger depuis plus de quarante ans.

Bloquées depuis 2012, des discussions doivent débuter les 5 et 6 décembre à Genève sous l'égide des Nations Unies et réunir le Maroc, le Front Polisario, l'Algérie et la Mauritanie.

Cependant, la proposition marocaine à l'Algérie "n'a rien de tactique : c'est une vraie main tendue qui n'émane pas d'une faiblesse mais d'une prise de conscience de la réalité", a assuré le haut responsable gouvernemental à l'AFP.

(©AFP / 06 novembre 2018 22h09) https://www.romandie.com/news/Le-roi-du-Maroc-propose-l-Alg-rie-un-dialogue-direct-et-franc/968983.rom

Commentaires

1.Posté par Boukalbouza le 06/11/2018 23:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

le Maroc doit proposer un dialogue direct avec la république arabe sahraouie démocratique (RASD)
c'est un conflit Sahraoui- marroco. l'Algérie n'a rien avoir avec la colonisation de la république arabe sahraouie démocratique.le

2.Posté par Liego le 07/11/2018 10:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La Rasd est un pays fantôme.

3.Posté par jojo le 07/11/2018 11:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

l'algerie aussi etait un pays fantome,le maroc et la tunisie ect... tant qu'ils sont colonisé ...

4.Posté par Amir le 07/11/2018 12:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Stop à la balkanisation du Maghreb ! Le Sahara est marocain et il le restera que ça plaise ou non à la junte militaire algérienne.

5.Posté par Syphax le 07/11/2018 14:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Assez de divisions et de querelles inutiles je trouve ça positif que le roi du Maroc appelle au dialogue et à la ré ouverture des frontières, nous n'avons rien à gagner à rester isolé, surtout que la guerre civilie nous a fait perdre 30 ans

6.Posté par Syphax le 07/11/2018 14:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

il ne faut pas oublier que les touristes algeriens dépensaient 4 milliards de dollars par an au Maroc, plus que tous les touristes européens réunis, et aujourdhui ces 4 milliards sont dépensés chaque années en Tunisie, le maroc gagnerai aussi en réouvrant les frontières

7.Posté par Kader le 07/11/2018 18:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C’est tout juste une volonté à vouloir Inondé l’Algérie en drogue que les pouvoirs de la narco monarchie demande cette nouvelle ouverture pour la recherche d’une notoriété et d’un prestige, au dépens du peuple Algérien.
Alors qu’on arrête de culpabiliser l’Algérie sur ce dossier.

8.Posté par Schlomomo6 le 07/11/2018 20:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le Maroc ayant fermé la frontiere avec l'Algérie et perdant chaque année des milliards de dollars, cherche sa réouverture que pour son petit intérêt
J'espère que l'Algérie dira clairement au Maroc, d'aller se faire voir et que l'Algérie n'est pas à sa disposition.

9.Posté par Maghreb united le 08/11/2018 06:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pitoyable ! Ridicule ! Affligeant ! Voilà la synthèse que je peux faire des 80% de commentaires que je peux lire chaque fois que le sujet Maroc Algérie est débattu par certains nationalistes algériens du dimanche . Vous êtes des ignorants partisans de la fitna et dans la continuité du projet colonialiste de cet empaffé de jules ferry . En tant que marocain j admire et soutien le patriotisme algerien mais je maudis votre nationalisme aberrant. Ne jugez le marocain lambda qui n aspire qu a vivre une vie digne et dans le salam et qui aime son frere algérien . On est tous conscient que la situation des frontières entre nos deux pays est préoccupant et me fait honte . Nous sommes un même peuple séparé par une pseudo frontière tracé à la règle par des bureaucrates expansioniste des siècles auparavant . "Diviser pour mieux règner" tout simplement . Vous jouez le jeu des extrémistes , du petit facho aigri aux sayanimes , vous servez leur cause . Quant a nos frères sahraouis , que ALLAH swt nous donne la force de trouver une solution qui conviendra aux deux parties inchallah . Ca n a que trop duré . Force à tous .

10.Posté par Amir le 08/11/2018 13:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Schlomomo6,

Le salaire minimum est plus élevé au Maroc qu'en Algérie :

Maroc : 231 euros

Algérie : 139 euros

Tunisie : 130.58 euros

https://www.linkedin.com/pulse/le-smig-au-sein-des-pays-du-maghreb-quelques-chiffres-habib-si-ali

La preuve factuelle que le Maroc n'a pas besoin de l'Algérie.

Un pays riche en hydrocarbures et qui payent ses citoyens 140 balles par mois j'appelle ça un braquage et ce n'est pas pas l'ingérence dans les affaires marocaines qui arrangera les choses...car pendant que les algériens parlent , les marocains travaillent dur.

11.Posté par YYY le 08/11/2018 15:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Abdul Basit 'Abdus-Samad
Al Hujurat 49 ( A1 a A18) wa Al Haqqa 69 ( A1 A24)
https://archive.org/details/Hujurat118Haqqah1241960ShafieMosqueHQ

Nouveau commentaire :



Publicité

Brèves



Commentaires