Le Sénat publie un rapport catastrophiste sur l’état des exportations agricoles françaises  10/06/2019

Le Sénat publie un rapport catastrophiste sur l’état des exportations agricoles françaises























Dans un rapport, des sénateurs français tirent la sonnette d’alarme: dès 2023, la France pourrait perdre sa place de champion agricole en Europe et importer davantage qu’elle n’exporte. Mais cette tendance cache un autre problème, celui des importations ne respectant pas les normes sanitaires françaises.

Fin mai, les sénateurs du groupe d’études «Agriculture et Alimentation» ont publié un rapport sur l’état des exportations et importations françaises. D’après eux, des «évolutions alarmantes» touchent le secteur des exportations agricoles, notamment une stagnation en volume de la production française, une possible perte d’excédent agricole et «une atteinte à la sécurité alimentaire des Français», compte tenu de l’absence de respect des normes sanitaires françaises pour certaines importations.

Pourtant leader européen en matière agricole avec une production supérieure à celle de ses concurrents (l’Allemagne, l’Italie et l’Espagne), la France doit s’attendre à rencontrer des difficultés dans les exportations de ce domaine. Cela peut être considéré comme un problème vital pour un pays dont l’excédent commercial a historiquement résidé dans la production de vins et spiritueux, les céréales, notamment le blé et l'orge, les produits laitiers, les bovins, les ovins ou les volailles vivants et les sucres.

Dans leur rapport, les sénateurs s’inquiètent de la stagnation de la production agricole française depuis la fin des années 1990. Actuellement, la France se place au sixième rang parmi les exportateurs mondiaux alors qu’en 2005 elle occupait la troisième place.

Une autre tendance alarmante est la hausse des importations. Depuis 2000, ces importations ont presque été multipliées par deux (+87 %), en particulier en ce qui concerne le fromage et le beurre. Les niveaux d’importation sont aussi alarmants sur d’autres produits: selon le rapport, par exemple, près d’un fruit ou légume consommé sur deux est importé.

De plus, les sénateurs sont également préoccupés par le non-respect grandissant des normes sanitaires pour certaines importations. Les produits qui sont les plus exposés à ce risque sont le thé en provenance de Chine (13 %), les piments de la République dominicaine (16 %) et les pistaches des États-Unis (20 %), détaille Le Parisien.

«On peut estimer qu'entre 8 et 12 % des denrées alimentaires importées de pays tiers ne respectent pas les normes européennes de production et sont susceptibles de porter atteinte à la sécurité sanitaire de nos concitoyens», indique le document.

Le rapport du Sénat analyse les causes des problèmes du secteur agroalimentaire et conclut que l’élévation des charges en France en est responsable. Par exemple, le coût d’une heure de travail en France est respectivement 1,7 et 1,5 fois plus élevé qu'en Espagne et qu'en Allemagne. De plus, ces écarts salariaux ne cessent d’augmenter.

https://fr.sputniknews.com/france/201906101041398490-senat-rapport-sur-etat-exportations-agricoles-francaises/

Commentaires

1.Posté par Christian SÉBENNE le 11/06/2019 17:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Après avoir tout mis en œuvre pour démolir l’agriculture, nos brillants sénateurs s’émeuvent du sort prochain de ce secteur agroalimentaire que les caciques du gouvernement qui se sont succédés ont tous contribué à désintégrer.

Pour mémoire, alors que la CEE, ancêtre de l’Union Européenne en était à ses balbutiements, que n’avons nous enduré de la part des anglo-saxons dans le silence médiatique le plus total. La Nouvelle-Zélande et l’Australie ne faisaient pas partie de la CEE, mais la perfide Albion a toujours un tour d’avance dans son sac : en effet, rien de plus simple pour celle-ci que de faire parvenir en Angleterre des tonnages monstres de viandes en provenance de ses satellites du royaume uni, de les estampiller CEE et de nous inonder de leur “barbaque“ et de surcroît de toucher les aides européennes au détriment de nos éleveurs. Même la reine d’Angleterre a “joué“ à ce jeu là !

Ce hold-up a continué brillamment sous Laurent Fabius qui se distinguera avec l’affaire du Rainbow-Warrior le 10 juillet 1985, une affaire criminelle de ce personnage dont les conséquences entraineront les faillites et suicides et la ruine de dizaine de milliers d’agriculteurs éleveurs, scandale qui perdure toujours aujourd’hui du fait des accords secrets pour libérer les agents de la DGSE qui furent pris la main dans le sac, la Nouvelle-Zélande ayant négocié au mieux de ses intérêts.

http://webcache.googleusercontent.com/search?q=cache:U6vIKjnp5e0J:https://www.interlab-
net.com/docs/fun_draw/Rainbow_Warrior_l-autre_version.pdf%2Bhttp://www.tahiti-pacifique.com/Articles.divers/17107.html&hl=fr&gbv=2&ct=clnk

Accords complexes qui, grosso modo donnaient un quitus d’importation de beurre à la Nouvelle Zélande, et, surtout ne pas prendre de mesures qui pourraient porter atteinte à l'exécution de l'accord entre la Nouvelle-Zélande et la Communauté économique européenne (CEE) sur le commerce des viandes de mouton, d'agneau et de chèvre, entré en vigueur le 20 octobre 1980. (…) Le scandale était de nous inonder entre autres de viande de moutons dans une plage inouïe à savoir que l’on autorisait à la N-Z de pouvoir nous servir sur le marché, de la viande de moutons qui avait l’apparence du frais mais qui en réalité avait déjà des mois de stockage, autrement dit, concrètement, des viandes « chilled », en fait, le miracle pourrait simplement s’expliquer par le recours à une technique bien connue, éprouvée… mais interdite… bonjour l'irradiation :

http://forum.terre-net.fr/topic-240944

Où sont les fraudes ??? Idem, comment a t-on pu laisser entrer 780 tonnes de faux steak hachés sur le territoire sans que quiconque trouve à y redire et qu’à ce jour il n’y a aucune sanction, se souvenir du scandale Findus et celui des lasagnes à la viande de cheval transformée par prestidigitation en viande de bœuf de l’entreprise Spanghero… etc… etc… pas pire le scandale de la vache folle…

https://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/fraude-780-tonnes-de-faux-steak-distribuees-aux-demunis-7797787167

Si à une époque un viticulteur “allongeait“ son vin avec de l’eau, ou un éleveur de vaches laitières avait le malheur, par mégarde de laisser des traces d’eau dans ses bidons de lait, les fraudes assuraient la ruine de ce paysan, aujourd’hui d’un extrême à l’autres, tout relève de la haute trahison de la part de ceux qui ont et ont eu en charge les secteurs économiques dont celui de l’agriculture, n’oubliez pas qu’il y a quelques années en arrière la France nourrissait la Russie de ses excédants agricoles…

Comment à t-on pu en arriver là… ?

C’est fort simple, avec des légions de traitres qui font office de gouvernement, la France est l’ombre d’elle même devenue une coquille vide par siphonage de ses avoirs par toute cette bande d’escrocs, mais la perle reste le contrôle des douanes donné aux Chinois aux zones portuaires du Havre et de Saint-Nazaire :

« « « La cerise sur le gâteau de cette dépossession tranquille étant que l’administration française a donné à des Chinois la gestion totale de la zone portuaire du Havre, idem du fret maritime de Saint-Nazaire ou la ‘’chose’’ se résume ainsi : « pour faciliter par des procédures douanières simplifiées et rapides ; un guichet unique informatique et douanier, un dédouanement des marchandises en moins de 5 minutes et 99% sans contrôle physique ». Une fois le loup dans la bergerie que dire de la zone commerciale d’Aubervilliers aux portes de Paris d’une superficie de dizaines d’hectares tenue exclusivement par des Chinois ; ‘’Ho-chinoi qui mal y pense’’… » » »
(article sorti à l'origine vers 2010 sur le site « Le Bréviaire des Patriotes »)

https://blideodz.wordpress.com/christian-sebenne-destructuration-de-la-france-et-de-ses-racines/

Christian Sébenne

2.Posté par Peter le 12/06/2019 09:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Autorités sanitaires = " vous fermez votre gueule sinon on vous enlève votre troupeau."
https://videos2.next-up.org/Bovins_mortalite.htmlle

- Stéphane Le Brèchec effondré et révolté
a, lui, perdu 200 bêtes en trois ans et doit fermer boutique, à 51 ans.

- Patrick Le Néchet et ses vaches, Décès inexpliqués de 120 bovins
" phénomènes étranges chez les animaux : des veaux aveugles, avec des trous dans les crânes, mal formés ou se cognant la tête dans les murs."

3.Posté par Christian SÉBENNE le 13/06/2019 16:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

réponse à Peter,

Merci de soulever ces autres drames subi par les agriculteurs que sont le déploiement de tous ces relais et autres réseaux d’éoliennes développant des champs magnétiques aux conséquences mortifères pour les animaux comme pour les humains, le pire étant les menaces proférées par les autorités qui préfèrent mettre la poussière sous le tapis au lieu de faire face aux réalités cataclysmiques.

A de nombreuses reprises JBL 1960 a attiré l’attention sur ces phénomènes des CEM artificiels dont les dangers des compteurs Linky et le crime de la 5G, véritable protocole engendrant des symptômes listés dans le Syndrome des Micro-Ondes et la panoplie des Pathologies qui vont avec, vaste programme d’extermination des populations à la discrétion des autorités.

Les gens ont oublié que depuis des siècles l’agriculture Française a assuré le bien être de la population, et que de manger à sa faim n’est pas un droit, ceci est la résultante d’un travail énorme dans une économie fragile fait d’une vie de sacrifices et pleines d’aléas car on élève ni ne sélectionne un troupeau de qualité sans y mettre le meilleur de soi même.

D’autre part, il faut se souvenir de toutes les charges énormes et directives drastiques et couteuses dans divers domaines agricoles exigées sous peine de sanctions par le gouvernement européen qui ont endetté le monde paysan, et qu’aujourd’hui il est navrant de se souvenir des agriculteurs uniquement au moment du Salon de l’Agriculture lieu mythique fréquenté par les politiques en quête d’électorat.

Le monde agricole est à l’image de Philippe Layat, agriculteur à Lyon qui dérangeait les projets de Gérard Collomb, d’extension du stade de football, Philippe Layat sera tabassé et laissé pour mort sous la violence des coups, il sera sauvé in extremis de ces actes de tortures.

Pour un Philippe Layat, combien sont morts dans des situations similaires dans le silence le plus total.

https://www.egaliteetreconciliation.fr/Philippe-Layat-agresse-par-trois-hommes-chez-lui-36819.html

Cordialement

Christian Sébenne

Nouveau commentaire :



Publicité

Brèves



Commentaires