Le Royaume-Uni bientôt poursuivi en justice pour la création d’Israël?  29/07/2016

Le Royaume-Uni bientôt poursuivi en justice pour la création d’Israël?







Le chef de l’Etat palestinien Mahmoud Abbas compte attaquer en justice la Grande-Bretagne pour avoir créé l’Etat d’Israël.

Le président palestinien accuse le Royaume-Uni d'avoir publié la Déclaration Balfour de 1917 et d'avoir ainsi "donné un coup de main aux crimes israéliens", a déclaré le ministre palestinien des Affaires étrangères Riyad al-Maliki à l'occasion du sommet de la Ligue des Etats arabes qui s'est tenu à Nouakchott (Mauritanie).

D'après M. Abbas cité par The Independent, le gouvernement britannique devrait assumer la responsabilité de ses "promesses irresponsables qui ont provoqué un déplacement massif de la population juive vers les terres des pères et des grands-pères du peuple palestinien".

#Palestine could sue Britain over their involvement in the creation of Israel https://t.co/T01YoFQK6w pic.twitter.com/S4fdIpcDIm
— The New Arab (@The_NewArab) 27 июля 2016 г.

"Sur la base de ces promesses faites par une partie ne possédant pas la terre à une partie ne la méritant pas, des centaines de milliers de Juifs d'Europe et d'ailleurs sont venus s'installer en Palestine aux dépens de notre peuple dont les ancêtres vivaient depuis des millénaires sur les terres de notre patrie", a fustigé M. Maliki, tout en incitant les membres de la Ligue arabe à soutenir l'initiative de son gouvernement.

M. Malki est ensuite revenu sur les exactions commises en 1948 et l'exil de centaines de milliers de Palestiniens, dont les descendants sont aujourd'hui réfugiés et en diaspora, les présentant comme résultant de la déclaration Balfour.

De son côté, le premier ministre israélien Benyamin Netanyahou a déclaré que toute action de justice de cette nature était vouée à l'échec et que "l'idée de M. Abbas montrait une fois de plus que la réticence des Palestiniens à reconnaître l'Etat d'Israël en tant que tel constituait le nœud du conflit arabo-israélien".

Les Palestiniens ont adhéré en 2015 à la Cour pénale internationale (CPI) pour soumettre à la justice internationale les "crimes de guerre" dont ils accusent Israël. Le discours fait à Nouakchott ne précise toutefois pas devant quelle juridiction la plainte contre Londres pourrait être déposée.

La déclaration faite le 2 novembre 1917 par Lord Balfour, secrétaire d'Etat britannique des Affaires étrangères, est considérée comme un document qui a permis de justifier la création de l'Etat d'Israël en 1948 à la fin du mandat britannique sur la Palestine.

https://fr.sputniknews.com/international/201607291027063767-londres-justice-israel-poursuites/

Commentaires

1.Posté par AS le 29/07/2016 15:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

le faire pas le dire

2.Posté par yukof le 29/07/2016 19:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Sauf que c'est aussi tes ancetres qui ont trahis le califat Ottoman et apostasié l'islam pour se battre pour les Franco-anglais ... donc faut assumez aussi cette part de responsabilité , M.Abbas .
D'ailleurs le drapeau Palestinien a été crée à l'occasion de cette trahison (voir révolte arabe de 1916)

3.Posté par Saber le 29/07/2016 20:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L' empire britannique n'a créé que deux avortons dans le moyen orient qui finiront par disparaitre.

4.Posté par hasbeen le 30/07/2016 08:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

yukof, vos commentaires manquent cruellement de références historiques. la véracité de vos propos fait grincer les neurones de ceux qui les lisent.

les palestiniens doivent se sentir bien seuls, 1 siècle après ce soulèvement des ...arabes --

les peuples arabes doivent suivre l'exemple des palestiniens et poursuivre, sans relâche, tous ces gouvernements/états/tribus, saoudie comprise pour trahison, manipulation et crimes de guerres, génocides.

tous ces états nouvellement créés, ont tous accepté et validé la création d'un ... "foyer national" pour les "juifs" - saoudie comprise - les arabes, saoudie comprise, en dépit des siècles d'histoires, ont de facto offert cette terre de palestine à ceux ..... .... ne la " méritant pas "

ironique .. n'est-ce pas ? en arriver à se plaindre au dajjal en personne, pour sa .. création. cela connote surtout l'hypocrisie & 'impuissance des états arabes, enfin ceux qui font la pluie et le beau temps parmi les arabes.

5.Posté par Aldamir le 30/07/2016 11:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Abbas se trompe de direction , car c’est à l’ONU qu’il devrait s’adresser pour lui réclamer l’abrogation rapide de sa décision violant les droits inaliénables et imprescriptibles de la Palestine et de son peuple que les Conventions et lois internationales garantissent avec équité et justice à tout peuple de la terre. Cette mesure est la seule qui puisse rétablir la Justice en restituant au peuple palestinien son pays et ses droits et en ramenant la Paix et la Sécurité à tous les peuples de la région du Moyen-Orient. La décision de l’Onu sur laquelle la création artificielle illégalement et illégitimement repose sur une simple recommandation non contraignante de l’ONU et est parfaitement caduque , nulle et non avenue.

6.Posté par Arthur Gohin le 30/07/2016 12:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Cette déclaration de Balfour est effectivement totalement illégale à tous points de vue. Elle n'émane
- ni des juifs de l'époque, qui, dans leur immense majorité, n'étaient pas sionistes,
- ni des arabes de Palestine et des villarets environnants, qui souffraient déjà des colons juifs voleurs et violents depuis la fin du 19ème siècle,
- ni du sultan turc, qui avait refusé aux sionistes un tel projets, et qui était encore le gouvernement légal des lieux.
Nul doute que si le sultan avait alors trahi ses sujets arabes, les banques sionistes et les journaux anglo-saxons auraient eu la politique inverse et assuré la victoire de la coalition Allemagne, Autriche Hongrie, Bulgarie, Empire ottoman, victoire déjà quasiment aquise alors.

Voir le récit détaillé de Benjamin Freedmann, ancien juif converti au catholicisme et témoin de tous les dessous de cette affaire. (https://www.youtube.com/watch?v=x8OmxI2AYV8)

Je n'apprécie pas du tout l'invasion turque depuis l'asie centrale, et non plus la tyrannie cruelle et ténébreuse qui en a résulté (et dont la mentalité perdure !) . Mais je dois reconnaître cette justice au sultan de l'époque.

7.Posté par biloute le 30/07/2016 13:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

suivant le principe qui casse paie la logique était de leur donner une part de l’Allemagne , pas le pays de gens qui n'avait rien a voir dans la shoa .

et c'est la qu on est obligé de se rendre compte que israel était déja avant guerre dans les projets d'hitler ...

l'analogie avec erdogan et les kurdes en turquie est assez frappante,-> le pouvoir veut eliminer une ethnie de son peuple , il fomente une guerre avec ses aliés dans le but d'exproprier un pays voisin la syrie et de créer un"kurdistan" sur son sol

si la syrie avait été plus forte on serait déja dans la GMIII la cela reste une guerre de "basse intensité" commme ils disent mais le monde est clairement déstabilisé.

8.Posté par Farid1 le 30/07/2016 21:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

comme a dit George Galloway: "comment l'Angleterre pouvait-elle donner quelque chose qui ne l'appartient pas""

Nouveau commentaire :


Publicité

Brèves



Commentaires