«Le PKK est pire en matière de terrorisme que Daech», affirme Trump  17/10/2019

«Le PKK est pire en matière de terrorisme que Daech», affirme Trump























Les Kurdes «ne sont pas des anges» et le Parti des travailleurs du Kurdistan «est probablement pire en matière de terrorisme que Daech», a affirmé ce 16 octobre Donald Trump lors d'une conférence de presse à la Maison Blanche.

Donald Trump a déclaré mercredi 16 octobre que le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) représentait une menace.

«Le PKK, qui fait partie des Kurdes, comme vous le savez, est probablement pire en matière de terrorisme et une plus grande menace terroriste en bien des aspects que Daech», a déclaré le Président des États-Unis lors d'une conférence de presse à la Maison Blanche.

Selon lui, «si la Turquie va en Syrie, c’est une affaire entre la Turquie et la Syrie».

«La Syrie a également des relations avec les Kurdes. Et les Kurdes ne sont pas des anges», a-t-il encore souligné.

Il a ajouté toutefois que, même si la situation dans la région était compliquée, elle était «sous contrôle» des États-Unis.
Trump annonce des sanctions

La Turquie poursuit depuis le 9 octobre son opération Source de paix dans le nord-est de la Syrie avec pour objectifs de mettre en place une zone de sécurité à la frontière et d’assurer le retour de réfugiés syriens en Turquie.

Entretemps, les États-Unis ont appelé Ankara à mettre fin à l’opération et ont décrété des sanctions contre la Turquie, plus précisément contre les ministres turcs de l'Énergie, de la Défense et de l'Intérieur. Ainsi, leurs éventuels avoirs aux USA sont gelés et leurs transactions internationales en dollars bloquées.

https://fr.sputniknews.com/international/201910161042274364-le-pkk-est-pire-en-matiere-de-terrorisme-que-daech-affirme-trump/

Commentaires

1.Posté par oh-daz le 17/10/2019 23:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

dès le départ de cette intru-sion Turque en territoire Syrien, ça sentait le semblant d'embrouille entre erdogan et les
occidentaux, trump & manu macron en tête...il y a surement eu un accord, en catimini bien sur, pour que la Turquie aille
"débarrasser" une zone Syrienne de son ennemi Kurde et, ensuite y réinstaller leurs serviteurs ""djihadistes""...malgré
les défaites, tel aviv et washington n'ont pas dis leurs derniers mots en ce qui concerne la Syrie; ils ne veulent pas lâcher
l'affaire..

2.Posté par mourad le 18/10/2019 06:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est normal puisque les éléments du PKK sont formés par des militaires israéliens voleurs de terres.

Et que ces derniers se sont servis de terrorisme pour s'installer de force en Palestine.

L'élève PKK est identique à son maître sioniste.

Enfin pour une fois les USA admettent indirectement que les sionistes sont des terroristes.

D'autre part majorité des chefs du PKK sont des juifs au comportement identique à celui des sionistes.

3.Posté par oh-daz le 18/10/2019 15:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

il fulmine ! il enrage le rouquin !... il est vrai que ce PKK a mené la vie dure a ces daechiens du pentagone..

Nouveau commentaire :



Publicité

Brèves



Commentaires