Le «Monsieur Retraite» du gouvernement cumule son salaire avec plusieurs pensions... de retraite  12/09/2019

Le «Monsieur Retraite» du gouvernement cumule son salaire avec plusieurs pensions... de retraite
























Alors qu'il est en charge d'offrir des pistes au gouvernement sur la réforme des retraites, Jean-Paul Delevoye bénéficie en plus de son salaire de différentes pensions de retraite. Une méthode qui n'est pourtant pas illégale.

Dans son édition du 10 septembre, la publication numérique La Lettre A révèle que depuis son entrée au gouvernement, le 3 septembre dernier, le haut-commissaire à la réforme des retraites, Jean-Paul Delevoye, bénéficie, en plus de son salaire, de plusieurs pensions de retraite. L’ancien ministre de la Fonction publique, de la Réforme de l’Etat et de l’Aménagement du territoire sous Jacques Chirac percevra sa retraite du régime général en plus de celle d’ancien élu local.

Néanmoins, celui qui a été député et sénateur, actuellement engagé dans une réforme des retraites de grande ampleur, ne touchera aucune des deux pensions auxquelles il aurait le droit en tant qu’ancien parlementaire. Celles-ci seront, comme le prévoit la loi, suspendues pendant toute la durée de son passage au gouvernement. En effet, les règlements des deux institutions ne permettent pas de les agréger à un salaire de ministre.

En tant que ministre délégué auprès de la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, Jean-Paul Delevoye touchera un salaire brut mensuel de 10 135 euros auxquels s’ajouteront donc ces quelques émoluments. La pratique n’a rien d’illégal puisque, comme le rappelle La Lettre A, cette possibilité de double rémunération, cumulant salaire et pension de retraite, n’est pas encadrée légalement.

L'ancien président de l’Association des maires de France, qui exerçait en dehors du gouvernement, avait dans un premier temps renoncé à bénéficier de ces sommes. Lorsqu’il avait été nommé haut-commissaire à la réforme des retraites, en septembre 2017, il avait choisi de déduire ses pensions de retraites de sa rémunération individuelle. Il lui aura fallu deux ans pour changer d’avis. «En tant que ministre, sa rémunération est indexée à celles des autres membres du gouvernement, et arrêtée par décret», explique son cabinet auprès de La Lettre A. «Sa mission étant par essence temporaire, il ne voulait pas abandonner définitivement ses droits», confirme son entourage.

https://francais.rt.com/france/65711-monsieur-retraite-gouvernement-cumule-son-salaire-avec-plusieurs-pensions-de-retraite

Commentaires

1.Posté par jehaislescookies le 12/09/2019 20:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

c'est comme Woerth, le "monsieur serrage de vis retraites" de sarko !!! Tous les mêmes !
Les réactionnaires capitalos sont par essence des ordures, ils sont les représentants d'un monde d'ordures cyniques. Rien d'étonnant qu'individuellement ils se conduisent comme des ordures cyniques.

2.Posté par JBL1960 le 13/09/2019 13:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@jehaislescookies = Absolument !

Tenez, je me permets de rappeler ce PDF maison, qui est l'un des plus téléchargés de mon blog, sans doute parce qu'il est totalement factuel et fait à partir d'un cas réel, encore vivant = mon vieux (gueux) de mari ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2019/04/avec-ou-sans-gilet-jaune-pour-la-societe-des-societes.pdf avec lequel je cumule 37 ans de vie commune au compteur...

Comme je "travaille" bénévolement à une société des sociétés, où l'argent n'aura plus cours, en même temps, je me permets de vous joindre ma nouvelle page "Anthropologie politique avec Pierre Clastres" qui contient la "résolution de l'aporie anthropologique politique de Pierre Clastres" par R71 que j'ai mis au format PDF ► https://jbl1960blog.wordpress.com/anthropologie-politique-avec-pierre-clastres/

Nouveau commentaire :



Publicité

Brèves



Commentaires