Le Gouv : lancement d'un «gouvernement à but non lucratif» visant une «alternative politique»  01/06/2020

Le Gouv : lancement d'un «gouvernement à but non lucratif» visant une «alternative politique»
























Un projet de gouvernement alternatif, censé présenter des propositions de gouvernance issues de la société civile en écartant les professionnels de la politique, a vu le jour. L'initiative bénéficie du soutien de plusieurs figures des Gilets jaunes.

«Vous n'êtes pas satisfaits de ce gouvernement ? Nous non plus. Mais que proposez-vous à la place ?» : c'est par ces questions «légitimes et implacables» que le projet Le Gouv présente la genèse de sa démarche dans les premières lignes de sa «Constitution», consultable sur son site internet.

«Le Gouv est un générateur d'idées et de solutions qui met en scène un gouvernement à but non lucratif afin de montrer qu'une autre politique est possible», peut-on lire sur le compte Facebook de cette initiative citoyenne lancée officiellement le 31 mai, «après de nombreux mois d'échanges, de rencontres et de défis».


«Présidence plurielle» et «ministres» issus de la société civile

Déplorant une déconnexion croissante entre les citoyens français et les partis politiques − illustrée notamment par les importants taux d'abstention lors des élections présidentielles et européennes, ainsi que par la baisse impressionnante du nombre d'adhérents aux partis − l'objectif clairement affiché de l'organisation est «de faire émerger une alternative politique équilibrée et représentative des attentes d'une majorité des Français qui ne dispose d'aucune véritable représentation politique».

Pour son fonctionnement, Le Gouv explique puiser «dans la tradition anglaise du shadow cabinet» afin «de démontrer par l'exemple ce que proposerait un cabinet qui serait constitué d'une élite véritable d'hommes et de femmes soucieux de leur population et compétents dans leurs domaines, avec le bien commun comme unique feuille de route et les cahiers de doléances populaires à leur disposition comme base de travail».

Cette «élite véritable» est en réalité constituée de membres de la société civile (non-professionnels de la politique) rassemblés autour de revendications inspirées «des principes du Conseil national de la Résistance». Ainsi, 17 citoyens venus de toutes les classes sociales, de plusieurs régions de France et de tous bords politiques forment «la présidence plurielle» du mouvement, chargée de définir «les grandes lignes de chaque sujet au vote majoritaire» et de délivrer «un arbitrage entre ministres en dernier recours». Cette «présidence plurielle» a ensuite nommé 24 ministres qui seront responsables «de la bonne marche de son équipe».

Par ailleurs, chaque Français peut «intégrer un ministère en tant qu'expert ou citoyen-expert, mais aussi [s']inscrire aux tirages au sort pour participer à l'un des comités citoyens présents dans chaque ministère».

Un projet soutenu par des Gilets jaunes et personnalités de gauche

Cette initiative citoyenne, qui vise «en particulier la liberté du peuple français par l’établissement de la démocratie la plus large et la souveraineté de son Etat», a obtenu un écho favorable de plusieurs personnalités publiques et habituées du débat politique.

Sur Twitter, la militante Gilet jaune Priscillia Ludosky a par exemple témoigné de son soutien : «Un projet est né : LeGouvOfficiel, à but non lucratif, et composé de 24 ministères et de membres de [tous] bords politiques, il a [pour] objectif de démontrer par l'exemple, ce que proposerait un cabinet qui serait constitué d'hommes et de femmes soucieux de la population.»


Dans un autre tweet, relayé par le Gilet jaune Jérôme Rodrigues, l'avocat Régis de Castelnau et les économistes Jacques Nikonoff et Claude Rochet ont également apporté leur soutien à ce projet. «Pour la justice dans notre pays, un impératif : la restaurer dans sa fonction fondamentale de contrôle impartial de la société», estime d'abord Régis de Castelnau.

«Développement et défense des industries stratégiques, lutte contre le pouvoir de la finance, lutte contre la rente, voilà les quelques clés de la recette», ajoute pour sa part Claude Rochet.


Une mission : «apporter la contradiction au gouvernement officiel»

«Le Gouv s'est donné pour mission d'apporter la contradiction au gouvernement officiel de la République française, et une partie de ses attributions consiste à commenter ses propositions ainsi qu’à y répondre», peut-on lire à la fin de la Constitution de ce «gouvernement à but non lucratif».

Le mouvement se définit encore comme «un processus, une expérience qui ne vise pas le spectacle électoral mais s'inscrit dans une nouvelle dynamique» afin «de proposer aux Français des solutions et outils complets pour construire le monde qu'ils désirent et bâtir un avenir commun». Le gouvernement officiel y prêtera-t-il l'oreille ?

https://francais.rt.com/france/75515-le-gouv-lancement-gouvernement-but-non-lucratif-visant-alternative-politique


Commentaires

1.Posté par jehaislescookies le 01/06/2020 09:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

pour avoir un gouvernement vraiment issu de la société, il faut opter pour le tirage au sort, selon les analyses de David van Reybrouck, Paul Le Fèvre et Etienne Chouard.

2.Posté par Hama Guise le 01/06/2020 13:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est étrange de citer : Liberté, égalité, fraternité pour créer du nouveau au service des français, alors que c'est justement cela qui est à combattre, puisque que cette devise, celle là même de la république, est la devise de l'état profond qui nous dirige illégalement et nous pille.
Voir des Marion Anne Perrine Le Pen dite Marine Le Pen, Mélenchon, Dupont Aignan et toute la bande d'acteurs de la soi disant opposition la ramener encore, alors que pas un n'a eu le courage de dénoncer les mensonges de cette fausse pandémie politico-médiatique du virus de la peur, comme l'a si bien fait la députée italienne Sara Cunial, le député Sgarbi, les deux en plein parlement italien, comme l'ont fait d'autres politiques ou personnages connus en Autriche, Allemagne, Irlande et d'autres pays.
Mais rien en France, ou peu et ne venant que de personnes non ou peu connues.
Diffuser de la peur, participer à la battue pour euthanasier nos anciens et attaquer les défenses immunitaires des plus faibles, il y en a eu partout, tellement que c'en est devenu obscène.
Sur les données publiées par l'OMS le 30/04/2020, le confinement aveugle de la population a causé 10 à 20 fois plus de décès que les pays non confinés.
Combien de ces décès sont imputables au matraquage 24/24 de la diffusion de la peur par les médias propagandistes ?
Ou quand les pseudos " journalistes " deviennent des criminels avec du sang sur les mains.
Forcément les Le Pen, Mélenchon, Dupont Aignan et autres ne diront rien, ils sont tous membres des loges, ont tous prêté serment d'allégeance à la gnose et à son maître, le porteur de lumière.
Le mot serment est composé des 2 syllabes ser et ment, soit servir par le mensonge. Comme gouverne-ment, gouverner par le mensonge. Comme uni-forme, tous réunis en une forme, c'est pour cela qu'on prête serment, qu'on vend son âme, son libre arbitre, pour se fondre tous en une seule entité, c'est un rituel de magie noire.
N'oublions pas, le verbe est créateur et la parole est magie.

3.Posté par nb le 01/06/2020 22:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

je suis tout oui avec le commentaire de <Hama Guise > c'est exactement ça , ces pseudos opposants qui jusqu'à présent ne se sont jamais montrés ni lever le petit doigt pour dénoncer cette monstrueuse machination de la fausse pandémie qui a causée des traumatismes psychologique dans toute la population jeunes et moins jeunes ainsi qu'aux plus âgés ,en passant par les sdf etc..
aujourd'hui cette racaille qui se présente pour défendre nos libertés confisqués par une dictature vaccinale corrompue au plus haut point.
Il n y a jamais eu ni de liberté ni Egalité" et encore moins de fraternités.
Melanchon es tu au moins sortie avec les quelques manifestants pour soutenir le peuple face à cette injustice de tous les jours as tu au moins condamné le gouvernement pour infliger en plus du confinement masque et distanciation tel du bétail et les amendes que les gendarmes prenaient plaisir à mettre au gents lors de leurs sorties.

comment croire encore ......

4.Posté par non au puçage des êtres humains le 02/06/2020 00:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ironique, le confinement est en réalité utilisé par l'Etat pour faire accepter toutes les lois que refusaient les gilets jaunes
https://fr.sputniknews.com/france/202006011043879207-la-taxe-qui-avait-provoque-le-mouvement-des-gilets-jaunes-remise-sur-la-table-par-un-conseiller-de/

Nouveau commentaire :



Publicité

Brèves



Commentaires