La participation à 45% au premier tour de la présidentielle tunisienne  16/09/2019

La participation à 45% au premier tour de la présidentielle tunisienne














Les Tunisiens étaient appelés à élire leur président. Cette élection très ouverte s'inscrit sur fond de fortes attentes économiques et sociales, et dans un contexte de rejet de la classe politique aux manettes depuis la révolution démocratique de 2011.

Le taux de participation au premier tour de la présidentielle a atteint 45,02%, a annoncé l'Instance chargée d'organiser les élections.

"C'est un taux acceptable", a estimé le président de cette instance, Nabil Baffoun, qui avait rappelé qu'en 2014, la participation pour le premier tour s'était établie à 64% en fin de journée.

Après une campagne marquée par un regain apparent d'intérêt dans l'unique pays rescapé des printemps arabes de 2011, sept millions d'électeurs étaient appelés à trancher entre 26 candidats pour ce premier tour de la présidentielle. Une forte incertitude régnait en raison de ce nombre élevé de candidats, mais aussi de programmes parfois peu différenciés et d'une scène politique très fragmentée.
"Mais où sont les jeunes?"

Durant les premières heures du scrutin, la moyenne d'âge semblait plutôt élevée dans les bureaux de vote. "Mais où sont les jeunes? Il s'agit de leur patrie, de leur avenir", s'est agacé Adil Toumi, un sexagénaire venu "participer à une fête nationale, une victoire de la démocratie".

Car malgré l'exaspération vis-à-vis de la classe politique, les électeurs sont venus exercer leur droit avec le sentiment de renforcer la jeune démocratie. Des estimations et sondages sont attendus dans la nuit de dimanche à lundi, mais les résultats préliminaires ne seront annoncés que mardi par l'Isie.
Un défi à venir

A moins qu'un candidat n'obtienne la majorité absolue dès le premier tour, les partis seront ensuite face au défi de préparer simultanément les législatives du 6 octobre et le second tour de la présidentielle, qui devrait se tenir d'ici le 23 octobre.

Le calendrier a été chamboulé par la mort, le 25 juillet, du chef de l'Etat Béji Caïd Essebsi, 92 ans, qui a obligé à anticiper un scrutin initialement programmé en fin d'année. L'épouse de M. Caïd Essebsi, Chadlia Caïd Essebsi, 83 ans, est à son tour décédée ce dimanche, a annoncé en début de matinée leur fils Hafedh.

ats/jfe https://www.rts.ch/info/monde/10709749-la-participation-a-45-au-premier-tour-de-la-presidentielle-tunisienne.html

Nouveau commentaire :



Publicité

Brèves



Commentaires