La liste cachée de Sarkozy  26/01/2012



Ensemble, tout est possible. La République irréprochable et quelques uns de ses acteurs :


Alain Agostini (UMP) 2008, condamné pour proxénétisme aggravé en bande organisée.

Alain Carignon (UMP) 1999, condamné pour corruption, abus de biens sociaux et subornation de témoins.

Alain Ferrand (UMP) 2006, condamné pour faux et usage de faux. 1998, condamné pour prises illégales d’intérêts et condamné pour fraude fiscale.

Alain Juppé (UMP) 2007, condamné pour abus de confiance, recel d’abus de biens sociaux, et prise illégale d’intérêt.

Alain Tuduri (UMP) 2009-2010, condamné pour discrimination raciale, pour avoir préempté les biens immobiliers que voulait acheter des personnes d’origines étrangères dans sa commune.

Axel Poniatowski (UMP) 2010, condamné pour diffamation.

Brice Hortefeux (UMP) 2010, condamné pour atteinte à la présomption d’innocence. Il a également été condamné pour injure non publique envers un groupe de personnes à raison de leur origine. Le Parquet Général a requis sa relaxe, la décision a été mise en délibéré au 15 septembre.

Brigitte Barèges (UMP) 2011, condamnée pour refus de mariage.

Bruno Sandras (UMP) 2011, condamné pour détournement de fonds publics et prise illégale d’intérêts.

Charles Fabre (UMP) 2010, mis en examen pour favoritisme.

Charles Pasqua (UMP) 2009 à 2010, condamné pour trafic d’influence, pour favoritisme, pour faux, financement illégal de campagne et abus de confiance. Il est cité dans l’affaire de recel d’abus de biens sociaux pour l’association France Afrique Orient. Il également mentionné dans l’affaire du financement occulte du ministère de l’Intérieur et de l’Union des groupements d’achats publics.

Christian Vanneste (UMP) 2006 et 2007, condamné pour propos homophobes, condamnation confirmée par la Cour d’Appel puis annulée par la Cour de Cassation. Il avait déclaré l’homosexualité inférieure à l’hétérosexualité et que l’homosexualité était une menace pour l’humanité.

Claude Polony (UMP) 2001-2009, reconnu coupable de prise illégale d’intérêt, favoritisme et détournements de fonds.

Daniel Simonpieri (FN puis UMP), condamné pour favoritisme, fausses factures et emploi fictif. Il avait déjà été condamné pour harcèlement moral.

Damien Meslot (UMP) 2010, condamné pour outrage à magistrat, mis en examen pour atteinte ou tentative d´atteinte à la sincérité d´un scrutin.

Denis Gautier-Sauvagnac (UMP) 2008, mis en examen pour blanchiment d’argent.

Denis Jacquat (UMP) 2011, condamné pour abus de confiance et infraction à la législation sur le financement des campagnes électorales.

Didier Schuller (RPR-UMP) 1994, il s’enfuit aux Bahamas après la révélation d’une tentative de déstabilisation du juge Éric Halphen puis il continue sa cavale en Dominique Républicaine où il bénéficie d’une protection diplomatique, avant de revenir en France. 2005, condamné pour financement illégal de sa campagne.2007, condamné pour avoir fait financer de façon occulte des activités politiques.

Dominique Paillé (UMP) 2004, condamné pour abus de confiance.

Frédéric Chazal (UMP) 2010, condamné pour diffamation.

Gaston Flosse (UMP) 2011, condamné pour détournement de fonds publics et prise illégale d’intérêts.

Georges Tron (UMP) 2011, mis en examen pour harcèlement sexuel, agression sexuelle et viol.

Gérard Dezempte (UMP) 2006, condamné pour discrimination.

Gérard Larrat (UMP) 2011, condamné pour constitution de partie civile abusive ou dilatoire dans le but de nuire à son adversaire socialiste. 2011, mis en examen pour complicité d’atteinte à la sincérité du scrutin, complicité de faux administratif et usage et complicité de manœuvre frauduleuse tendant à l’exercice irrégulier du vote par procuration, son élection a été annulée.

Gilles Forray (UMP) 2006, condamné pour corruption passive et recel d’abus de biens sociaux.

Guy Drut (UMP) 2005, condamné pour avoir bénéficié d’un emploi fictif.

Guy Wildenstein (UMP) 2011, mis en examen pour recel d’abus de confiance.

Henry Chabert (UMP) 2002, condamné pour recel d’abus de biens sociaux.

Jacques Blanc (UMP) 2009, mis en examen pour détournement de fonds publics et prise illégale d’intérêt.

Jacques Masdeu-Arus (UMP) 2006 à 2009, condamné pour corruption passive et recel d’abus de biens sociaux.

Jacques Myard (UMP) 2009, condamné pour diffamation.

Jean Reynaud (UMP) 2004, condamné pour prise illégale d’intérêt. 2006, condamné pour harcèlement moral et dégradation des conditions de travail.

Jean Tiberi (UMP) 2009, condamné pour occupation illégale des locaux de sa permanence et fraude aux électeurs.

Jean-Louis Garnier (UMP) 2011, condamné pour coups et blessures.

Jean-Louis Masson (UMP) 1997, condamné pour avoir financé la campagne d’un concurrent afin d’affaiblir sa rivale à droite.

Jean-Paul Alduy (UMP) 2008, son élection est annulée pour fraude.

Jean-Paul Fournier (UMP) 2009 à 2010, condamné pour prise illégale d’intérêt.

Joëlle Ceccaldi-Raynaud condamnée (UMP) 2006, condamnée pour diffamation et complicité de diffamation.

Joëlle Ferrand (UMP) 2010, condamnée pour prise illégale d’intérêt et malversations.

Laurence Spicher-Bernier (UMP) 2010 à 2011, condamnée pour exercice illégal de la profession d’avocat et escroquerie.

Lionel Cressiot (UMP) 2011, mis en examen pour injures et diffamation.

Lucette Michaux-Chevry (UMP) 2002, condamnée pour favoritisme dans l’attribution de marchés publics.

Manuel Aeschlimann (UMP) 2009, condamné pour favoritisme dans l’attribution d’un marché public.

Marie-Jeanne Bozzi (UMP) 2002, condamnée pour proxénétisme aggravé, association de malfaiteurs et dissimulation de travail clandestin. 2007, condamnée pour soustraction au paiement de l’impôt, omission de déclaration et fraude fiscale. 2009, mise en examen pour association de malfaiteurs en vue de la commission d’un homicide en bande organisée.

Maurice Gutman (UMP) 2010, condamné pour proposition sexuelle à une mineure de 12 ans.

Michel Buillard (UMP) 2011, condamné pour détournement de fonds publics et prise illégale d’intérêts.

Michel Habig (UMP) 2006, condamné pour avoir fait incendier 14 caravanes appartenant à des Roms installées sur un terrain municipal.

Nicolas Bazire (UMP) 2011, mis en examen dans le cadre de l’affaire Karachi.

Olivier Deleu (UMP) 2011, mis en examen pour injures et diffamation.

Olivier Rey (UMP) 2008, condamné pour violences, menaces et dégradation grave du bien d’autrui à raison de la religion.

Pascal Buchet (UMP) 2007-2011, condamné pour harcèlement moral ayant mené au suicide.

Patrick Balkany (UMP) 2003, condamné pour injure publique et pour diffamation. 1999, condamné pour avoir rémunéré aux frais du contribuable trois personnes désignées comme des employés municipaux mais qui ne s’occupaient que de son appartement de Levallois-Perret et de sa résidence secondaire près de Giverny.

Philippe Brun (UMP) 2011, condamné pour fraudes et multiples abus de biens sociaux.

Pierre Bédier (UMP) 2009, condamné pour corruption passive et recel d’abus de biens sociaux.

Philippe Pemezec (UMP) 2010, condamné pour injures. 2007, condamné pour irrégularités lors de sa campagne, son élection sera annulée.

Renaud Donnedieu de Vabres (UMP) 2004, condamné pour blanchiment d’argent. 2011, mis en examen dans le cadre de l’affaire Karachi.

René Vestri (UMP) 2009, condamné pour travail dissimulé. 2010, mis en examen pour blanchiment à titre habituel et en bande organisée, trafic d’influence et association de malfaiteurs.

Richard Cazenave (UMP) 1999, condamné pour abus de biens sociaux. 2004, condamné pour recel et complicité d’abus de biens sociaux.

Serge Dassault (UMP) 1998, condamné pour corruption. 2010, condamné pour procédure abusive. 2009, condamné pour avoir acheté des voix lors des municipales.

Thérèse Aillaud (UMP) 2002, condamnée pour détournement de fonds publics.

Thierry Gaubert (proche de l’UMP, collaborateur de Sarközy) 2008, mis en examen pour abus de biens sociaux et escroquerie.
2011, mis en examen dans le cadre de l’affaire Karachi.

Thierry Leprince (UMP) 2007, condamné pour viol sur une mineure de 12 ans.

Vincent Toni (UMP) 2008 et 2011, condamné pour corruption passive.

Xavier Dugoin (UMP) 1997, condamné pour trafic d’alcool, salaires fictifs et corruption. 1999 à 2000, condamné pour abus de confiance, détournement de fonds publics, falsification de documents administratifs et prise illégale d’intérêt. 2001, mis en examen dans le cadre de l’affaire des emplois fictifs du conseil général de l’Essonne, cette procédure sera annulée pour vice de forme.

2010, un cadre de l’UMP dont le nom n’a pas été diffusé a été mis en examen pour vol de carte bancaire d’un ancien dirigeant et pour le piratage, lors de la guerre interne à l’UMP 31, de l’ordinateur de l’ex-présidente Christine de Veyrac. Les policiers ont retrouvé des objets acquis frauduleusement au domicile du jeune homme.

L’UMP condamnée pour atteinte au droit à l’image avec son LipDub en diffusant pour le clore la photo d’une jeune femme n’y ayant pas consenti.

L’UMP, à l’origine de la loi Hadopi, condamnée pour piratage d’une musique de MGMT utilisée lors de leurs meetings et pour illustrer plusieurs vidéos diffusées sur Youtube.

Et nous ne citerons pas bien sûr les innombrables “non lieu” ou “affaires classées sans suite” par la bienveillance de certains magistrats…

http://resistanceinventerre.wordpress.com/2012/01/25/la-liste-cachee-de-sarkozy/

Commentaires

1.Posté par Saint Just le 26/01/2012 19:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est ce que Sarkozy appelle une République irréprochable...

A vomir.

2.Posté par nordine le 26/01/2012 19:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

je n'ai pas tout lu car la liste est tre tres longue mais je pense que ces loustics et encore c gentil n'y sont pas.

Fondateur, en compagnie d’Alain Madelin, du groupuscule d’extrême droite Occident, inculpé en 1967 pour avoir été l’un des instigateurs d’une expédition violente contre des étudiants d’extrême gauche à l’université de Rouen (l’un de ces derniers étant laissé dans le coma après l’attaque), il est incarcéré et condamné le 12 juillet 1967 à 1 000 francs d’amende pour complicité de « violence et voies de fait avec armes et préméditation », en même temps que douze autres militants d’extrême droite, dont Alain Madelin, Alain Robert et Patrick Devedjian. Il est amnistié en juin 1968[réf. nécessaire]. Après la dissolution, par le Conseil des ministres, d’Occident en octobre 1968, il rejoint le Groupe union défense (GUD), groupuscule d’extrême droite mené par Alain Robert, dont il écrit la charte, puis Ordre nouveau, destiné à rassembler les nationalistes. Il fera partie en 1971 avec Claude Goasguen de la direction de ce mouvement, dissous par décret du Conseil des ministres le 28 juin 1973.

Ces dernières années, Gérard Longuet s’est illustré à plusieurs reprises par des propos montrant qu’il n’a pas beaucoup changé...

En plus de s’élever "contre les flux migratoires venus des pays arabes", Longuet n’avait pas hésité, dans un débat en commission sénatoriale en 2008, à assimiler l’homosexualité à la pédophilie.

Et en 2010, alors que le nom de Malek Boutih circulait comme étant celui d’un possible président de la HALDE, Longuet avait considéré que celui-ci n’avait pas le physique de l’emploi, contrairement au président sortant, Louis Schweitzer : "La Halde ça veut dire que la France s’ouvre aux populations nouvelles. Louis Schweitzer, un vieux protestant, c’est parfait ! Il vaut mieux que ce soit un corps français traditionnel qui se sente responsable de l’accueil de tous nos compatriotes".

3.Posté par Kolgan le 26/01/2012 19:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Est la liste du PS ??? parceque a mon avis c est cul et chemise si je peux me permettre ...

4.Posté par nordine le 26/01/2012 20:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

il y a quand meme beaucoup plus de gens de l'ump liés aux grand banditisme mais effectivement ils sont pareils que ce soit de gauche ou de droite.c la meme racaille.
A qaund une loi pour inelligibilité à vie de ces plus grands voyous de france des que la condamnation par la justice est faite

5.Posté par AS le 26/01/2012 22:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

c'est la mafia de la france-israel

6.Posté par venceslas le 27/01/2012 12:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

UMPS... bonnet blanc-blanc bonnet.

7.Posté par claudin1 le 26/03/2012 19:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

c'est triste à dire mais il me semble que si quelqu'un fouille bien à gauche, il trouvera exactement la même chose... Il faut croire que ceux qui font de la politique ne le font pas par principe moral mais juste pour gagner encore plus de sous.
Ca ne veut pas dire que j'approuve, juste que j'ai l'impression que moralité c'est le contraire de politique. Regardez coluche qui semblait propre... Il a essayé la politique, il est mort.

coincidence peut-être, ou pas

8.Posté par Badboy le 08/05/2012 04:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les manquants : il y avait les pour, il manquait les ris...

Alain Belviso (PCF): Ex Président de l'Agglo d'Aubagne, mis en examen en 2010 dans le cadre de l'Affaire Alexandre Guérini mais également dans le cadre d'une affaire de faux en écriture privées et usages de faux. 
Alain Rist (Vert): Ex Vice Président de Conseil Régional d'IDF condamné en 2006 pour être allé sur des sites pédophiles et avoir téléchargé des images à caractère pédophile.
Anne Hidalgo (PS): Actuelle adjointe au Maire de Paris condamnée en 2012 à 40 000 € d'amende pour infraction à la législation sur la durée du travail.
Arnaud Montebourg (PS): Actuel Député, mis en cause en 2010 pour diffamation.  
Bernard Granier (PS): Elu d'une intercommunalité condamné en 2011 pour corruption. 
Bernard Tapie (Divers Gauche): Homme d'affaire, ex Ministre sous Mitterrand, condamné en 1996 pour corruption et subordination de témoin.
Bertrand Delanöe (PS): Actuel Maire de Paris condamné en 2010 pour atteinte au droit du travail. 
Catherine Trautmann (PS): Ex Minsitre sous Jospin, condamnée en 1999 pour diffamation. 
Christian Bourquin (affilié PS): Président de Région Languedoc Roussillon, successeur de Georges Frêche, condamné en 2012 pour délit de favoritisme.
Christian Cuvilliez (PCF): Ex Député et actuel Conseiller Municipal de Dieppe condamné en 2000 puis confirmé en 2004 pour détournement de fonds publics et recel et une seconde fois en 2001 pour diffamation.
Claude Pradille (PS): Ex Sénateur, condamné en 1995 pour corruption.
Dominique Plancke (EELV): Actuel Conseiller Régional, condamné en 2006 pour le fauchage d'OGM. 
DSK (PS): En 2011, beaucoup de bruits pour rien? 
Edmond Hervé (PS): Actuel Sénateur, condamné en 1999 pour manquement à une obligation de sécurité dans l'affaire du sang contaminé.
Elie Pigmal (PS): Ancien Maire PS de Saint Estève, condamné en 2012 pour délit de favoritisme.
Elisabeth Guigou (PS): Elue de Seine Saint Denis, non condamnée mais accusée de diffamation.
Eva Joly (EELV): Condamnée en 2011 pour diffamation à l'encontre de David Douillet. 
François Bernardini (ex/de nouveau? PS): Maire d'Istres condamné en 2001 pour ingérence, détournement de fonds publics, abus de confiance et abus de biens sociaux. 
François Hollande (PS) : Actuel candidat à l'élection Présidentielle non condamné mais entendu par la Justice dans une affaire DSK en 2011.
François Mitterrand (PS): Ex Président de la République de 1981 à 1995, mis en cause dans un bon nombre d'affaires avant et après sa mort. (écoutes de l'Elysée, Attentat de la Rue de l'Observatoire, Financment du PS - Affaire Urba, FrançAfrique, Nuage de Tchernobyl, Attentat du Rainbow Warrior, Mort de Pierre Bérégovoy, Fille Cachée entretenue aux frais de la république, etc) 
François Xavier Bordeaux (PS): Ancien dirigeant du PS bordelais condamné en 2011 pour abus de faiblesse
Gabriel Conh Bendit (Verts): Frère de Dany Le Rouge, condamné en 2005 pour diffamation.
Georges Frêche (ex PS): Ex Président de la Communauté d'Agglomération de Montpellier et ex Président de Région Languedoc Roussillon condamné régulièrement en fin de carrière pour de multiples dérapages verbaux.
Gérard Monate (syndicaliste): Condamné dans l'affaire Urba. 
Gérard Piel (PCF): Conseiller Municipal d'Antibes condamné en 2011 pour outrage envers un huissier. 
Guy Roueyre (PCF): Ex Conseiller Régional démissionnaire, condamné en 2011 pour agressions sexuelles. 
Harlem Desir (PS): Actuel Député Européen condamné en 1998 pour recel d'abus de confiance. 
Henri Emmanuelli (PS): Ex Ministre sous les Gouvernements Mauroy et Fabius, actuel Président du Conseil Général des Landes, condamné en 1997 pour trafic d'influence.
Jack Lang (PS): Député du Pas de Calais condamné en 2008 pour rupture de contrat.
Jack Mellick (PS): Actuel Député et Maire de Béthune dans le Pas de Calais, condamné en 1997 dans l'affaire OM-VA pour faux témoignage.
Jacques Mahéas (PS ou apparenté): Ex Sénateur et Maire de Neuilly Sur Marne en Seine Saint Denis condamné pour agression sexuelle.
Jean-Christophe Cambadélis (PS) : Député, condamné en 2006 pour l'affaire de la MNEF.
Jean-Christophe Mitterrand: Fils de François Mitterrand, ex conseiller de son père à l'Elysée pour les affaires africaines, condamné en 2009 pour recel d'abus de bien sociaux.
Jean-David Ciot (PS): Ni arrêté ni condamné mais visé par la Justice dans la cadre de l'affaire Guérini; affaire à suivre!
Jean-François Noyes (PS): Conseiller Général des Bouches-Du-Rhône, mis en examen en 2012 dans le cadre de l'Affaire Guérini pour association de malfaiteurs en vue de trafic d'influence et recel de trafic d'influence.
Jeanine Ecochard (PS): Actuelle Vice Présidente du Conseil Général des Bouches-Du-Rhônes, condamnée en 1998 dans l'affaire Urba(financement occulte du PS).
Jean-Marc Ayrault (PS): Actuel Député, condamné en 1997 pour délit de favoritisme. 
Jean-Marie Le Chevallier (PS): Actuel Député, condamné en 2003 pour subordination de témoin. 
Jean-Marie Le Guen (PS): Actuel Député, mis en examen dans l'affaire de la MNEF bénéficiant d'un non lieu.
Jean-Michel Baylet (PRG): Actuel Sénateur du Tarn et Garonne condamné en 2003 pour abus de biens sociaux. 
Jean-Noel Guérini (PS): Actuel Sénateur des Bouches du Rhône, mis en examen en 2011 pour prise illégale d'intérêt et trafic d'influence.
Jean-Paul Huchon (PS): Actuel Président de Région IDF, condamné en 2007 pour prise illégale d'intérêt et en 2011 par le Conseil d'Etat.
Jean-Pierre Balduyck (PS): Actuel Député du Nord, condamné en 2005 pour favoritisme a fait appel de sa condamnation.
Jean-Pierre Destrade (PS): Ex élu et Porte Parole du PS condamné en 2005 pour escroquerie et trafic d'influence.
Jean-Pierre Kucheida (PS): Actuel Député du Pas de Calais, mis en cause en 2011 dans une affaire de corruption peut être de grand ampleur au sein de la Fédération PS du Pas De Calais.
Jean-Pierre Maggi (PS): Maire de Velaux, mis en examen en 2010 pour délit de favoritisme mais finalement relaxé en janvier 2012. 
Jean-Vincent Placé (EELV): Condamné le 10 février 2012 pour diffamation à verser 1 500 €uros de dommages et intérêts au sulfureux Christian Vanneste
José Bové (EELV): Actuel Député Européen, condamné en 2006 pour le fauchage d'OGM. 
Julien Dray (PS): Député et Conseiller Régional IDF non condamné mais qui a fait l'objet d'un rappel à la loi en 2009.
Khadija Aram (ex PS): Ancienne élue municipale condamnée en 2011 pour trafic d'influence et abus de confiance. 
Laroussi Oueslati (PRG): Mise en examen en 2010 pour trafic de faux diplômes. 
Laurent Fabius (PS): Ex 1er Ministre sous Mitterrand, mis en cause dans l'affaire du sang contaminé puis relaxé.  
Line Cohen Solal (PS): Actuelle adjointe au Maire de Paris, condamnée en 2011 dans la même affaire que celle touchant Pierre Mauroy.
Malek Boutih (PS ou ex PS): Ancien candidat aux Législatives en 2007, condamné en 2006 pour diffamation. 
Maxime Gremetz (ex PCF désormais sans étiquette):  Ex Député de la Somme, condamné en 2000 pour violence avec arme en ayant forcé un barrage de police, licenciement abusif, etc...
Michel Dary (PRG): Ex député Européen, mis en cause en 2010 pour recel d'abus de confiance suivi d'un non lieu prononcé en sa faveur.
Michel Delebarre (PS): Ancien Ministre sous Mitterrand, condamné en 2005 dans l'Affaire des Ecoutes Téléphoniques. 
Michel Laignel (PS): Condamné en 2006 pour faux, usage de faux, délit de favoritisme, prise illégale d'intérêt, et détournement de fond. 
Michel Pezet (PS): Ancien Député des Bouches-Du-Rhône, et actuel Conseiller Général du même département, condamné en 1998 pour recel de fonds utilisés [pour un financement politique] en dehors de tout enrichissement personnel.
Michel Tonon (PS): Maire de Salon de Provence, mis en examen en 2010 pour délit de favoritisme mais finalement relaxé en janvier 2012. 
Mohamed Abdi (PS): Condamné en 2007 pour escroquerie. 
Monique Delessard (PS): Actuelle Maire de Pontault-Combaut en 2010 pour mariage illégal.
Noel Mamère (Ecologiste): Condamné en 2000 pour diffamation. 
Olivier Besancenot (NPA): Ex candidat à la présidentielle, condamné en 2011 pour séquestration. 
Olivier Spithakis (???) : Pas d'information sur son statut actuel mais (ex?) membre du PS condamné en 2005 dans l'affaire de la MNEF. 
Pascal Buchet (PS): Maire PS de Fontenay Aux Roses reconnu coupable en 2012 de harcèlement moral après le suicide d'une de ses collaboratrice.
Patrick Sève (PS): Maire de L'Hay-Les-Roses mis en examen en 2011 pour octroie inustifié de marchés publics et soustraction de fonds publics. 
Philippe Kaltenbach (PS): Maire PS de Clamart dans la tourmente en 2012 suite à l'apparition de 2 vidéos pour lesquelles il plane des soupçons de corruption. 
Philippe Sanmarco (PS): Ancien Député Socialiste des Bouches-Du-Rhône, condamné en 1997 pour complicité de trafic d'influence dans l'affaire du financement occulte du PS, l'Affaire Urba. 
Pierre Mauroy (PS): Ex 1er Ministre sous Mitterrand et ex Maire de Lille condamné en 2011 pour emploi fictif. 
Pierre Moscovici (PS): Actuel député, condamné en 2001 pour atteinte au droit à l'image.
René Teulade (PS): Ministre des Affaires sociales sous François Mitterrand (1992-1993), actuel Sénateur de Corrèze, condamné en juin 2011 pour abus de confiance.
Robert Gaïa (PS): Député du Var condamné en 2002 pour favoritisme. 
Robert Hue (ex PCF devenu MUP): Ex candidat du PCF à la Présidentielle de 1995 et 2002, mise en cause puis relaxé pour un problème de procédure dans le procès de financement du PCF en 2001.
Robert Navarro (ex PS): Sénateur et ancien Président de la Fédération Socialiste de l'Hérault, mais également proche de François Hollande, soupçonné d'abus de confiance en 2012.
Roland Dumas (PS): Ex Ministre des Affaires Etrangères de François Mitterrand mis en cause dans l'affaire qui porte son nom. 
Ségolène Royal (PS): Présidente de Région Poitou Charente et ex Ministre sous Mitterrand, condamnée en 2008 pour licenciements abusifs.
Serge Andréoni (PS): Actuel Sénateur Maire mis en examen en 2011 pour complicité de trafic d'influence dans le cas de l'affaire Guérini.
Sylvie Andrieux (PS): Actuelle Députée des Bouches-Du-Rhône, mise en examen en 2010 pour complicité de tentative d'escroquerie et de détournements de fonds publics dans l'affaire du financement présumés à hauteur de 700 000 € d'associations présumées fictives.
Yacine Chaouat (PS): Actuel adjoint au Maire du 19ème Arrondissement chargé de la médiation et condamné en 2011 en appel pour violences conjugales.

Nouveau commentaire :



Publicité

Brèves



Commentaires