La dette mondiale a atteint un nouveau sommet et continue de s’alourdir  15/01/2020

La dette mondiale a atteint un nouveau sommet et continue de s’alourdir























Des taux d’intérêt bas ont contribué à aggraver davantage l’endettement global au troisième trimestre 2019, a constaté l'Institut de la finance internationale (IIF) dans son récent rapport. La dette totale est déjà trois fois plus élevée que la taille de l’économie mondiale et continue de s’alourdir.

La totalité de la dette mondiale a dépassé la barre des 253.000 milliards de dollars au troisième trimestre 2019, relate CNBC en citant le nouveau rapport de l'Institut de la finance internationale (IIF). Elle représente désormais 322% du PIB mondial et continue de croître.

«Sous l'impulsion de taux d'intérêt bas et de conditions financières déficientes, nous estimons que la dette mondiale totale dépassera les 257.000 milliards de dollars au premier trimestre 2020, entraînée principalement par la dette du secteur non financier», a indiqué l'IIF dans le rapport.

Des taux d'intérêt bas stimulent les emprunts

Cette hausse est principalement due à l’augmentation des emprunts des gouvernements et des entreprises non financières, expliquent les économistes qui mettent en garde contre le risque de défaut élevé. Des taux d'intérêt bas dans plusieurs pays du monde ont stimulé les emprunts de la part des entreprises, des particuliers et des gouvernements.

L’IIF indique que la dette publique a atteint de nouveaux records aux États-Unis et en Australie au troisième trimestre 2019. L'institut note également que la croissance de la dette a repris en Chine, marquant un revirement par rapport aux périodes antérieures.

https://fr.sputniknews.com/economie/202001151042905457-la-dette-mondiale-a-atteint-un-nouveau-sommet-et-continue-de-salourdir/

Commentaires

1.Posté par YYY le 15/01/2020 17:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est pas les fauchés qui ont cette dette. C'est la dette des riches. Si les États impriment leur propre monnaie évalué sur l'or, le monde irait mieux. Mais les dirigeants ont vendus leur pays pour le
dollar. Les États sont esclaves de ceux qui impriment à tout va. Rien n'est investi sauf dans les guerres.
Ce chiffre 257 000 000 000 000 n'est pas réel, n'a pas de réalité car il n'y a pas son équivalent à échanger, ni en or ni en bien matériel.

Nouveau commentaire :



Publicité

Brèves



Commentaires