L’éventualité d’une intervention militaire égyptienne en Libye inquiète  22/05/2020

L’éventualité d’une intervention militaire égyptienne en Libye inquiète













Alors que le maréchal Haftar essuie revers sur revers depuis que la Turquie a formalisé et renforcé son soutien militaire au camp rival du gouvernement d’Union nationale de Fayez al-Sarraj, le président égyptien al-Sissi menace à son tour d’intervenir militairement en Libye pour contrecarrer l’influence croissante de la Turquie. Une perspective qui inquiète le groupe de contact sur la Libye de l’Union africaine, qui a tenu une réunion par visioconférence en début de semaine.

C’est une déclaration du président al-Sissi à la télévision égyptienne le week-end dernier qui a réveillé les craintes du groupe de contact de l’Union africaine. Dans cet entretien, il menace d’engager son armée en Libye si l’ANL de Khalifa Haftar « devait être mise en difficulté » dans sa « lutte contre le terrorisme ». Comprendre, contre le GNA de Fayez al-Sarraj, dans le langage du chef de l’État égyptien. « Un affrontement direct entre la Turquie et l’Égypte sur le sol libyen – et plus seulement par procuration - compliquerait encore davantage le retour à la paix », redoute un diplomate, martelant la position de l’Union africaine selon laquelle « il n’y a pas d’issue militaire » au conflit libyen.

Menace réelle ou dissuasive ? Difficile à dire. L’Égypte se montre généralement réticente à engager son armée en dehors de ses frontières. Mais reste qu’à mesure que le maréchal Haftar perd du terrain ces dernières semaines, sa capacité à exercer un contrôle absolu sur l’est libyen s’effrite elle aussi. Ce qui réactive aux yeux de l’Égypte le spectre d’une « déstabilisation sécuritaire à ses frontières », selon le chercheur Naji Abu Khalil, co-directeur du programme Libye de Noria Research. Sans oublier la menace que représente l’influence turque en Libye « pour ses intérêts pétroliers et gaziers » dans le pays. Le tout « nourrit, explique le chercheur, une lutte d’influence idéologique très forte entre l’Égypte et la Turquie, perçue par le Caire comme le sponsor d’un islam politique » qu’elle combat.

http://www.rfi.fr/fr/afrique/20200522-eventualite-une-intervention-militaire-egyptienne-en-libye-inquiete

Commentaires

1.Posté par Sophie le 22/05/2020 09:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ce général installé à ce poste permet de faciliter les massacres des musulmans sunnites par les occidentaux,RUSSES, israéliens et chiites etc..

2.Posté par Adam le 22/05/2020 12:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


Ils bougent sur l'échiquier comme des pions.

3.Posté par Bob le 22/05/2020 19:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L'armée égyptienne c'est comme Mario, ça fait 40 ans que le mec n'a que 3 couleurs ! ha ha !

4.Posté par non au puçage des êtres humains le 23/05/2020 09:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

et l'ONU interdit aux gens de sortir de chez eux sous prétexte de covid, mais n'interdit pas les militaires de faire la guerre dans d'autres pays
les militaires ont plus de droit que les civils
et bien sur, si les civils fuient de chez eux pour éviter la bombe qui tombe sur leurs maisons, l'ONU les accusera eux, et pas le drône qui a largué la bombe, de nuire à la santé publique
être confiné c'est être une cible facile à atteindre pour les drones militaires

5.Posté par Abdelkader le 23/05/2020 23:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

l'Égypte le pays le plus peuplé du monde arabe 100 millions d'habitants, le gouvernement Égyptien aventurier au lieu de s'occuper de son peuple dans la misère et la pauvreté, il veut faire la guerre au peuple libyen.
en Égypte il y a moins 52 % de pauvres sous le seuil de pauvreté absolu, il y a des pauvres sans logements habitants dans les cimetières. il des pauvres des quartiers des éboueurs (haï zebaline)....
un président dirige son pays d'une main de fer contre tous ses adversaires, en Égypte il n'y a plus de place pour les neutre, musulmans, démocraties, libéraux, communistes....
c'est à dire qui n'est pas avec moi et contre moi. une vraie dictature pire que la dictature militaire (Argentine, Chili, Brésil, Paraguay, Uruguay, Bolivie... de l'Amérique du Sud des années 1970 opération condor la traque des opposants.
dans ce bas monde il y a deux types de cécité sur terre, les aveugles de la vue et les aveugles de la vie.

6.Posté par oh-daz le 24/05/2020 00:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

le turc, l'Egyptien et le Libyen... trois pions sionards qui oeuvrent a la destruc-sion du monde arabo musulman... tout ce
qui est écrit sur leur querelles, n'est que comptines pour jeunes lapins...

7.Posté par Saber le 24/05/2020 00:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

les militaires ont plus de droit que les civils ?

Ils ont aussi le droit de choisir leurs victimes.

Nouveau commentaire :



Publicité

Brèves



Commentaires