L’armée israélienne pourra s’entrainer librement en Grèce.  25/07/2015

L’armée israélienne pourra s’entrainer librement en Grèce.





Pendant que son premier ministre, Alexis Tsipras, ferraillait avec Angela Merkel, Panos Kammenos le patron de la Défense, signait un accord de coopérations avec Israël.

Alexis Tsipras que l’on présente comme le damné de la terre, en tout cas de celle d’Europe, n’a pas que des ennemis. Pendant que son premier ministre ferraillait avec Angela Merkel, Panos Kammenos, le patron de la Défense, signait un accord de coopérations avec Israël. Kammenos, ministre des armées, est au sein de gouvernement le représentant de la minorité d’appoint qui a permis à Tsipras de gouverner le pays. Kammenos est le dirigeant d’ANEL, le petit parti souverainiste des « Grecs indépendants ». Le ministre de la Défense grecque vient de se rendre en Israël où il a signé un document SOFA (Status of Forces Agreement) avec son équivalent Moshé Yaalon.

Dans le sillage américain

Selon ce « traité », les forces israéliennes pourront s’entrainer en Grèce et vice versa. Cet accord a vraiment un caractère exceptionnel puisque seuls les Etats-Unis ont signé un tel échange avec Israël. Yaalon a salué chaleureusement la collaboration entre la Grèce et son pays « Nous apprécions grandement la coopération sécuritaire qui se traduit par l’entraînement de nos soldats et officiers sur le territoire grec. Nos États partagent des intérêts communs, car ils doivent faire face aux conséquences de l’accord signé la semaine dernière entre les grandes puissances et l’Iran. ».

Absolument pas pris de court Panos Kammenos a répliqué avec le même enthousiasme : « Le peuple grec est très proche du peuple d’Israël. Concernant notre coopération militaire, nos relations sont excellentes, nous continuerons à les entretenir et poursuivrons les entraînements communs. Le terrorisme et le djihad ne frappent pas que le Proche Orient, mais également les Balkans et l’Europe. C’est la guerre. Nous étions également très proches d’Israël pour tout ce qui est relatif au programme de missiles de l’Iran. Nous nous trouvons à la portée de ces missiles. Si un missile iranien se dirige vers la mer Méditerranée, cela peut signifier la fin de tous les pays de la région. »

Et, le souffle court, la France attend la réaction de Mélenchon qui s’affirme un ami de la Palestine.

http://mondafrique.com/lire/international/2015/07/24/larmee-israelienne-pourra-sentrainer-librement-en-grece

Commentaires

1.Posté par Saber le 25/07/2015 23:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ils reviennent à leur terre d'origine pourvu qu'ils quittent la Palestine qu'ils occupent.

2.Posté par hasbeen le 26/07/2015 11:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Si un missile iranien se dirige vers la mer Méditerranée, cela peut signifier la fin de tous les pays de la région.

en effet, c'est le moins que l'on puisse dire - cela est vrai et à partir de n'importe quelle rampe de lancement - fussent-elles en . .israel ou d'ailleurs - et le gouvernement grec donne l'impression de croire à cette ... menace .. iranienne sur les pays de la méditerranée ? -- le désespoir à son comble ..

http://www.alterinfo.net/Israel-pointe-des-tetes-nucleaires-vers-l-Europe_a43725.html

3.Posté par Ali le 26/07/2015 17:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tsipras vient d'accepter quelques financements de la Goldman sachs et du lobby bankster israélite de Francfort au détriment de l'aide des sino-russes d'où son revirement et son alliance avec le dajjal (la) de tel aviv.....



4.Posté par hassan le 26/07/2015 19:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

les banquiers juifs vont faire une petite ristourne

5.Posté par PIERRE PHILIPPE le 28/07/2015 17:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

A Saber,
Je ne vois pas le lien , les juifs sont chez eux en Israel , et ont le droit de réaliser un accord avec un pays Européen , si cela leur semble bon.

6.Posté par mila le 29/07/2015 01:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Cet article provient d'un site israélien et je l'avais mis dans un commentaire ici-même quelques heures avant qu'il ne soit repris pour en faire cette brève. Sauf qu'en le postant ici, j'avais pris soin d'enlever la propagande sioniste à la fin de l'article : "Le terrorisme et le djihad ne frappent pas que le Proche Orient, mais également les Balkans et l’Europe. C’est la guerre. Nous étions également très proches d’Israël pour tout ce qui est relatif au programme de missiles de l’Iran. Nous nous trouvons à la portée de ces missiles. Si un missile iranien se dirige vers la mer Méditerranée, cela peut signifier la fin de tous les pays de la région."

C'est avec des prétextes comme ceux-là qu'ils se donnent la permission d'aller occuper ou détruire d'autres pays. Il s'agit d'une manipulation du peuple : "si on vient vous occuper, c'est à cause du terrorisme". Et bien sûr, l'opinion publique tombe dans le panneau, comme ici d'ailleurs. 

Si l'armée israélienne s'installe en Grèce, c'est purement stratégique : ça a été affirmé et démontré par des experts en géostratégie sur une radio économique. Il suffit de voir que la Grèce est à proximité de la Turquie, allié d'Israël et membre de l'OTAN (qui prête ses bases militaires aux autres pays occidentaux), et que la Grèce est à 1200 km de la Syrie en avion, soit moins de 2h de vol. En fait, ils contrôlent et veulent contrôler toute la région autour de la Syrie. Cela explique pourquoi la Grèce subit une guerre économique. Ce ne sont certes pas des bombes qui s'abattent sur la Grèce, comme c'est le cas dans les pays arabes, mais le but poursuivi par les sionistes est le même : s'accaparer les richesses de ces pays et les occuper. De nombreux investisseurs étrangers (dont beaucoup de sionistes) sont en train de mettre la main sur les grandes entreprises (publiques notamment) qui sont bradées à leur profit. 
La Grèce subit une occupation israélienne mais au lieu de mourir sous les bombes, le peuple grec meurt à petit feu par des armes économiques. Et maintenant, cette occupation commence à s'afficher avec l'arrivée de militaires israéliens en Grèce. 

Il y a un article très intéressant sur Alterinfo à propos de la Grèce intitulé "Grèce : Mettre les populations dans un sentiment d'impuissance". 
Il explique notamment comment le peuple grec et les peuples européens sont rendus impuissants, en vertu de cette citation : "La première condition de la paix sociale est que les pauvres aient le sentiment de leur impuissance." Cette impuissance facilite le dépeçage de la Grèce par les vautours capitalistes. 
Ce qui se passe en Grèce est un modèle de ce que subit et subira l'Europe entière. 
Ceux qui défendent le sionisme sont des criminels. Ils ne se rendent pas compte des dégâts provoqués par le sionisme sur des millions de vies humaines, du chaos auquel il nous mène via la montée de l'extrême-droite, qui aboutira à l'installation de dictatures nazies en Europe après avoir détruit le reste du monde. 
Rien de bon ne nous attend. Ils ont toujours mené le monde au chaos et ils continuent. 

7.Posté par Saber le 29/07/2015 22:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@PIERRE PHILIPPE
C'est les Palestiniens qui sont chez eux, la clique sioniste de khazarie n'a aucun lien avec la terre sainte.

Nouveau commentaire :



Publicité

Brèves



Commentaires