L’accord de libre-échange avec l’UE sera «un désastre pour l’économie nationale» algérienne  10/10/2019

L’accord de libre-échange avec l’UE sera «un désastre pour l’économie nationale» algérienne























Le président de l’Association nationale des exportateurs algériens tire la sonnette d’alarme quant à l’application de l’accord de libre-échange avec l’UE, le qualifiant de «désastre». Par ailleurs, il rappelle que le volume des échanges s’élevait à 295 milliards de dollars (2005-2017), dont 12 milliards d’exportations algériennes.

L’accord de libre-échange avec l’Union européenne, qui entrera en vigueur en 2020, sera «un désastre pour l’économie nationale» algérienne, a déclaré Ali Bey Nasri, président de l’Association nationale des exportateurs algériens, lors d’un passage sur la Radio nationale.

«L’accord avec l’UE n’est pas en faveur de l’Algérie, dont l’économie n’a pas encore réussi à sortir de la dépendance des hydrocarbures», a-t-il expliqué.

Plus en détails, M.Nasri a expliqué que «ce qui est catastrophique pour l’économie nationale», c’est le fait que sur les 295 milliards de dollars que représente le volume total des échanges avec les 28 pays de l’Union européenne (entre 2005 et 2017), l’Algérie ne compte que 12 milliards de dollars en exportations de dérivés du pétrole, soit 4%.

À ce fort déséquilibre s’ajoute le fait que dans «les accords avec l’UE qui comprennent 110 clauses», l’UE «n’a respecté que le volet commercial, tandis que la partie relative à la coopération et au transfert de la technologie et à la circulation des personnes, a été négligée», s’est offusqué Ali Bey Nasri.

Le président de l’Association nationale des exportateurs algériens regrette que les accords signés par l’Algérie et l’Union européenne «n’aient pas fait l’objet d’études approfondies, ce qui a rendu ces accords défavorables à l’économie nationale».

Pour lui, l’Algérie n’est pas prête à l’application de l’accord de libre-échange avec l’UE, même si ce dernier prévoit une période de transition de 12 ans avant l’établissement d’une véritable zone de libre-échange. Ainsi, l’Algérie a tout intérêt à renégocier cet accord comme l’ont fait la Tunisie et le Maroc, a-t-il conclu.

https://fr.sputniknews.com/maghreb/201910101042239899-accord-de-libre-echange-avec-ue-sera-un-desastre-pour-economie-nationale-algerienne/

Commentaires

1.Posté par Moi le 10/10/2019 16:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Elle est deja catastrophique l'economie algérienne sans libre echange elle ne produit rien , le pain tu ne le trouves pas aprés 18 h !

2.Posté par Algerian le 10/10/2019 20:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L Algérie a suspendu unilatéralement les accords de libre échange avec l UE et les pays membres de la zone arabe (Zale), depuis le 1e Janvier 2016.

Nouveau commentaire :



Publicité

Brèves



Commentaires