L’Iran considère la sécurité de la Syrie comme la sienne  26/08/2012

L’Iran considère la sécurité de la Syrie comme la sienne




Le président de la commission parlementaire iranienne pour la politique étrangère, Alaeddine Boroujerdi, a déclaré dimanche que son pays considérait la sécurité de la Syrie comme la sienne, a rapporté l’agence de presse iranienne, IRNA.

« Nous considérons la sécurité de la Syrie comme la nôtre », a déclaré M. Boroujerdi, à l’issue d’une rencontre à Damas avec le ministre des Affaires étrangères syrien, Walid Mouallem. « En conséquence, nous resterons aux côtés de nos frères syriens », a souligné le responsable iranien cité par Irna.

Pour sa part, M. Mouallem, a affirmé que Damas n’entamerait pas de négociations avec l’opposition tant que le pays n’aura pas été « purgé » des rebelles, selon l’agence IRNA. « Le projet de négociations entre le gouvernement syrien et l’opposition ne commencera qu’après que la Syrie sera purgée des groupes armés », a dit le ministre syrien à l’issue de la rencontre.

« La condition pour toute négociation politique (…) est que cessent les violences des groupes armés et qu’une déclaration soit faite pour exprimer l’opposition à toute intervention militaire étrangère en Syrie », a ajouté M.Mouallem.

La visite du responsable iranien, qui devait également rencontrer le président Bachar al-Assad et le vice-président Farouk al-Charaa, survient à quelques jours du sommet du mouvement des Non-Alignés (MNA) prévu à Téhéran les 30 et 31 août. Trente-six chefs d’Etat ou de gouvernement et une quarantaine de ministres ou hauts responsables sont attendus à la rencontre de Téhéran.


Nouveau commentaire :



Publicité

Brèves



Commentaires