L’Élysée a dépensé 5,6 millions d’euros de plus que prévu en 2018  19/07/2019

L’Élysée a dépensé 5,6 millions d’euros de plus que prévu en 2018























Un dépassement budgétaire de plus de cinq millions d’euros par l'Élysée en 2018 a été mis en lumière par la Cour des comptes ayant publié son rapport annuel. La masse salariale et le rythme plus soutenu de l’activité des services ont été cités en tant que causes des frais.

L'Élysée a dépassé son budget initial de 2018 et a dû puiser presque six millions d'euros sur la réserve, en raison notamment de l'augmentation de l'activité de la présidence, selon le rapport annuel de la Cour des comptes diffusé ce 18 juillet, a affirmé l’AFP.

Au lieu de 103 millions d’euros anticipés, la présidence a dépensé 108,88 millions d’euros, est-il précisé.

«L’augmentation des charges s’explique principalement par celle des charges de personnel et de fonctionnement courant, en raison d’un accroissement de l’activité de la présidence», ont indiqué les magistrats des finances publiques.

La baisse des produits propres issus de la vente de biens ou de prestations de service de 20% n’a pas été compensée par la vente de produits dérivés de l’Élysée dont le montant total des bénéfices s’élève à 30.000 euros pour le mois de septembre et par l’augmentation de la dotation annuelle de 8,7%.
Vacances et déplacements

Les vacances présidentielles ont coûté environ 100.000 euros, comprenant deux voyages au fort de Brégançon pour 72.043 euros et le coût du week-end de la Toussaint en Normandie de 13.518 euros ainsi qu’un passage à la Mongie, a indiqué Le Figaro se référant au rapport de la Cour des comptes. La somme est expliquée par la nécessité de mobiliser et de transporter des agents de sécurité.
Coûts salariaux

La masse salariale a augmenté de 4,2% en 2018, «ses facteurs d'évolution n'étant que partiellement maîtrisés par la présidence», les agents «mis à disposition» par d'autres services de l'État dépendant de leur administration d'origine. Des dispositions qui, selon la Cour, «devraient être revues grâce au plan de transformation de l'Élysée mis en place en 2019», a indiqué l’AFP.

Le personnel de la présidence était composé de 816 agents (483 civils et 333 militaires) au 31 décembre 2018. Il a été souligné que le commandement militaire représentait à lui seul 30% des effectifs.

L'Élysée souligne pour sa part que le rythme plus soutenu de l'activité des services de la présidence en 2018 par rapport à 2017 entraîne mécaniquement une hausse des dépenses de fonctionnement. La réorganisation engagée par la présidence, mise en place en 2019, doit par ailleurs permettre «à la fois d'améliorer l'efficience des services, les conditions de travail des agents et d'assurer la maîtrise des dépenses», a informé l’AFP citant le rapport.

Ce que coûte Brigitte Macron à l'Élysée

Selon un rapport de la Cour des comptes, le budget de la Première dame de France s'élève à quelque 280.000 euros, mais il ne prend pas en compte toutes ses dépenses.

Le budget officiel débloqué en 2018 à Brigitte Macron était de presque 280.000 euros, a indiqué ce jeudi 18 juillet la Cour des comptes dans son rapport annuel sur le budget de la présidence.

Le coût annualisé des dépenses «correspondant aux rémunérations et des charges afférentes s’élève à 279.144 euros», a indiqué la Cour des comptes dans son rapport.

Les dépenses relatives à l'activité de la Première dame viennent pour l'essentiel de dépenses de personnel, a constaté la Cour citée par l’AFP. Ainsi, l'épouse du chef de l’État dispose d'un directeur de cabinet et d'un chef de cabinet, qui préparent ses rendez-vous, ainsi que de deux secrétaires, mais ne bénéficie d'«aucun budget de représentation».
Courrier, coiffeur et voyages

Toutefois, la somme ne prend pas en compte les déplacements de Brigitte Macron en France ou ses voyages à l’étranger. Or, en 2018, «Mme Macron a effectué 15 voyages officiels à l’étranger aux côtés du Président de la République», notamment aux États-Unis ou pour la finale de la Coupe du monde en juillet en Russie.

Elle ne comprend pas non plus les «services de la coiffeuse-maquilleuse de la présidence» qui sont évalués par la Cour à «un montant forfaitaire mensuel de 5.200 euros pour le compte de la présidence de la République». Ni sa protection ou les frais liés à son courrier.

«À elle seule, Mme Macron a reçu au cours de l’année 2018 près de 19.500 courriers (13.000 en 2017) nécessitant d’affecter sept agents du service à cette correspondance», a précisé le rapport.

https://fr.sputniknews.com/france/201907181041713443-lelysee-a-depense-56-millions-deuros-de-plus-que-prevu-en-2018/
https://fr.sputniknews.com/france/201907181041713421-cout-brigitte-macron-elysee/

Commentaires

1.Posté par Saber le 19/07/2019 18:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pendant ce temps là, la justice condamne un voleur de sandwich à 6 mois ferme d'emprisonnement.

2.Posté par Peter le 20/07/2019 07:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

...au lieu de condamner l'employeur qui a refuser de proposer une heure de travail contre un repas complet aux valeurs du smic.
et qui a préférer l'enfoncer davantage.

3.Posté par Saber le 20/07/2019 10:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

On revient doucement vers l'époque de Jean Valjean.

Nouveau commentaire :



Publicité

Brèves



Commentaires