L’Arabie saoudite soutient le processus de paix russe en Syrie (Lavrov)  12/09/2017

L’Arabie saoudite soutient le processus de paix russe en Syrie (Lavrov)











Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergei Lavrov, a rencontré son homologue saoudien et le roi Salmane, à Riyad, les 9 et 10 septembre 2017.

Dans le communiqué final, les deux parties indiquent :
« L’examen des problèmes du Moyen-Orient a mis l’accent sur le règlement politique et diplomatique le plus rapide que possible des conflits et des crises persistants dans cette région stratégique, notamment sur la situation en Syrie, au Yémen, en Irak, en Lybie, dans la zone du Golfe et sur les territoires palestiniens. La Russie et l’Arabie saoudite ont confirmé la convergence de leurs approches de principe concernant le respect rigoureux des normes du droit international, de la souveraineté et de l’intégrité territoriale des États, ainsi que l’unification des efforts de la communauté internationale dans la lutte contre le terrorisme et l’idéologie extrémiste. »

Sergei Lavrov s’est ensuite rendu à Amman. Au cours d’un point de presse, il est revenu sur sa visite en Arabie et a déclaré :
« Oui, je crois que l’Arabie saoudite est prête à résoudre la crise syrienne. Cela a été confirmé au tout début du processus d’Astana lorsque la Russie, la Turquie et l’Iran ont créé ce format. Lorsque ce processus s’est déroulé, nous avons reçu la confirmation de l’appui de l’Arabie saoudite pour ce format et de sa volonté de coopérer pour établir des zones de déconfliction et mettre en œuvre d’autres initiatives qui sont élaborées à Astana. Le processus d’Astana, tel que nous le voyons maintenant, est le mécanisme le plus efficace pour arrêter l’effusion de sang, créer les conditions permettant de résoudre les problèmes humanitaires et de lancer le dialogue politique. Astana est le lieu actuel du dialogue direct entre le gouvernement et l’opposition armée. Je pense que tout ceux qui soutiennent ce format s’intéressent non seulement à la réussite du processus, mais aussi à la résolution de la crise syrienne conformément au droit international et aux résolutions du Conseil de sécurité de l’Onu. »

La réunion d’Astana pourrait être avancée au 15 septembre.

http://www.voltairenet.org/article197836.html

Nouveau commentaire :


Publicité

Brèves



Commentaires