«J’en ai encore la chair de poule»: un soldat aurait été blessé par un tir de LBD  27/01/2019

«J’en ai encore la chair de poule»: un soldat aurait été blessé par un tir de LBD























En marge de l’acte 11 des Gilets jaunes, un soldat en permission sortant d’un restaurant de Montpellier avec ses camarades aurait été victime d’un tir de lanceur de balle de défense (LBD 40).

Lors des affrontements entre policiers et Gilets jaunes qui se sont produits le samedi 26 janvier à Montpellier, un soldat en permission qui quittait un restaurant avec trois autres personnes aurait été blessé place Jean-Jaurès vers 22h30.

Après qu'une vidéo tournée sur les lieux et diffusée en direct sur Facebook, d'où elle est depuis indisponible, est devenue virale, CheckNews de Libération, a contacté le Gilet jaune de Montpellier qui filmait la scène avant l'arrivée des pompiers et qui assure y avoir assisté dans son intégralité.

«J'étais là quand il a pris le flashball dans la tête», a-t-il raconté. Selon lui, il ne s'agissait en aucun cas d'un jet de pierre.

«Les CRS remontaient de la place de la Comédie vers la place Jean-Jaurès, et ils ont tiré dans le tas. Lui il était sur la place en train de discuter. Il ne se passait rien», a indiqué ce Gilet jaune en affirmant que le jeune homme avait bien été victime d'un tir de lanceur de balle de défense (LBD 40).

Selon lui, il a même la douille en plastique de la balle de LBD qui a été tirée.

«Mais je ne la donnerai qu'à ce jeune homme. J'en ai encore la chair de poule, il n'arrêtait pas de demander s'il allait perdre son œil», a souligné le manifestant.

CheckNews a aussi contacté un autre Gilet jaune, de Toulouse, qui a filmé l'intervention de pompiers.



Cet homme a interrogé un soignant présent bénévolement lors de la manifestation arrivé sur place. Ce dernier a raconté que la personne à terre était un soldat «en permission» qui sortait du restaurant et s'apprêtait à «partir en boîte» avec trois autres camarades.

«Ils sortaient d'un resto et ils allaient en boîte. Nous on éteignait un feu là-bas, on n'était plus que trois street medics sur Montpellier et puis il y avait des CRS à l'angle là-bas. On a entendu trois tirs de flash-ball et on a vu le gars arriver et tomber par terre. Tous les témoins nous disent qu'il sortait d'un resto et allait en boîte», entend-on.

Le service de communication de l'armée de terre a confirmé à CheckNews qu'un soldat en permission avait été blessé hier à Montpellier.

Le procureur de Montpellier a, quant à lui, refusé de répondre aux questions de CheckNews.

https://fr.sputniknews.com/france/201901271039804845-gilets-jaunes-montpellier-tir-lbd/

Commentaires

1.Posté par mourad le 28/01/2019 11:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ces salopards s'ils avaient trouvé occasion ils auraient utilisé des balles réelles contre leurs propres citoyens.

On le voit bien se faire en Palestine, et aucun pays occidental, y compris cette France des Droits de l'Homme "bidon" ne souffle mot sur ces assassinats.

Ils perdent le nord car ils sentent les prémices de la fin .

2.Posté par MENARD le 28/01/2019 16:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

il est ou Philippe SAUREL ???

Nouveau commentaire :



Publicité

Brèves



Commentaires