Israël a échoué de criminaliser le travail de BDS en Suisse et en Espagne  19/06/2017

Israël a échoué de criminaliser le travail de BDS en Suisse et en Espagne











Le mouvement mondial pour le boycott d'Israël (BDS) a déclaré que les tentatives de Tel Aviv pour faire passer un projet de résolution au Parlement suisse criminalisant le travail du mouvement , ont totalement échoué.

Le BDS a déclaré dans un communiqué lundi que le gouvernement israélien a échoué dans la campagne menée par le soutien du lobby sioniste européen d'interdire le financement du gouvernement pour les organisations qui défendent et soutiennent la lutte et les droits du peuple palestinien par le biais de la stratégie de boycottage.

Le Sénat au parlement suisse est opposé la semaine dernière, aux efforts dirigés par des partis de droite suisse, avaient cherché à criminaliser les activités de BDS et l'interdiction du financement gouvernemental pour les organisations qui soutiennent les droits du peuple palestinien.

Le BDS a indiqué que le gouvernement central espagnol a confirmé que le droit d'appeler au boycott d' Israël et la solidarité avec la lutte palestinienne est protégée par des lois qui garantissent la liberté d'expression.

Il a décrit la décision du gouvernement espagnol comme historique et signifie que les gouvernements Suisse et Espagnol ont joint les positions officielles européennes, en refusant de restreindre le droit de l'outil d'appel de boycott pour défendre les droits du peuple palestinien qui souffre sous l'occupation.

Le ministre espagnol des Affaires étrangères, Alfonso Dastis a déclaré que le gouvernement respecte pleinement les activités et les campagnes de promotion de la société civile dans le contexte de la liberté d'expression garantie dans notre système politique.

Ana Sanchez, responsable des campagnes internationales du Comité national palestinien pour le boycott d'Israël a confirmé dans ses remarques que les efforts du boycott au système d'apartheid et le colonialisme militaire israélien sont protégés juridiquement et justifiés moralement.

De son côté, le Coordonnateur général du Comité national palestinien de boycott, Mahmoud Al-Noadjah a décrit la décision suisse comme « le succès du mouvement du BDS », soulignant de poursuivre les campagnes de boycott et son intensification.

En Décembre 2016, une pétition juridique européenne a inclus le BDS dans la case de « liberté d'expression » garantie par le droit international. Laquelle a été signée par plus de 200 experts d'avocats et juridiques de 15 pays européens , y compris un ancien expert juridique au ministère suisse des Affaires étrangères et un ancien juge de la Cour suprême en Espagne.


https://french.palinfo.com/31862
@Copyright Le Centre Palestinien D'Information

Commentaires

1.Posté par Saber le 20/06/2017 00:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Auchan carrefour et les autres soutiennent l'entité sioniste.

Nouveau commentaire :


Publicité

Brèves



Commentaires