Fusil de chasse, incendies: les radars «incassables» de dernière génération pris pour cible  23/08/2019

Fusil de chasse, incendies: les radars «incassables» de dernière génération pris pour cible























En Savoie, dans l'Aude, dans l'Eure: les actes de vandalisme qui visent les radars tourelles, capables de détecter plusieurs véhicules en même temps en infraction, ne cessent d’augmenter partout en France, signale le Parisien.

Une série d’attaques frappe les radars tourelles installés à travers la France pour lutter contre les infractions routières, écrit Le Parisien. Ceux-ci, plus robustes, sont censés remplacer les nombreux radars automatiques détruits lors du mouvement des Gilets jaunes.
Dégradés, incendiés

En Savoie, six exemplaires devaient être mis en place, mais l'un d'eux a été incendié dans la nuit du 12 au 13 août à Coise-Saint-Jean-Pied-Gauthier. Deux autres ont été endommagés avant d'avoir été complètement installés.

Dans l'Aude, huit radars tourelles sur quatorze ont été dégradés ou incendiés. Dans l'Eure, un exemplaire installé sur la départementale 840 a aussi été endommagé. Et il devait remplacer un vieux radar automatique lui-même incendié il y a un an. Dans la nuit du 4 août, l’appareil mis en place sur la route départementale 51 à Mèze (Hérault) a aussi été ciblé. Un trou laissé par une de fusil de chasse y est désormais visible, écrit Le Parisien.

Les radars automatiques et les Gilets jaunes

Depuis l’apparition du mouvement des Gilets jaunes, plus de 2.100 radars automatiques auraient été abîmés ou détruits, précise Le Parisien. D’après la Sécurité routière, le coût des réparations s’élève à 60 millions d'euros, auxquels s’ajoutent 300 millions d'euros de manque à gagner sur les PV. Et ces nouveaux modèles sont censés résister aux dégradations grâce à leur positionnement car ils sont perchés à une certaine hauteur.

«À chaque fois qu'un radar est abîmé ou détruit, une enquête est systématiquement lancée», a raconté au Parisien Emmanuel Barbe, délégué interministériel à la sécurité routière.

M.Barbe a rappelé que les auteurs de ces actes de vandalisme feraient face non seulement à une sanction judiciaire, mais aussi à une lourde amende: jusqu'à cinq ans d'emprisonnement et 100 000 euros d'amende.

https://fr.sputniknews.com/france/201908221041969909-fusil-de-chasse-incendies-les-radars-incassables-de-derniere-generation-pris-pour-cible-/

Commentaires

1.Posté par salahdine france le 23/08/2019 11:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Jusqu'à cinq ans d'emprisonnement et 100 000 euros d'amende meme un pédophile ou un criminel ne prend pas si chere !!
Ceci prouve que ce n'est pas une question de sécurité mais bien de remplir les caisses.
En réalité, l'argent est plus important que l'humain

2.Posté par saidab le 23/08/2019 11:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ça n'est simplement pas possible. Les Français vont tous, sans exception, à l'école. Un lieu où tous, sans exception, nous apprend et comprenons les règles du vivre ensemble, de l'intéret commun, et du respect de la loi. Ce truc se passe dans un pays sans école, sans règles, sans citoyen. Que les journalistes aillent sur le terrain. Ce n'est pas parce que google ne sait pas écrire "Palestine" sur la carte que la Palestine n'existe pas par exemple. Il leur faut creuser la croûte en surface pour découvrir la réalité réelle.

Nouveau commentaire :



Publicité

Brèves



Commentaires