François Boulo: «En tant que Gilet jaune, il est obligatoire de se mobiliser pour le référendum ADP»  03/07/2019

François Boulo: «En tant que Gilet jaune, il est obligatoire de se mobiliser pour le référendum ADP»























Les Gilets jaunes peuvent-ils contribuer à la réussite du referendum d’initiative partagé contre la privatisation d’ADP? Alors que 10% des suffrages nécessaires à l’organisation du scrutin ont été réunis en 18 jours, Sputnik a interrogé François Boulo, avocat et figure des Gilets jaunes. Il appelle à la mobilisation en faveur du RIP.

Le cap des 500.000 signatures pour l’organisation d’un référendum sur le statut d’ADP a été dépassé ce 1er juillet, ce qui représente déjà 10% des suffrages requis en dix-huit jours. Cette mobilisation en faveur du référendum d’initiative partagée (RIP) contre la privatisation des aéroports de Paris serait-elle sur la bonne voie alors qu’il reste encore près de neuf mois pour atteindre le quorum?

Comment les Gilets jaunes comptent-ils se mobiliser et mobiliser les Français en faveur de ce scrutin? François Boulo a répondu aux questions de Clément Ollivier dans l’émission Russeurope Express. L’avocat et figure engagée en faveur des Gilets jaunes à Rouen appelle ainsi à la convergence des luttes afin de repolitiser les citoyens français. Au-delà des revendications sur la justice fiscale et la répartition des richesses, ce RIP serait l’étincelle pour la rénovation des institutions démocratiques en France.

Sputnik France: En quoi le mouvement des Gilets jaunes peut-il se mobiliser en masse contre la privatisation des aéroports de Paris?

François Boulo: «En tant que Gilet jaune, il est obligatoire de se mobiliser pour le référendum d’initiative partagée contre la privatisation des aéroports de Paris. Parce que depuis le début, le mouvement réclame le référendum d’initiative citoyenne, donc la possibilité pour le peuple d’intervenir directement dans la démocratie. Et là, on a l’occasion, parce que les parlementaires ont réussi à se mettre d’accord, au-delà des clivages partisans traditionnels, sur cette procédure et donc maintenant, l’objectif est de réunir les 4,7 millions de signatures.

Je crois qu’il faut véritablement se mobiliser pour faire la démonstration auprès du pouvoir qu’effectivement le peuple souhaite pouvoir intervenir directement par référendum pour exprimer sa voix lorsque cela concerne des sujets très importants. Évidemment, la question de la privatisation des aéroports de Paris, c’est une question majeure. Ensuite en termes de stratégie politique, je pense que c’est une formidable occasion d’infliger une cinglante défaite institutionnelle à Emmanuel Macron, parce que contrairement à ce qu’on a pu entendre par la voix du Premier ministre dans l’hémicycle, qui prétend qu’en tant que démocrate, ils ne craignent aucun vote, ni aucune élection, on voit très bien qu’ils redoutent au contraire absolument qu’une défaite leur soit infligée sur la privatisation des aéroports de Paris. Tout ce qui peut permettre d’infliger une gifle politique au pouvoir en place est bon à prendre.»

Sputnik France: Comment cette tentative de referendum d’initiative partagée peut-elle être diffusée par les Gilets jaunes?

François Boulo: «On compte évidemment sur les groupes de Gilets jaunes pour mener cette campagne de collecte de signatures. Je crois qu’on est à un moment où la répression policière et judiciaire inouïe qui s’est abattue sur le mouvement a atrophié le mouvement en lui-même, dans sa forme de manifestation. C’est plutôt normal. Évidemment, au bout d’un moment, les gens se fatiguent, sont épuisés et pour certains, ont peur d’aller manifester.

Je crois qu’aujourd’hui, l’objectif essentiel est d’aller rediscuter avec les gens, repolitiser les gens, en parlant des idées, et cette campagne de collecte de signatures sur le référendum ADP est un formidable moyen d’aller justement à la rencontre des gens, de leur parler. Voilà un sujet qui fait l’unanimité dans la société, parce que chacun a en mémoire le scandale de la privatisation des autoroutes. Ça va permettre donc d’être une clé d’entrée pour obtenir les signatures, discuter avec les gens, et ensuite peut-être les amener à poursuivre ce travail de conscience politique en les invitant aux assemblées de Gilets jaunes qui se tiennent encore sur le territoire. C’est un formidable moyen d’aller à la rencontre des citoyens pour repolitiser la société dans son ensemble.»

Sputnik France: Le référendum ADP peut-il représenter un nouveau souffle pour le mouvement des Gilets jaunes?

François Boulo: «Désormais, il faut essayer de s’appliquer à repolitiser les gens pour transformer les conditions de l’électorat. On voit bien que le système électoral, en l’état, est bloqué. On l’a vu avec les résultats des élections européennes, où on nous enferme dans la logique Macron-Le Pen et on ne sortira pas de ça si on n’élève pas le niveau de conscience politique dans la société. C’est donc effectivement le moment de s’organiser pour arriver à produire des actions qui vont permettre de toucher véritablement l’opinion publique.»

Sputnik France: Cette campagne de signatures est-elle un moment constituant?

François Boulo: «Bien sûr, la campagne ADP va permettre d’aller discuter avec les gens sur une question institutionnelle majeure, mais c’est une clé d’entrée pour ouvrir une voie plus large. C’est le processus constituant. Il faut qu’aujourd’hui que les citoyens se repolitisent sur la question de l’injustice fiscale, sur la répartition des richesses, mais aussi et surtout sur la question démocratique, sur le fonctionnement de nos institutions. Nous voyons bien que depuis des années et des années, peu importe ce que nous votons, à droite ou à gauche, nous avons toujours la même politique, si bien que si le mouvement des Gilets jaunes est né, c’est en grande partie parce que tous les représentants –de droite comme de gauche– ont trahi l’intérêt général et ont servi des intérêts particuliers privilégiés, si bien que les institutions ne fonctionnent plus aujourd’hui et on ne pourra les rénover que si chaque citoyen s’implique véritablement à réfléchir comment demain devra fonctionner notre démocratie.»

Sputnik France: Peut-on s’attendre à un «2005» bis?

François Boulo: «L’objectif c’est de faire un 2005 bis, c’est absolument certain. Même si les conditions sont un peu différentes, car en 2005 l’enjeu était de savoir quel serait le vote au référendum. Là en réalité, si demain nous obtenons les 4,7 millions de signatures et qu’il y a in fine un référendum, il est quasiment certain qu’il sera en faveur de l’abrogation de ce projet de loi qui vise à la privatisation des aéroports de Paris. Là, l’enjeu n’est pas de convaincre plus de la moitié de la population, il est d’aller obtenir les 4,7 millions de signatures pour déclencher le référendum.»



https://fr.sputniknews.com/interviews/201907031041583069-francois-boulo-en-tant-que-gilet-jaune-il-est-obligatoire-de-se-mobiliser-pour-le-referendum-adp/

Commentaires

1.Posté par JBL1960 le 04/07/2019 09:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

François Boulo : «L’objectif c’est de faire un 2005 bis, c’est absolument certain. Même si les conditions sont un peu différentes, car en 2005 l’enjeu était de savoir quel serait le vote au référendum. Là en réalité, si demain nous obtenons les 4,7 millions de signatures et qu’il y a in fine un référendum, il est quasiment certain qu’il sera en faveur de l’abrogation de ce projet de loi qui vise à la privatisation des aéroports de Paris. Là, l’enjeu n’est pas de convaincre plus de la moitié de la population, il est d’aller obtenir les 4,7 millions de signatures pour déclencher le référendum.»
=*=
Donc clairement l'enjeu c'est de faire perdre un temps précieux qu'on a de toute façon plus !

Ni par Macron, ni par personne, c'est pourtant clair non ?
2005 le peuple à dit NON et y nous l'on mis bien profond qd même, donc si pour les GJ au Boulo l'enjeu et de se refaire mettre = NON MERCI !

RIP à ce RIC dans ce système là ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2019/01/15/maj-du-29-01-19-concernant-le-ric-bien-trop-rac-dans-cet-etat-la/

Faisons un P.A.R.I. plutôt ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2019/06/14/p-a-r-i-pour-1-3ri/ par exemple.

Mais prétendre qu'en tant que GJ il est obligatoire de se mobiliser pour le référendum ADP franchement remplacer une coercition étatique par une coercition "jaune" c'est toujours une coercition... Et c'est toujours NON MERCI !
Pour beaucoup d'entre nous, le jaune était mis, bien avant le 17/11/2018.
Respectueusement à tous ; Jo

2.Posté par YYY le 26/07/2019 19:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le PDG d'ADP Augustin de Romanet a estimé vendredi qu'avoir un actionnaire à plus de 50% du capital, en l'occurrence l'Etat, ne donnait pas forcément à l'exploitant des aéroports parisiens toute la flexibilité.... (pour qui ???)
https://fr.reuters.com/article/businessNews/idFRKCN1UL14M-OFRBS

3.Posté par jehaislescookies le 27/07/2019 07:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ah la fameuse "flexibilité" ! (mot ANGLAIS une fois de plus ! flexibility, en français on dit "souplesse") mot de code du patronat pour désigner la "flexibilié" des échines des employés bien soumis à la peur du licenciement !
Toujours plus de précarité pour les manants ! telle est la devise du grand Capital !

4.Posté par JBL1960 le 27/07/2019 10:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Brève relation sur la 3ème assemblée des assemblées de Montceau-les-Mines (28-29-30 juin) par un mandaté du rond-point des Vaches de St.-Etienne-du-Rouvray banlieue sud de Rouen Juillet 2019

Un grand chapeau bas aux Gilets Jaunes du Magny et de la région pour cette 3ème ADA. Toutes les critiques que nous pouvons émettre sur l’organisation ou le fonctionnement ne réduiront aucunement ce retour de sympathie que nous leur adressons fraternellement.

Rappelons les six axes de réflexion proposés aux 250 groupes pour 650 environ mandatés et observateurs G.J et travaillés en groupes, avec quelques commentaires succincts.

1 Le référendum d’initiative partagée.

Il concerne la non privatisation des Aéroports de Paris. Il y a eu ici une unanimité pour la tenue du RIP ce qui demandera donc une très forte mobilisation.

2 Doit-on et/ou peut-on sortir du capitalisme ?

La synthèse finale de cet axe semblait ne pas correspondre aux discussions lors des débats des groupes sur ce sujet. Aussi certains ont décidé de la refaire, ce qu’ils ont entrepris le dimanche matin près de votre serviteur qui s’occupait d’un stand pour distribuer l’affiche « le briseur de chaines de l’arène social ». Les trois « G.J » qui s’activaient à l’écriture se sont focalisés sur le rappel de la définition du capitalisme dans un langage marxeux, pas une seule fois je ne les ai entendus parler du travail des groupes de réflexion qu’ils étaient censés synthétiser. Bigre ces trois là refaisaient le monde avec fébrilité ! Pour les taquiner j’ai demandé à une des rédactrices une seule phrase pour définir le capitalisme, elle m’a répondu immédiatement : « c’est la surexploitation de l’homme par l’homme ». Dans cette époque de confusionnisme j’aurais pu lui faire remarquer idiotement son manque de féminité mais j’ai préféré lui rétorquer sérieusement que l’on retrouvait cette surexploitation à Athènes au Vème siècle avant J C et que ce n’était pas encore le capitalisme. Aïe aïe aïe ! Corriger la copie ! Nous verrons plus loin comment a été accueillie leur prose. Je note cependant que la plupart ne connaissent pas ou ne comprennent pas la meilleure critique positive de Marx, jamais réfutée à ma connaissance, celle de J.- P. Voyer dans son livre de 1976 : « Une Enquête sur la nature et les causes de la misère des gens » éd Anonymes (voir à partir du 2ème chapitre : Confidential report)(1) et je me range avec humilité aux cotés des G.J du Magny pour lesquels cette question les laisse encore « perplexes, divisés et méfiants ». Nous ne sommes pas obsédés par le but, nous construisons notre chemin… Et j’ai de plus en plus de mal à supporter les relents méphitiques des idéologies politico-religieuses !

Dans ► https://resistance71.wordpress.com/2019/07/23/gilets-jaunes-breve-revue-de-la-3eme-assemblee-des-assemblees-de-montceau-les-mines-des-28-30-juin-2019/

Voyez qu'on est absolument pas d'accord sur tous les points, loin s'en faut, or je me retrouve dans les 7 derniers points.
Mais je pense, sincèrement que ne pas ignorer le système, et participer massivement au RIP d'ADP c'est encore nourrir la Bête/Système, alors que si on lui retire notre consentement, en tout, surtout la votation, il mourra de faim, et tombera tout seul et pour peu que nous nous engagions, dans le même temps, dans la voie autogestionnaire, totalement !

Si on lui donne prise, même un tout petit peu, c'est fin de partie pour nous tous...
JBL

Nouveau commentaire :



Publicité

Brèves



Commentaires