France : résultats des législatives, abstention 57,36%  19/06/2017

France : résultats des législatives, abstention 57,36%












La République en marche (LREM), le parti du président Emmanuel Macron, a obtenu 308 sièges à l'Assemblée nationale et 43,06% des suffrages exprimés à l'issue du second tour des élections législatives dimanche, selon les résultats définitifs publiés par le ministère de l'Intérieur.

Son allié Le Modem obtient 42 sièges (6,06% des exprimés).

A droite, Les Républicains (LR) obtiennent 113 sièges (22,23% des suffrages exprimés au second tour), l'UDI 18 (3,04%) et les divers droite 6.

Le Parti socialiste a 29 députés (5,68%) et le Parti radical de gauche 3 (0,36%).

La France insoumise de Jean-Luc Mélenchon aura 17 députés (4,86% des suffrages au second tour) et le Parti communiste français (PCF) 10 (1,20%).

Le Front national obtient huit députés (8,75%), l'extrême-droite 1 et Débout la France 1.

Le taux d'abstention s'est établi à 57,36% et la participation à 42,64%.

France: démission du gouvernement "dans la journée" avant un "remaniement technique"



Le Premier ministre français Édouard Philippe devrait remettre lundi la démission de son gouvernement avant un "remaniement technique", a indiqué le porte-parole du gouvernement au lendemain de législatives ayant donné une majorité écrasante au nouveau président.

"Le Premier ministre sera amené dans les heures qui viennent" à présenter sa démission, "comme d'usage", "dans la journée je pense", a déclaré Christophe Castaner à la radio RTL.

"Dans les jours qui viennent, un nouveau gouvernement sera constitué sous l'autorité, je pense, d'Édouard Philippe", a ajouté M. Castaner, qui a évoqué un remaniement "technique" qui "ne sera pas d'ampleur".

Le parti du président centriste Emmanuel Macron, La République en Marche, avec son allié du MoDem, a obtenu dimanche une confortable majorité absolue à l'Assemblée (351 sièges), lors d'un second tour marqué par une abstention record (près de 57%).

Interrogé sur le niveau de l'abstention, M. Castaner a répondu: "nous savions que le risque était grand, nous l'avions constaté au soir du premier tour". "Peut-être que ce sentiment de victoire acquise a démobilisé une partie de notre électorat", a-t-il ajouté.

https://www.lorientlejour.com/article/1057943/france-resultats-definitifs-des-legislatives-abstention-5637.html
https://www.lorientlejour.com/article/1057944/france-demission-du-gouvernement-dans-la-journee-avant-un-remaniement-technique.html

Commentaires

1.Posté par Bina le 20/06/2017 00:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Est-ce que cela à un sens ?! On est en 2017, on est censé avoir évolué (lol) !!

2.Posté par Saber le 20/06/2017 00:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

On devrait voter non pas pour élire des diables mais pour les éliminer, le monde fonctionne à l'envers.

Nouveau commentaire :


Publicité

Brèves



Commentaires