France: la droite s'oppose au rapatriement d'une jihadiste française détenue en Syrie  03/01/2018

France: la droite s'oppose au rapatriement d'une jihadiste française détenue en Syrie











Les femmes jihadistes françaises doivent être "jugées là où elles se trouvent", a estimé mercredi le principal parti d'opposition en France, Les Républicains (droite) en s'opposant à la demande de rapatriement d'une jihadiste de 33 ans détenue en Syrie.

"Je suis féministe, j'estime qu'il faut absolument que les femmes et les hommes soient traités de la même façon", a déclaré sur Sud Radio Lydia Guirous, porte-parole des Républicains pour qui "aucun risque ne doit être pris avec la sécurité des Français".

Figure de la mouvance jihadiste française, Emilie König a été arrêtée par les forces kurdes en Syrie, selon sa mère qui vient d'écrire au ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, afin de lui demander de "rapatrier" sa fille et ses enfants.
"Détenue dans un camp kurde, elle a été interrogée et torturée", a affirmé la mère d'Emilie König, laquelle se trouverait en compagnie de trois enfants nés en Syrie.

Pour la porte-parole des Républicains, "ces femmes qui se sont engagées à aller combattre en Syrie ou en Irak contre la France, trahir la France, s'engager pour tuer, ne sont pas inconscientes".
"Ce sont des femmes qui ont exprimé une affinité pour l'idéologie islamiste et je pense qu'elles doivent être (...) jugées sur le territoire où elles se trouvent, là où elles se sont engagées pour trahir la France et pour nous menacer", a-t-elle insisté.

D'après les services de renseignement français, "quelques dizaines" d'adultes français, combattants jihadistes ou leurs épouses, se trouvent actuellement dans des camps ou des prisons en Irak ou en Syrie.

Le cas des femmes accompagnées de leurs enfants est le plus épineux, et le président français Emmanuel Macron avait indiqué en novembre que leur sort serait examiné au "cas par cas".

https://www.lorientlejour.com/article/1092313/france-la-droite-soppose-au-rapatriement-dune-jihadiste-francaise-detenue-en-syrie.html

Commentaires

1.Posté par peu importe le 03/01/2018 18:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ça s'appelle assumer ses choix.

2.Posté par Yusuff le 03/01/2018 19:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mais c'ete vous propre fabrications.

3.Posté par Saber le 03/01/2018 23:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il faut poser la question à celui qui avait dit que les djihadistes faisaient du bon boulot.

4.Posté par Christian le 04/01/2018 02:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


La justice française a-t-elle peur de la vérité?

5.Posté par oh-daz le 04/01/2018 18:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Au quai d'orsay et a l'élysée, ils ont les chocottes... si ces """"" djihadistes"""" reviennent, il y a risque de révélations très gênantes..

6.Posté par zet le 05/01/2018 01:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Non mais la justice à peur de devoir la libérer dans une dizaine d'années , de payer des milliers d'euros pour le petit confort d'une prison française alors que là bas la justice Kurde,Irakienne ou Syrienne peut encore traiter ce genre de problèmes définitivement.

7.Posté par oh-daz le 05/01/2018 19:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Non zet !! la france a du sang Syrien sur les mains et elle a peur de ce qui pourrait être révélé par tous ces """djihadistes""..
le mieux, pour elle, c'est qu'ils soient éliminés là bas..

Nouveau commentaire :


Publicité

Brèves



Commentaires