Ex-député US: en Syrie, Washington est du côté d’Al-Qaïda  14/09/2018

Ex-député US: en Syrie, Washington est du côté d’Al-Qaïda




















Les arguments tentant de justifier la présence américaine en Syrie par la nécessité de lutter contre les terroristes sont peu crédibles. Sur le terrain, Washington est trop lié à Al-Qaïda, estime le célèbre libertaire américain Ron Paul.

L’ancien membre de la Chambre des représentants des États-Unis Ron Paul est persuadé qu’en Syrie les relations entre les États-Unis et Al-Qaïda sont loin d’être hostiles et assure disposer de preuves.

«On nous dit que la présence américaine en Syrie est conditionnée par la nécessité de combattre ce groupuscule. Mais je n’y crois pas. J’estime que nous sommes en Syrie pour d’autres raisons, quant à Al-Qaïda, il y a trouvé asile et nous sommes de son côté», déclare-t-il dans un commentaire à RT.

Et d’ajouter qu’aux États-Unis aussi bien les Démocrates que les Républicains estimaient que ce groupe terroriste les aiderait à «se défaire de Bachar el-Assad».

«Ce n’est pas la première fois que l’Amérique entre en alliance avec Al-Qaïda estimant que cela apportera un profit à court terme à notre politique étrangère», poursuit-il.

Selon Ron Paul, les États-Unis devraient réviser leur politique à l’égard de la Syrie et en rappeler leurs troupes, mesure que Trump lui-même avait énoncée, avant d’y renoncer.

«Notre présence dans ce pays ne correspond pas à nos intérêts. Si la décision dépendait de moi, j’aurais quitté le pays le plus vite possible ou n’y aurait jamais envoyé le contingent», souligne-t-il.

Toutefois, constate-t-il, Trump a fini par décider d’augmenter la présence militaire américaine dans ce pays. Il y voit l’empreinte de la volonté de Washington de signer une alliance avec la partie qui reste extrêmement hostile à l’égard de l’Iran.

https://fr.sputniknews.com/international/201809141038089076-syrie-etats-unis-qaida-liens/


Commentaires

1.Posté par Saber le 14/09/2018 20:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Celui qui doute de la folie des us-sion devrait réfléchir encore.

2.Posté par oh-daz le 14/09/2018 23:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

.." «Ce n’est pas la première fois que l’Amérique entre en alliance avec Al-Qaïda "...
il est gentil ron paul, mais il n'a pas tout compris; al qaida et autres étiquettes, sont des bras armés du pentagone; il y
les soldats et les donneurs d'ordres.... une alliance???... les parents sont liés éternellement a leur enfants; pourquoi
inventer une alliance ?..

3.Posté par Zaheer le 15/09/2018 17:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il existe deux al qaida, la première physique était composé d'une centaines de personnes regroupés en noyau dur autour de Oussama Ben Laden et dont il n'était pas simple d'en faire partie et dont on ne connaît que très peu de choses comme tout vrai groupe et qui de surcroît était surveillé par les résistants musulmans locaux d'Afghanistan génériquement appelés "talibans" par les médias sionistes et leurs larbins du reste du monde. Ils étaient davantage surveillés par les dit talibans afghans surtout après que ce groupe ait été accusé d'être responsable des attentats du 11/09/2001 mais qu'ils ont refusé de les livrer en bon croyants (rare dans ce monde) qui ne livrent pas des personnes sans preuves.

Le second al qaida est virtuel et la plus médiatisée, la base de données, ne vivant que dans les groupes associaux et pour leur attentat sous fausse bannière.

Nouveau commentaire :



Publicité

Brèves



Commentaires