En Syrie, le régime s'empare des maisons des personnes qu'ils forcent à quitter  07/12/2018

En Syrie, le régime s'empare des maisons des personnes qu'ils forcent à quitter

























Le président de la Coalition Nationale Syrienne (CNS), Abdurrahman Mustafa, a affirmé que le régime Syrien s'empare des maisons des personnes qu'ils forcent à quitter le pays afin d'empêcher leur retour.

Lors d'une interview accordée à l'Agence Anadolu (AA), Mustafa a indiqué que le régime de Bachar al-Assad continue de modifier la structure démographique du pays.

"Alors que le régime prétend encourager le retour des Syriens, il utilise toutes les voies pour les en empêcher, a déclaré Mustafa. Le régime prend possession des maisons des personnes qu'ils forcent à partir. Par le biais de ce processus illégal, le régime a pour objectif d'installer les occupants à la place des réels possesseurs."

Mustafa a ajouté qu'un autre objectif du régime est de couper le lien entre ces personnes et leur pays.

Selon le chef de la CNS, le régime et l'Iran ont pour but de changer la structure démographique du pays en fonction de leurs propres objectifs.

D'autre part, concernant des images ayant été divulguées sur les réseaux sociaux de jeunes Syriens enchaînés par le régime pour "faute" de ne pas obéir aux ordre du régime, Mustafa a déclaré: "Cette photographie est une preuve que l'esclavage n'est pas terminé en Syrie."

"Depuis 50 ans, le régime d'al Assad traite les Syriens comme des esclaves, a conclu Mustafa. Le fait que le régime ait enchaîné des jeunes Syriens et les a emmenés au sein de l'armée par force est un exemple de la cruauté, de la pression et de la violation des droits de l'Homme appliqués par le régime d'al-Assad en Syrie."

https://www.aa.com.tr/fr/politique/en-syrie-le-r%C3%A9gime-sempare-des-maisons-des-personnes-quils-forcent-%C3%A0-quitter/1332136

Commentaires

1.Posté par oh-daz le 07/12/2018 17:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

la coali-sion et ses harkis sont aux aboies en Syrie; aujourd'hui ils tentent le tout pour le tout... même les plus immondes
bobards...

2.Posté par Duc1950 le 07/12/2018 18:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est bien pour ça qu'il serait réélu avec plus de 80 pour 100 des voix.

3.Posté par oh-daz le 07/12/2018 21:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Et c'est on ne peux plus vrai @ Duc1950

4.Posté par Guémauveure le 08/12/2018 11:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Près de chez moi (en terre gauloise), une explosion de gaz accidentelle a secoué un quartier. En pleine nuit, les habitants ont été forcés de quitter leurs immeubles devenus branlants.
Dois-je en conclure que la police les force à quitter le pays pour qu'ils ne puissent jamais y revenir ?

5.Posté par Zaheer le 08/12/2018 13:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L'épuration ethnique n'est pas nouvelle en Syrie...

6.Posté par oh-daz le 08/12/2018 17:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

...L'épuration ethnique n'est pas nouvelle en Syrie...
Oui ! les malheurs de ce pays ont débutés en 2011 avec des agents infiltrés, français entre autres, puis l'arrivée de la
coali-sion et leur daesh du diable, soutenus par quelques harkis Syriens.
pour rappel :
.." Sarkozy à Assad : « On va mettre votre pays à feu et à sang ! »
Révélation exclusive de Julien Rochedy, ancien président du FNJ, sur le Bréviaire des patriotes. En 2008, lors d'une rencontre entre Nicolas Sarkozy et Bachar al-Assad concernant un projet de gazoduc, le président français, contrarié par son refus, aurait promis à Assad de « mettre son pays à feu et à sang ! » Un an plus tard, des « révolutions populaires » éclataient en #Syrie...

7.Posté par Duc1950 le 09/12/2018 19:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Oh-daz;je pense qu'il s'agit plus d'une guerre déclarée par la"pourriture occidentale",incarnée en l'occurrence par le bouffon sarkosy que d'une épuration ethnique;car que je sache,jusque là,les ethnies et les différentes religions,vivaient en parfaite harmonie en Syrie.

Nouveau commentaire :



Publicité

Brèves



Commentaires