En Italie, le vol d'un peu de nourriture pour survivre n'est plus un délit  03/05/2016

En Italie, le vol d'un peu de nourriture pour survivre n'est plus un délit







Comme on ne peut vivre à moins de s'alimenter, la juridiction suprême italienne considère désormais que voler pour manger n'est pas un délit.

Voler de la nourriture pour un faible montant quand on a faim n'est plus un délit, a statué mardi la Cour de cassation italienne acquittant du même coup un sans-abri, rapporte la presse locale.

Il s'agit en l'occurrence d'un certain Roman Ostriakov, Ukrainien âgé d'une trentaine d'années, qui avait tenté de voler en 2011 des saucisses et deux morceaux de fromage pour un montant total de 4,07 euros dans un supermarché de Gênes.

A l'époque, il avait été repéré par un client qui avait alerté les gardiens. L'homme avait écopé de six mois de prison et d'une amende de 100 euros. Le parquet a fait appel, demandant une peine plus légère car le jeune homme n'avait nullement volé la nourriture mais seulement tenté de le faire. La Cour de cassation l'a finalement acquitté.

"Les conditions de l'accusé et les circonstances dans lesquelles il a pris les aliments démontrent qu'il a pris ce peu de nourriture pour faire face à une exigence immédiate (…) et comme on ne peut vivre à moins de s'alimenter, il a donc agi en état de nécessité", a justifié la juridiction suprême italienne, dont la décision est sans appel.

https://fr.sputniknews.com/international/201605031024714896-justice-italie-vol-nourriture/

Commentaires

1.Posté par ghamadene le 04/05/2016 10:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est le sens réel de l'humanisme, même si le vol est interdit en soi, mais comme quoi il y a toujours une exception dans chaque acte. Tout ce qui nous a été interdit, ne peut être appliqué.
La loi de Dieu, n'est applicable que si les conditions sont réunies, de même l'homme devrait s'élever dans sa pensée et d'accepter que les règles peuvent subir des modifications.
Dieu est grand, et je pense qu'il apprécie que l'on devienne indulgent.

2.Posté par Saber le 04/05/2016 23:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

A notre de surabondance, c'est un crime que de laisser des humains sans nourriture et sans toit.

Nouveau commentaire :



Publicité

Brèves



Commentaires