En Inde, on n’aurait «pas évalué correctement et pleinement» «la force de la Chine»  14/08/2019

En Inde, on n’aurait «pas évalué correctement et pleinement» «la force de la Chine»























La révocation par New Delhi de l'autonomie constitutionnelle du Cachemire n’a pas modifié le calendrier des contacts sino-indiens au sommet, et les négociations à Pékin entre les chefs de la diplomatie de ces deux pays en sont la preuve. Pourtant, la démarche de l’Inde n’a pas été appréciée en Chine, a indiqué à Sputnik un politologue chinois.

La décision de l’Inde de modifier le statut juridique du territoire qu’elle contrôle au Cachemire affecte non seulement les intérêts du Pakistan, mais aussi ceux de la Chine. Néanmoins, le ministre indien des Affaires étrangères, Subrahmanyam Jaishankar, est arrivé, comme prévu, à Pékin pour rencontrer son homologue chinois Wang Yi. Selon ce dernier, cette révision de la Constitution indienne changera le statu quo du Jammu-et-Cachemire et provoquera des tensions dans la région, mais ne poussera pas la Chine à renoncer à sa souveraineté sur ce territoire.
Les tensions augmentent

«Les problèmes du Cachemire et de la frontière sino-indienne ne datent pas d’aujourd’hui. Nous les avons hérités du passé. Aussi, doivent-ils se résoudre progressivement, dans le cadre d’un processus historique», a déclaré à Sputnik Yu Longyu, directeur du Centre d’études indiennes à l’université de Shenzhen.

Il a qualifié d’absolument inadmissible l’abrogation par l’Inde de l'autonomie constitutionnelle du Cachemire.

«Personnellement, je considère comme absolument inadmissible un tel comportement de l’Inde et d’autant plus, à la veille du 70e anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre la Chine et l’Inde. […] Les administrations compétentes de ce pays n’ont pas évalué correctement et pleinement tant leurs propres moyens que la force de la Chine», a souligné l’universitaire chinois.
Pékin exhorte New Delhi à la solidarité

Et d’ajouter qu’elles ne comprenaient sans doute pas l’importance géopolitique des rapports d’amitié entre la Chine et l’Inde, alors que leur solidarité apporterait de grands avantages à New Delhi.

«La Chine n’est tout simplement pas un ami de l’Inde, mais son partenaire fidèle et sincère, dont la position a pour elle une importance réellement immense», a résumé Yu Longyu.

Par un décret présidentiel, l’Inde a aboli le statut spécial, qui était garanti par la Constitution indienne de l'État du Jammu-et-Cachemire. La révocation de l'autonomie de ce dernier était une vieille promesse de campagne du Premier ministre Narendra Modi, qui a été triomphalement réélu au printemps pour un deuxième mandat. Islamabad a qualifié cette décision d'«illégale».

https://fr.sputniknews.com/international/201908141041928743-en-inde-on-naurait-pas-evalue-correctement-et-pleinement-la-force-de-la-chine/

Commentaires

1.Posté par jehaislescookies le 14/08/2019 20:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

bref en termes typiquement diplomatiques (!) c'est une menace claire et directe ! "T'as vu mon gros bâton ! t'as interêt à pas faire des choses qui me déplaisent, sinon.

Nouveau commentaire :



Publicité

Brèves



Commentaires