Emmanuel Macron : «Notre pays a subi une attaque terroriste islamiste»  23/03/2018

Emmanuel Macron : «Notre pays a subi une attaque terroriste islamiste»












En direct du ministère de l'Intérieur, Emmanuel Macron a fait une déclaration concernant l'attentat islamiste survenu le 23 mars à Trèbes, où trois personnes ont trouvé la mort. L'assaillant, qui se revendiquait de Daesh, a également été tué.

«Notre pays a subi une attaque terroriste islamiste» : le président français a déclaré depuis le ministère de l'Intérieur qu'en plus des trois personnes décédées, 16 autres avaient été blessées, dont deux sont toujours dans un état grave, dans l'attaque de Carcassonne et Trèbes survenu dans la journée du 23 mars.




Le chef de l'Etat a loué la rapidité de l’intervention des forces de l’ordre, tant pour localiser une victime, que pour donner l’assaut mené par le GIGN.

Il a particulièrement salué «le courage de l'officier supérieur de gendarmerie qui s’est porté volontaire pour se substituer aux autres otages» et qui a été très grièvement blessé. «Il a sauvé des vies et fait honneur à son arme et notre pays. Il lutte actuellement contre la mort», a ajouté le président.

Le président français a également évoqué le terroriste qui «a été abattu». Il a signalé que l'enquête en cours permettrait de déterminer le moment du basculement dans la radicalisation de l'islamiste, prénommé Redouane Lakdim. Il s'agit d'un jeune homme de 26 ans qui vivait chez sa famille dans un appartement de Carcassonne.

Emmanuel Macron a confirmé que l'attentat avait fait l'objet d'une revendication de Daesh, et que son analyse était en cours.

«Nous avons depuis plusieurs années payé le prix du sang pour savoir la dangerosité de la menace terroriste. Nos soldats à l’étranger risquent leur vie pour réduire la menace venue d’Irak et de Syrie. Nos forces de l’ordre sur notre territoire ne comptent pas leurs efforts ni les risques pour identifier les menaces et les neutraliser. Je veux ici les remercier et je veux aussi dire ce soir à la nation toute entière ma détermination absolue […] pour mener cette lutte», a-t-il déclaré.

Une prise d'otages de plusieurs heures a eu lieu le 23 mars dans un supermarché de Trèbes, dans l'Aude. L'assaillant, qui a d'abord volé une voiture à Carcassonne, tuant un passager et blessant le conducteur, a ensuite ouvert le feu en criant «Allah Akbar, je vais tous vous tuer» alors qu'il entrait dans le supermarché, selon un témoin cité par l'AFP. Après un assaut donné par les forces de l'ordre, le preneur d'otages a été abattu. En tout, trois personnes ont trouvé la mort au cours de ces attaques.

Attaques en France: l'auteur a revendiqué être un "soldat" de l'EI, affirme le procureur de Paris

Radouane Lakdim, l'homme qui a tué trois personnes vendredi lors d'attaques dans le sud-ouest de la France, a crié "Allah Akbar" et revendiqué être un "soldat" de l'organisation Etat islamique au moment où il entrait dans un supermarché, a déclaré vendredi le procureur de la République de Paris.

Il s'est dit "prêt à mourir pour la Syrie. Il sollicitait la libération de frères avant de tirer sur un client et un employé du magasin qui, tous deux, décédaient sur place", a précisé François Molins. Selon le procureur, cet homme avait fait l'objet d'un suivi des services de renseignements et avait été fiché pour radicalisation en raison de ses liens "avec la mouvance salafiste".

Attaques en France: une proche de l'assaillant placée en garde à vue, annonce le procureur de Paris

Une proche de l'assaillant qui a tué, vendredi dans le sud de la France, trois personnes dans plusieurs attaques revendiquées par le groupe Etat islamique (EI) a été placée en garde à vue, a annoncé le procureur de Paris François Molins.

Cette personne est une "proche qui partageait (la) vie" de Radouane Ladkim, un homme de 25 ans suivi par les services de renseignements qui a été abattu dans l'assaut des forces de l'ordre, a indiqué le procureur depuis le tribunal de Carcassonne. Elle a été placée en garde à vue pour "association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste criminelle".

https://francais.rt.com/france/49094-emmanuel-macron-pays-a-subi-attaque-terroriste-islamiste
https://www.lorientlejour.com/article/1106789/attaques-en-france-lauteur-a-revendique-etre-un-soldat-de-lei-affirme-le-procureur-de-paris.html
https://www.lorientlejour.com/article/1106791/attaques-en-france-une-proche-de-lassaillant-placee-en-garde-a-vue-annonce-le-procureur-de-paris.html

Commentaires

1.Posté par JBL1960 le 23/03/2018 23:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Donc le gars était suivi par les services de renseignements et a été abattu ; Parce que les morts ça parlent pas !

Cet énième attentat manipulé est dirigé contre nous, le peuple qui nous éveillons, plus nombreux que prévu, même si en France, faut dire que ça roupille sec.

Rappelez-vous que Kristof Herstell dans cet interview à Russia Today Deutsch avait expliqué que tous les gouvernements de l'OTAN pratiquaient le management par la terreur ► https://www.kla.tv/index.php?a=showembed&vidid=5350&lang=fr

Je viens de mettre à jour, ce billet avec la dernière interview de Jean-Loup Izambert à Rébellion du 21 mars 2018 ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2018/02/19/maj-du-23-03-2018-de-linterview-de-jean-loup-izambert-a-tvlibertes-sur-son-livre-trump-face-a-leurope-et-mon-analyse-avec-interview-ecrite-de-jli-a-rebellion/

Parce qu'Izambert lui, en plus de dénoncer les 56 personnes (au moins) impliqués, jusqu'au cou, dans les mensonges et crimes d'État français, a expliqué, dès la fin 2015 à l'Algérie Patriotique : Ces attaques ne sont qu’un petit échantillon du drame que vivent chaque jour les citoyens syriens, irakiens, palestiniens et des pays du Maghreb comme l’ont surtout vécu les Algériens dans les années noires de 1990. Elles sont le fait de groupes de la même mouvance idéologique que ceux que les dirigeants occidentaux, tout particulièrement étasuniens, anglais et français, protègent depuis la fin des années quatre-vingt. Ces groupes sont tous, d’une manière ou d’une autre, en rapport avec les services occidentaux des mêmes pays, principalement étasuniens. Dès 1945, les services étasuniens ont utilisé les Frères musulmans contre les pays socialistes. Puis, à la fin des années quatre-vingt, les Anglais et les Français ont collaboré avec la CIA, les services pakistanais et saoudiens pour renverser la jeune République laïque afghane. En 1982, le président François Mitterrand a fait sélectionner et exfiltrer d’Afghanistan des chefs de groupes criminels par la DGSE afin que ceux-ci soient entraînés en France dans les camps militaires de Cercottes, Caylus et de la Braconne. Depuis, les amitiés franco-terroristes n’ont cessé de se développer et de se matérialiser dans plusieurs conflits régionaux (Yougoslavie, Liban, Algérie, Tunisie, Palestine). En 2011, le président Sarkozy a armé et apporté, avec l’Otan, un soutien militaire à des groupes criminels pour renverser le gouvernement libyen. A sa suite, le président Hollande a armé et soutenu politiquement des groupes criminels contre la République syrienne. Les services occidentaux, dont la DGSE française, les conseillent pour déstabiliser les pays arabes laïcs, les entraînent à la guérilla, les arment, les approvisionnent en matériel militaire. Ces actions de guerre s’ajoutent aux sanctions – unilatérales et illégales en regard du droit international – économiques, diplomatiques et aux pressions de toutes sortes, principalement financières pour mettre les États à genoux. Il s’agit d’une politique coloniale qui vise à déstabiliser ces États pour permettre aux transnationales capitalistes de s’emparer de leurs richesses. Ces attentats ne sont donc qu’un petit retour de flamme du jeu de ces puissances coloniales avec le terrorisme. Il n’y a donc pas de raison pour que celles-ci restent à l’abri des crimes qu’elles font commettre en Syrie par ces groupes qu’elles organisent, financent, arment et entraînent.
Pour lire l'intégralité de son propos ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2015/12/17/interview-de-jean-loup-izambert-a-lalgerie-patriotique-du-15122015-1ere-partie/

Vous êtes prévenus... MacDeRoth pratique comme tous les autres avant lui, le management par la terreur !

2.Posté par El Khayyan le 24/03/2018 00:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Oui bien sûr, le lendemain d'une journée de mobilisation des travailleurs, qui n'en est qu'a ses debuts.

Il s'agit d'un contre-feu du gouvernement pour eteindre la contestation sociale tres lourde de menace pour le blaireau des banques, Macro .

Terrorisme d'Etat comme mode de gestion politique, voilà les methodes des gouvernements capitalistes.

3.Posté par Saber le 24/03/2018 09:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

On nous avait prévenu que la police française allait être formée aux méthodes israéliennes.

4.Posté par mess le 24/03/2018 17:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Et un moyen de sauver sarkozy d un eventuel ''acharnement '' de la justice?le tout en un du gouvernement fransion

5.Posté par JBL1960 le 24/03/2018 18:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Saber = Oui, aussi, très juste rappel !

Le 13/07/2016, j'ai relayé un excellent article de Paul Craig Roberts, (que je critique sur le fond du problème, mais certaines des ces analyses, surtout sur les tueries de masse sont excellentes) ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/07/13/bon-exceptionnellement/

Il expliquait notamment pourquoi ; La police assassine parce qu’elle est entraînée à assassiner...

Et bim, en France, à Nice le 14 juillet l'attaque au camion, qui a fait couler du sang, mais beaucoup d'encre aussi. Surtout qu'il y a eu dans le même temps, l'assassinat du père Hamel.

Hollandouille en représailles avec vaporisé 164 civils syriens (car il avait fait prévenir les rebelles, ceux qui faisaient du bon boulot, qui avaient pu se barrer avant les frappes...
Peu, très peu ont relayé, pourtant comme le dit Izambert dans son livre, c'est le quotidien de toute la Syrak, de la Libye, du Pakistan, du Mali...

Tenez, si vous voulez, je ne vous oblige pas, mais dans ce billet ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/12/20/otan-en-emporte-le-vent/ Il se trouve que je rappelle les faits, et notamment l'enchainement assez chelou de l'assassinat de l'ambassadeur russe en Turquie le 19/12/2016 + L'attaque au camion à Berlin, sur le marché de Noël, et toujours le 19/12/2016 la fusillade à Zurich dans un centre islamique...

Pour dire que le management par la terreur n'est pas une légende urbaine...

6.Posté par Saber le 24/03/2018 19:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Un grand respect à M Izambert.

Nouveau commentaire :



Publicité

Brèves



Commentaires