Donald Trump interdit les États-Unis aux ressortissants de sept pays musulmans  28/01/2017

Donald Trump interdit les États-Unis aux ressortissants de sept pays musulmans











C’était l’une des promesses les plus controversées de la campagne électorale de Donald Trump. Et il l’a tenue. Depuis hier soir, l’entrée sur le sol américain est interdite aux ressortissants musulmans de sept pays : Irak, Iran, Libye, Somalie, Soudan, Syrie et Yémen. L’interdiction est valable trois mois.

Le décret suspend pour une durée indéterminée l’accueil de réfugiés syriens musulmans. Les chrétiens ne sont pas concernés. Selon RTS, Washington va aussi arrêter pendant quatre mois le programme fédéral d’admission et de réinstallation de réfugiés de pays en guerre, toutes nationalités confondues.

Le nouveau président américain a choisi le Pentagone pour signer son décret sur l’immigration intitulé « Protéger la nation contre l’entrée de terroristes étrangers aux États-Unis ». Donald Trump établit donc un lien direct entre les pays musulmans et le terrorisme, une première pour un dirigeant occidental.

« Nous ne les voulons pas ici », a déclaré le président américain. « Nous voulons être sûrs que nous ne laissons pas entrer dans notre pays les mêmes menaces que celles que nos soldats combattent à l’étranger (…) Nous n’oublierons jamais les leçons du 11-Septembre » 2001, a ajouté Donald Trump.

http://www.tsa-algerie.com/20170128/donald-trump-interdit-etats-unis-aux-ressortissants-de-sept-pays-musulmans/

Commentaires

1.Posté par Bahia le 28/01/2017 15:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pour Trump, et pour d'autres d'ailleurs, tous les musulmans sont des terroristes potentiels. Les occidentaux,USA en tête, ont bien mené leur jeu et maintenant tous les musulmans venant de pays ou les USA ont semé le chaos (à part l'Iran) sont des personnes indésirables. Il doit se faire vieux, car il n'a pas mentionné l'Arabie Saoudite ou bien parce que ces pays payent les USA en cash pour avoir été omis de la liste. Les USA parlent en démocrates et en personnes observant une certaine éthique.

2.Posté par Saber le 28/01/2017 17:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Donc, 7 ambassadeurs us-sion de moins dans les pays musulmans.

3.Posté par oh-daz le 28/01/2017 19:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

sept pays musulmans que les states de m....ont mis sens dessus dessous.....facile ensuite de les montrer du doigt.

4.Posté par khaleduz le 28/01/2017 19:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

« Nous ne les voulons pas ici », s’est exclamé le 45e président des Etats-Unis devant des hiérarques militaires réunis au ministère de la Défense, à quelques encablures de Washington.

personne n’aime quitter son propre pays Monsieur le président,les gens sont heureux chez eux, même vivant précairement et dans la pauvreté totale et sans ressources ni aide… mais voila qu’un jour le mal qui est enfouis au profond de votre âmes se réveille et vous pousse a monter sur vos montures mécaniques et autre machines macabres pour aller prôner soit disant la démocratie et libérer les gens du joug des dictateurs que vous même avaient aider a s’installer a la têtes de ses pays. malheureusement votre but n’était pas d’aider ses population en proie de ses dictateurs mais c’était de tuer le maximum d’innocentes personnes hommes ,femmes, enfants et même les vieillards et de détruire les terres d’islam et les pays arabes.
Alors Monsieur le Président c’est a nous de dire : » Nous ne voulons plus de vous sur nos terres partez et ne revenez plus ici ».

Nouveau commentaire :



Publicité

Brèves



Commentaires