Des terres palestiniennes saisies par l'armée israélienne échoient aux colons  14/03/2019

Des terres palestiniennes saisies par l'armée israélienne échoient aux colons












Israël a réquisitionné en 50 ans plus de 10.000 hectares de terres palestiniennes en invoquant des besoins de sécurité, mais près de la moitié ont au bout du compte servi à étendre la colonisation israélienne en Cisjordanie occupée, dénonce une ONG israélienne. Israël occupe la Cisjordanie depuis 1967 et environ 450.000 colons israéliens vivent dans des implantations civiles sur ce territoire palestinien. Ces colonies sont illégales aux yeux du droit international.

Dans un rapport, l'organisation israélienne Kerem Navot, qui mène des recherches sur les saisies de terres en Cisjordanie, a recensé que plus de 10.000 hectares avaient été saisis par l'armée israélienne depuis 1969, des terrains qui appartenaient principalement à des propriétaires privés palestiniens. Selon Dror Etkes, auteur du rapport, près de 47% de ces saisies ont servi en fin de compte à établir des colonies, construire des routes pour les colons ou installer des infrastructures militaires qui ont ensuite été récupérées par des colons. Interrogée par l'AFP, l'armée israélienne a indiqué aujourd'hui «n'être pas au courant de ce rapport». «Il sera examiné par les instances compétentes», a-t-elle ajouté.

«Le parti travailliste (gauche), entre 1967 et 1977, est le parti qui établit le concept de saisie de terres pour des colonies», explique Dror Etkes, remarquant que la plupart des saisies en faveur des colonies ont cependant eu lieu après, quand le Likoud (droite) était au pouvoir entre 1979 et 1983. Selon le droit international, les saisies pour des raisons sécuritaires sur un territoire occupé doivent être temporaires et donner lieu à compensation, dit le chercheur de Kerem Navot. Mais il note que plus de 60% des terrains ont été préemptés par l'armée israélienne pour une durée indéterminée et dénonce l'absence d'un véritable «mécanisme de compensation équitable».

Même la naissance de l'Autorité palestinienne après les accords d'Oslo en 1993 n'a pas fait cesser les saisies sur les parties de Cisjordanie supposées être passées sous le contrôle de l'Autorité, selon Dror Etkes. Dans les rares cas d'annulation des ordres de saisie, «pas une seule fois le terrain n'a été rendu tel qu'il avait été saisi», explique encore le chercheur. L'actuel gouvernement israélien, le plus à droite de l'histoire du pays, fait la part belle aux avocats de la colonisation et le premier ministre, Benyamin Nétanyahou, a fait savoir que «la colonisation ne cessera pas». «C'est tout le contraire qui se produira».

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/des-terres-palestiniennes-saisies-par-l-armee-israelienne-echoient-aux-colons-20190314

Commentaires

1.Posté par Christian SÉBENNE le 15/03/2019 17:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L’article mentionne que Israël a “réquisitionné“ en 50 ans plus de 10.000 hectares de terres palestiniennes en invoquant des besoins de sécurité.

Pour ma part, je suis très surpris que la “réquisition“ serait de 10.000 hectares en 50 ans. En effet, si vous prenez la carte de la Palestine en 1947 et que vous y mettiez en parallèle toutes les surfaces qui ont été volées depuis, ce sont des centaines de milliers d’hectares qui ont été volées, pour ne pas dire plus.

La Palestine se résumerait à la bande de Gaza et ferait de l’ordre de 360 km2, ce qui est une estimation et reste encore à être prouvé.

Le mot réquisition étant inapproprié, car il s’agit d’un vol.

Israël en Palestine occupée aujourd’hui fait 20.770 Km2

Cartes de la Palestine en 1947 à celle d'Israël en Palestine occupée d’aujourd’hui.

https://c1.staticflickr.com/3/2764/4055324488_6b22afc712_z.jpg?zz=1

Donc 10.000 hectares sur 50 ans c’est un nuage de fumée pour cacher la réalité du crime.

Je ne parle pas du Plateau du Golan ni des terres qu’Israël a “loué“… à la Jordanie.

Christian Sébenne

2.Posté par Saber le 16/03/2019 09:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le sionisme n'a aucune légitimité à posséder une parcelle de terre en Palestine; les sionistes sont des colons criminels.

Nouveau commentaire :



Publicité

Brèves



Commentaires