Des organisations humanitaires belges appellent à lever le blocus sur la bande de Gaza  29/03/2020

Des organisations humanitaires belges appellent à lever le blocus sur la bande de Gaza























Des organisations non gouvernementales belges ont adressé une lettre aux responsables de leur pays afin de bouger pour lever le blocus imposé à la bande de Gaza dans ces conditions où la pandémie du coronavirus fait ravage dans le monde entier.

Le journal belge Le Soir a publié la lettre qui tire la sonnette d’alarme quant à la situation chaotique dans la bande qui vit depuis 13 ans sous un blocus illégale imposé par les autorités d’occupation israéliennes.

« Il faut laisser entrer les fournitures médicales nécessaires : respirateurs, lits de soins intensifs, kits de dépistage et tout le matériel restreignant les risques de contaminations. Nous appelons également à l’entrée de vivres mais aussi de personnel médical étranger pour aider à dépasser la crise. Une fourniture complète d’électricité est également importante afin que les structures de soins puissent faire fonctionner correctement leurs services », ont indiqué les organisations belges tout en appelant la communauté internationale « à veiller à ce que l’aide humanitaire soit renforcée dans le territoire durant la crise ».

Revenant sur l’état de lieu, Amjad Shawa, directeur du réseau des ONG palestiniennes PNGO et partenaire du CNCD-11.11.11 et Oxfam a souligné que « Le système de santé de la bande de Gaza est très faible et fragile à cause du blocus illégal imposé par Israël. Lever le blocus permettrait d’éviter la propagation massive du Covid-19 dans la bande de Gaza ».

Les agressions d’occupation israéliennes ont détruit l’infrastructure de la bande et ont bondé les structures de santé par les blessés par balles dont le nombre s’élève à des milliers depuis les semaines des manifestations du Grand Retour. « Nos ressources sont tellement limitées et notre système de santé tellement fragile. Nous nous attendons au pire. Mais nous nous préparons comme nous pouvons dans nos centres de santé et notre hôpital pour répondre à la fois à la crise du Covid-19 et pour prendre en charge les patients quotidiens qui ont besoin de soins et ne savent pas se les payer » raconte Haneen J. Wishaw, responsable des programmes de l’Union of Health Work Committees, structure médicale partenaire de l’ONG belge Viva Salud.

Rapportant une image sur la vie quotidienne des gazaouis, le journal Le Soir s’est arrêté sur les défaillances du système de santé qui fait que les citoyens « dépendent d’Israël pour les cas médicaux critiques. L’aquifère de Gaza étant pollué à 97 %, ils n’ont pas accès à l’eau potable. Impossible de se confiner à la maison car la moitié de la population parvient à peine à vivre de petits boulots qui lui permettent de nourrir l’autre moitié. Huit Gazaouis sur dix dépendent déjà de l’aide humanitaire. Avec plus de 5.000 habitants au km², Gaza constitue l’une des zones les plus densément peuplées au monde et ainsi un enfer virologique ».


https://french.palinfo.com/56479
@Copyright Le Centre Palestinien D'Information

Commentaires

1.Posté par Saber le 30/03/2020 16:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pendant ce temps là, les monarchies vivent dans le luxe à gerber.

Nouveau commentaire :



Publicité

Brèves



Commentaires