Des auteurs de l’étude condamnant l’hydroxychloroquine la remettent en cause  03/06/2020

Des auteurs de l’étude condamnant l’hydroxychloroquine la remettent en cause



















La revue médicale The Lancet (groupe Elsevier) a publié le 2 juin 2020 une mise en garde face à l’article qu’elle avait publiée sur la dangerosité de l’hydroxychloroquine dans le traitement du Covid-19 [1].

The Guardian avait relevé l’inanité des données de bases de l’étude qui avaient été manifestement falsifiées [2].

Des auteurs de l’étude n’étant pas liés à la société de traitement des données, Surgisphere, ont demandé une enquête sur l’origine et la fiabilité des données de cette étude.

The Lancet indique attendre le résultat de cette enquête pour se prononcer sur la sincérité de l’étude [3].


[1] “Hydroxychloroquine or chloroquine with or without a macrolide for treatment of COVID-19 : a multinational registry analysis”, Mandeep R. Mehra, Sapan S. Desai, Frank Ruschitzka, Amit N. Patel, The Lancet Online, May 22, 2020.

[2] “Questions raised over hydroxychloroquine study which caused WHO to halt trials for Covid-19”, Melissa Davey, The Guardian, May 28, 2020.

[3] “Expression of concern : Hydroxychloroquine or chloroquine with or without a macrolide for treatment of COVID-19 : a multinational registry analysis”, The Lancet, June 2, 2020.

https://www.voltairenet.org/article210085.html

Commentaires

1.Posté par Hama Guise le 03/06/2020 17:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Comme quoi la vérité rattrape toujours le mensonge.
En 2020 la revue The Lancet publie une étude pour démontrer la dangerosité de la chloroquine, substance pourtant utilisée depuis 70 ans sur des millions de personne sans souci apparent.
Pourtant en 2003 cette même revue The Lancet publiait une étude élogieuse sur les effets positifs et le peu de dangerosité de cette même chloroquine, connue depuis 1934, la recommandant pour toutes formes de coronavirus.
Le 1er Novembre 2003 : Effects of chloroquine on viral infections.
Forcément une de ces deux études est fausse, cherchez l'erreur.
Quand la science devient un enjeu économique, ce n'est plus de la science mais de la manipulation contrôlée.
Pour rappel, le mensonge est le premier outil du mal et de la noblesse noire dirigeante.

2.Posté par je hais les cookies le 03/06/2020 19:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

les rats quittent le navire !
ils ont peur d'être emportés judiciaire ment par le scandale, alors ils se dépèchent de se désolidariser !

3.Posté par bob le 04/06/2020 00:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Allez en prison, avancez tout droit en prison, ne passez pas par la case départ et ne recevez pas votre pot de vin !

Nouveau commentaire :



Publicité

Brèves



Commentaires