Condamné, Éric Zemmour saisit la CEDH pour «violation de la liberté d'expression»  11/12/2019

Condamné, Éric Zemmour saisit la CEDH pour «violation de la liberté d'expression»






























Éric Zemmour a saisi la Cour européenne des droits de l'Homme (CEDH), reprochant à la France de violer sa liberté d'expression à travers sa condamnation pour provocation à la haine religieuse, a fait savoir la Cour.

Reprochant à la France de violer sa liberté d'expression à travers sa condamnation, définitive, pour provocation à la haine religieuse, le chroniqueur et polémiste Éric Zemmour a décidé de saisir la Cour européenne des droits de l'Homme (CEDH), a fait savoir la Cour le 11 décembre.

La CEDH, installée à Strasbourg, a réceptionné la requête d'Éric Zemmour sur le fondement de l'article 10 de la Convention européenne des droits de l'Homme protégeant la liberté d'expression, a indiqué la Cour à l'AFP.

La cour s'engage à traiter les affaires en moyenne dans un délai de trois ans après réception de la requête.
Des propos anti-musulmans

En septembre, la Cour de cassation avait rejeté le recours d'Éric Zemmour contre un arrêt de la cour d'appel de Paris de mai 2018 qui le condamnait à une amende de 3.000 euros pour des propos anti-musulmans tenus en 2016 dans l'émission de France 5 «C à vous».

L'auteur du «Destin français» avait notamment estimé qu'il fallait donner aux musulmans «le choix entre l'islam et la France» et que la France vivait «depuis 30 ans une invasion», affirmant que «dans d'innombrables banlieues françaises où de nombreuses jeunes filles sont voilées» se jouait une «lutte pour islamiser un territoire», «un jihad».

La cour d'appel avait considéré que ces deux passages «visent les musulmans dans leur globalité et contiennent une exhortation implicite à la discrimination».
Atteinte à la liberté d'expression?

Éric Zemmour avait également été condamné à verser un euro symbolique et 1.000 euros au titre des frais de justice à l'association CAPJPO EuroPalestine, qui avait engagé les poursuites.

«La décision de condamner Zemmour porte atteinte à la liberté d'expression et constitue une atteinte au procès équitable», avait déclaré son avocat, Me Antoine Beauquier, à l'hebdomadaire le Point. «Notre recours pose la question suivante: la France laisse-t-elle encore à quelqu'un le droit d'être un polémiste?».

Ce recours peut paraître paradoxal, Éric Zemmour ayant fustigé par le passé «ces juges qui foulent au pied la démocratie» et prenant entre autres pour cible la CEDH.

«Au nom de l'État de droit, les juges, que les médias appellent les sages, c'est-à-dire la Cour européenne des droits de l'homme, la Cour de justice européenne et le Conseil constitutionnel, imposent leur idéologie au pouvoir politique», pointait-il en octobre 2018 dans un entretien au Point.


Commentaire:
Pacquito Serada
Effet d'annonce. La CEDH n'est pas compétente en la matière et cela ouvrirait de toutes les façons la boite de pandore, puisque cela permettrait dans la foulée de faire annuler toutes les lois sur la haine raciale et la négation des crimes contre l'humanité sur des personne religieuses, et donc priver le CRIF de ses poursuites, sans pour autant modifier les prédispositions constitutionnelles qui l'interdisent. On se retrouverait avec une incohérence du droit, et comme la constitution est dans tous les cas supérieure à la loi commune, la décision de la CEDH serait de facto inapplicable.

https://fr.sputniknews.com/france/201912111042581450-condamne-eric-zemmour-saisit-la-cedh-pour-viol-de-la-liberte-dexpression/

Commentaires

1.Posté par salahdine france le 11/12/2019 17:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

J'espere qu'il ne sera pas condamner car si il veut la liberté d'expression alors les musulmans auront aussi la liberté de critiquer le talmud pédophile anti Chrétien, anti humanité ainsi que critiquer l 'entité criminelle et tous ceux qui la soutiennent.

2.Posté par hakim bey le 12/12/2019 12:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@salahdine france

Vous croyez vraiment qu'il y a une réciprocité ? Désolé de briser vos illusions, mais faut voir la réalité en face... allez donc voir de quel cas fait la justice de la liberté d'expression du côté des antisionistes. Et dans ce cas, ce n’est que la critique d’un projet d’apartheid, ce n’est même pas la critique de la religion juive comme pourrait l'être celle de la religion musulmane ou chrétienne.

Vous devez le comprendre, la critique de la pratique religieuse des juifs est considérée comme étant antisémite. Cela est acquis depuis bien longtemps par les juifs, ce qui n'est pas le cas des musulmans et des chrétiens. Pourtant, une lueur d'espoir est apparue quand un juif s'est fait condamner pour avoir attaqué les musulmans en se servant de leur religion. C'est de bonne guerre et c'est même salutaire, car la justice reconnaît que même les musulmans doivent profiter de la même "censure" que les juifs quand les autres devaient subir leurs critiques sans broncher.

Le fait de remettre les pendules à l'heure va être une bonne chose pour revoir de façon générale le principe de "La liberté d'expression", mais en attendant, ce qui est considéré comme un droit général et impersonnel devrait l’être pour tout le monde sauf disposition contraire. Tant que l’on n’aura pas dit clairement – dans un texte de loi – que les juifs sont un peuple élu et qu’ils bénéficient de prérogative exorbitante de droit commun, alors on doit considérer qu’ils sont logés à la même enseigne que nous.

3.Posté par Margote le 12/12/2019 14:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

TA GUEULE ZEMMOUR !!!! C'est ma liberté d'expression !

4.Posté par maknine le 12/12/2019 14:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Alors si lui il se plaint et qu'il défend la liberté d'expression afin d'attaquer seulement les Musulmans, alors comme il est juif il ne faut se plaindre aussi quand nous parlons sur les juifs et surtout les sioniste.

5.Posté par oh-daz le 12/12/2019 17:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

chez ce triste personnage, il s'agit de liberté d'expresSION violente... la différence est là..

6.Posté par salahdine france le 12/12/2019 17:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Oui Hakim Biensur.
J'ai bien compris le monde hypocrite dans le quel nous vivons.
Ce 2 poids 2 mesures doit perdurer car c'est la seule maniere de développer le sens critiquer des moutons que nous sommes.
L'humanité, je l'espere, comprendra bien tot, qui tient les rennes de la propagande économique, sociale, médiatique etc etc.

7.Posté par salahdine france le 13/12/2019 00:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Zemmour? il est en mis-sion sous fausse banniere Française

8.Posté par Saber le 13/12/2019 22:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le nationalisme sionisme; un danger mortel pour la France.

Nouveau commentaire :



Publicité

Brèves



Commentaires