Colonel Corvez: «Les Américains ont utilisé Daech contre les talibans en Afghanistan»  15/11/2019

Colonel Corvez: «Les Américains ont utilisé Daech contre les talibans en Afghanistan»













Des combattants irréguliers, soutenus par la CIA, ont commis des atrocités dans leur combat contre les talibans en Afghanistan, accuse Human Rights Watch. Le colonel Alain Corvez, ancien conseiller du général commandant la FINUL, confirme au micro du Désordre mondial que les États-Unis ont utilisé des membres de Daech contre les talibans.

L’ONG Human Rights Watch vient de publier un rapport dans lequel elle accuse la CIA d’atrocités en Afghanistan par l’intermédiaire de combattants locaux qu’elle utilise pour combattre les talibans.

«Des forces afghanes soutenues par la CIA ont commis des exécutions sommaires et d’autres violations graves sans aucune responsabilité, dénonce l’ONG, avant de poursuivre: ces forces ont illégalement tué des civils lors de raids nocturnes, ont fait disparaître de force des détenus et ont attaqué des établissements de santé pour avoir soigné des combattants insurgés. Les pertes civiles résultant de ces raids et opérations aériennes ont considérablement augmenté au cours des deux dernières années.»

Le colonel Alain Corvez, ancien conseiller du général commandant la Force des Nations unies déployée au Sud-Liban (FINUL) et ancien conseiller en relations internationales au ministère des Affaires étrangères, explique au Désordre mondial que l’approche des États-Unis s’inscrit dans une stratégie américaine de soutien par des forces spéciales américaines de combattants non-étatiques –voire terroristes– pour mener leurs guerres:

«Les Américains avaient transportés en hélicoptère des combattants islamistes de Daech afin de les utiliser contre les talibans... Les chefs militaires de Daech sont des Irakiens qui étaient dans des prisons américaines. Les plus grands officiers et responsables de l’armée de Saddam Hussein se trouvaient dans des geôles après l’invasion américaine en Irak, et donc ils détenaient des chefs militaires. Ils les ont lâchés pour créer Daech.»

Corvez précise que ce n’est pas un cas exceptionnel et que même la France emploie de telles tactiques.

«Les services français on fait la même chose en Syrie. Les services français ont envoyé des forces spéciales, pas très nombreuses, qui ont apporté leur conseil et leur organisation et même leur armement à certains groupes terroristes pour aider à l’accomplissement de la mission qui était de renverser Bachar el-Assad.»

Mais dans le cas de l’Afghanistan, contrairement à celui de la Syrie, les Américains sont censés être partenaires et non pas ennemis du pouvoir en place. Alors pourquoi le gouvernement afghan permet-il de telles opérations sur son sol?

«Le gouvernent afghan n’a pas assez de force et de puissance pour dire aux Américains: “On ne veut pas ce genre de mission”», estime le colonel Alain Corvez.


Nouveau commentaire :



Publicité

Brèves



Commentaires