Colombie: neuvième jour de contestations  02/12/2019

Colombie: neuvième jour de contestations
























Neuvième jour de contestations antigouvernementales en Colombie, où les autorités mènent un dialogue national élargi suite à la crise que traverse le pays.

Les manifestations, dont l’ampleur a diminué, se poursuivent, samedi, dans plusieurs villes, notamment la capitale Bogota, avec une mobilisation estudiantine dans les rues.

Des centaines de personnes, dont des indigènes de régions éloignées et des étudiants de l'université nationale, ont défilé dans la capitale.

Des funérailles ont eu lieu dans la zone où le jeune manifestant Dylan Mauricio Cruz a été tué par les tirs de la police la semaine dernière.

L’autopsie du jeune âgé de 18 ans a révélé qu’il a été abattu par “Bean bag”, une munition utilisée aux Etats-Unis, au Chili et en Israël.

À Barranquilla, dans le nord du pays, la police anti-émeute a arrêté puis relâché trois reporters du journal El Heraldo. Des vidéos de l’arrestation musclée ont été relayées sur les réseaux sociaux.

Selon la presse locale, la police a fait recours à des munitions illégales contre les manifestants, notamment du gaz lacrymogènes, dans la ville de Tonga, au nord-ouest de la capitale.

De son côté le gouvernement a annoncé, dans un communiqué rendu public, la tenue de la cinquième réunion du dialogue national, dans le palais présidentiel, avec la participation des délégués de 170 régions parmi les plus touchées par le conflit armé dans le pays.

Le gouvernement a promis la poursuite de la réforme agraire et la lutte contre la culture de la coca et ce après avoir approuvé de nombreux projets d'infrastructure dans ces régions.

Les manifestations ont démarré en Colombie lors de la grève générale du 21 novembre contre les réformes gouvernementales touchant aux salaires et aux retraites.

Vendredi, des centaines de milliers de colombiens ont défié le couvre feu à Bogotá et manifesté devant la résidence du président, Duque.

Les manifestants revendiquent l’amélioration de la situation des travailleurs, la lutte contre le trafic de drogue, la protection des indigènes, l’amélioration de la qualité de l’enseignement ainsi que le renforcement des garanties sociales. Certains réclament également la consolidation de l’accord de paix conclu avec les FARC en 2016.

Les contestations Colombie s'inscrivent dans un climat de haute tension en Amérique latine, marqué par des crises allant de l'Équateur à la Bolivie, au Chili et au Venezuela.

https://www.aa.com.tr/fr/monde/colombie-neuvi%C3%A8me-jour-de-contestations/1659957

Nouveau commentaire :



Publicité

Brèves



Commentaires