Christophe Castaner autorise les préfets à « durcir les mesures » en cas de relâchement  06/04/2020

Christophe Castaner autorise les préfets à « durcir les mesures » en cas de relâchement













Le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner a demandé aux préfets « d’examiner au cas par cas », la « nécessité de durcir les mesures » en cas de « relâchement » dans le confinement, selon Beauvau.

« Là où des signes de laisser-aller se feraient jour et où ces règles viendraient à être contournées », le ministre demande aux préfets de prendre, « en lien avec les maires, les mesures qui s’imposent, notamment de limitation de la pratique sportive individuelle, pour assurer un respect strict du confinement », a-t-on ajouté de même source.

https://www.20minutes.fr/monde/2755419-20200406-coronavirus-nouvelle-attestation-numerique-disponible-8h-lundi-matin

Commentaires

1.Posté par Révolution le 07/04/2020 19:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

En fait, l'equipe de pieds nickelés de la macronie, habitués à reprimer, racketter, frapper et gazer les Francais libres, ne sait pas comment sortir de l'ornière du confinement total.
Le levé de rideau risque fort de laisser apparaître un champ de ruine et de faillite économique avec son lot de millions de chômeurs, de petits patrons rayés de la carte des affaires, des millions de personnes incapables de payer leur loyer entrainant l'impossibilité pour les petits proprietaires de rembourser leur credit immobilier, conduisant à une banqueroute.

Pour l'instant le coq et sa poule sont sous anesthésie, Veran s'emploie à injecter la dose de morphine tous les soirs à 20h et Castaner frappe à coups d'amende tous ceux qui ce sont reveillés.

Le remède de flic des macroniens est pire que le covid, il va conduire à un appauvrissement général du pays.


As usual, le français moyen s'imagine qu'il ne sera pas touché lui, mais que ça tombera sur son voisin. Alors il attend que ça se passe croyant qu'il s'agit juste d'une crise sanitaire et qu'il retrouvera son emploi.

Mais quand le coq et la poule vont se reveiller dans un état de dénuement , la macronie craint de se retrouver face une colère de type Gilets jaune à la puissance 10.

Le silence des organisations patronales est affligeant. Comment l'expliquer ?

Le Medef a l'habitude que ses serviteurs qu'ils paient grassement, appliquent et confortent ses choix. Les grands patrons ont fini par croire en raison de leur fortune, qu'ils ne pouvaient pas se tromper, et que toute façon, eux ils s'en sortiraient, voire qu'ils pourraient racheter des concurrents pour des roupies.

Bref, ni le Medef, ni l'Etat macronien n'ont le sens de l'intérêt commun, ce qui les rend incapable d'anticiper et de prendre les bonnes mesures.


Si bien que vous ne trouverez personne pour dire au Medef qu'il se plante en laissant la macronie gerer la crise comme on gère une bonne affaire pour Bigpharma.

Pour limiter les dégâts humains , il faut impérativement et sans délai sortir du confinement, maintenant !


Nouveau commentaire :



Publicité

Brèves



Commentaires