«Cars Macron» : flop des bus anti-grèves promus par le gouvernement, qui ont roulé à vide  08/12/2019

«Cars Macron» : flop des bus anti-grèves promus par le gouvernement, qui ont roulé à vide
























Le secrétaire d'Etat aux transports Jean-Baptiste Djebbari avait promu les cars Flixbus face aux grèves de la SNCF et de la RATP. Sauf que ces navettes n'ont pas réussi à remplir leur rôle : elles ont roulé à vide le 6 décembre.

Un fiasco pour les «bus Macron» le 6 décembre, au deuxième jour de la grève des transports SNCF et RATP. Et ce malgré la communication du secrétaire d'Etat chargé des Transports, Jean-Baptiste Djebbari, qui s'était dit la veille «ravi d’annoncer que Flixbus déploie dès demain [le 6 décembre] des bus entre Massy et Aulnay-sous-Bois pour répondre aux besoins des usagers franciliens et parisiens, durant ces jours de grèves».

Plusieurs médias, dont l'AFP, confirment que la liaison entre Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), Paris-Bercy et Massy (Essonne), lancée à l'initiative du gouvernement, tournait à vide. L'expérience ne devrait donc pas être reconduite le 9 décembre, selon un porte-parole.

Interrogé par Le Point, un agent FlixBus à la gare routière de Paris-Bercy ironise sur les bus vides, sans client, alors qu'ils étaient gratuits pour l'usager : «C'est marrant, on n'a que des journalistes qui nous demandent où sont ces bus, mais aucun client.» L'hebdomadaire a d'ailleurs constaté qu'à la gare routière de Bercy, le 6 décembre à midi, on ne trouve «aucune trace de l'existence de ces navettes, qui n'apparaissent même pas sur les écrans d'information». Il y aurait tout de même eu huit allers-retours durant la journée, à des horaires inconnus. Flixbus met en cause la communication du cabinet de Jean-Baptiste Djebbari, qui n'aurait pas rendu public les horaires.

Les Echos corroborent en assurant que les deux autocars, «d'une cinquantaine de places chacun, mis à disposition par la compagnie allemande, ont roulé à vide ou presque pendant toute la journée». Auprès du Point, la compagnie Flixbus relativise l'échec, et estime «avoir fait le job» en faisant rouler ces bus... même si ceux-ci n'ont pas trouvé leur public. L'entreprise allemande avait lancé ses lignes en France dans la foulée de la loi Macron de 2015.

https://francais.rt.com/france/68748-cars-macron-flop-bus-anti-greves-promus-par-gouvernement-qui-ont-roule-vide

Commentaires

1.Posté par JBL1960 le 08/12/2019 15:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Y sont électriques les Cars-Macron ?

Quelle équipe de bras cassés !

Tenez, j'ai dégoté cette info, car en prime, pour ceux qui n'auraient pas compris, Macron et tout son gouvernement-qui-ment, mais également, tous les ceusses de droite et de gauche d'ailleurs, député-e-s, sénateurs et sénatrices de tous poils, en tous les cas : La retraite par pointdatagueule, c'est pour nous, les gueux et les gueuses, mais pas pour eux, hein ?
Sont pas fous (enfin, quoique ?)

L’actualité retraite est très dense et se concentre principalement sur une opposition, parfois faite de clichés, entre le régime de salariés et certains régimes spéciaux (régime des fonctionnaires, régime SNCF etc.). Mais on entend peu parler de certains régimes comme celui de… nos chers députés ! Pourtant ils ne sont pas à plaindre, loin s’en faut. Petite présentation exhaustive de la retraite des députés, un régime toujours très intéressant qui ne fait pas de bruit…

Ces retraites sont à la fois payées grâce aux cotisations, mais aussi et surtout par une subvention inscrite au budget de l’Assemblée nationale (payée par l’État, donc par le contribuable, donc par nous). Selon les derniers chiffres communiqués et stables depuis une dizaine d’année, les cotisations versées par les parlementaires représentent environ 12 % du financement de la Caisse de retraite des députés. Le reste, près de 88 % est payé par les dites subventions. Cela représenterait plus de 53 millions d’euros (contre « seulement » 8 millions d’euros pour la part prise en charge par les députés). Sur une pension moyenne de 2 700 € net par mois servie par le régime spécial, 2 376 € ne sont pas payés par les principaux intéressés !!!

Pas taper, c'est pas moi qui le dit, voilà la source ► https://www.audit-retraite.fr/actualites/retraite-deputes/

C'est à faire tourner sans pitié !
JBL

Nouveau commentaire :



Publicité

Brèves



Commentaires