Bakou se désolidarise-t-il de Téhéran?  27/02/2012


Bakou se désolidarise-t-il de Téhéran?
IRIB-Au moment où les relations entre l'Iran et l'Azerbaïdjan semblent en passe à une phase tendue, après l'arrestation des dizaines de fidèles azéris par le gouvernement de Bakou, Ilham Aliev vient de signer un grand contrat en armement avec le régime israélien.
L'accord porte principalement sur la fourniture de drones et d’équipement de sécurité divers. Dans le même temps, en marge du Forum de Davos, le président azéri Ilham Aliev a rencontré le président du régime sioniste, Shimon Peres. L’Azerbaïdjan est devenu depuis plusieurs mois la base arrière de probables opérations israéliennes contre l’Iran, avec lequel elle entretenait toujours des relations amicales. Ce rapprochement entre l'entité sioniste et l’Azerbaïdjan va permettre à Israël d’avoir une présence militaire à la frontière iranienne, permettre au Mossad de reprendre pied dans la région et faciliter les opérations clandestines de Tel-Aviv dans la région. La décision du gouvernement azéri ne semble pas être digne d'un voisin qui a, toujours, bénéficié du soutien et de l'aide de tout genre de son partenaire de longue date. D'autant plus que la population musulmane azérie se déclaré sérieusement contre toute coopération avec Israël. La transaction en armement israélo-azerbaïdjanaise a été révélée alors que les responsables du gouvernement de Bakou avaient annoncé leur intention de ne pas mettre au jour qu'une partie des détails des relations avec Israël. C'était en effet en raison de vives protestations du peuple musulman azéri que le gouvernement préfère cacher cette coopération. Ce n'est pas pourtant le cas pour les autorités israéliennes qui cherchent à dévoiler haut et fort cette nouvelle coopération, cherchant ainsi une campagne médiatique et sortir de l'isolement. Alors que plus d'un million de déplacés de la guerre du Haut Karabach attendent, toujours, la réalisation des promesses du gouvernement de Bakou pour retourner à leur maison, Ilham Aliev et son entourage pensent qu'avec la coopération avec Israël, ils pourront régler, à l'aide du lobby sioniste aux Etats-Unis et en Europe, l'affaire de Karabach. Pourtant, Israël n'entend pas s'intervenir dans cette affaire azérie-arménienne, il veut plutôt pénétrer dans la région du Caucase du sud pour réalise son rêve de déploiement des bases d'espionnage contre les nations indépendantes de cette région. Il est vrai qu'en achetant des armements au régime sioniste, le gouvernement de Bakou ne fait rien que faire partir en fumée les ressources nationales du peuple azéri.
IRIB

Commentaires

1.Posté par Arthur gohin le 27/02/2012 12:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bakou joue à fond la carte du pan turquisme, et s'associe à israel.
La Turquie reve depuis avant la première guerre mondiale de réunir tous les pays turcophones d'Asie dans un puissant empire... et l'Arménie est placée au mauvais endroit depuis toujours. Le petit reste d'Arménie qui a survécu au génocide continue à séparer la Turquie de l'Azerbaidjan, et la puissante Russie le protège de toute velléité d'agression turcophone.
Cependant le nord de l'Iran est largement peuplé d'azerbaidjanais. Si l'Iran était affaiblis comme l'Irak l'a été par une agression sionisto américaine, cette région pourait etre annexée à l'Azerbaidjan, celui-ci serait réuni à la Turquie, et l'Arménie serait ainsi coupée de l'Iran et terriblement isolée.
"Pourtant, Israël n'entend pas s'intervenir dans cette affaire azérie-arménienne"... Oui oui, mais je ne vous dis pas ce que cette mafia satanique glisse à l'oreille de Bakou.

2.Posté par je hais les cookies le 27/02/2012 13:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

les USA ont gagné l'azerbaïdjan pour mieux enserrer la Russie. Ils continuent leur jeu de go.

Nouveau commentaire :



Publicité

Brèves



Commentaires