Attaque des Champs-Élysées : "l'identité de l'attaquant est connue et a été vérifiée" (procureur)  21/04/2017

Attaque des Champs-Élysées : "l'identité de l'attaquant est connue et a été vérifiée" (procureur)











"L'identité de l'attaquant" qui a tué un policier et en a blessé deux autres jeudi soir sur les Champs-Elysées "est connue et a été vérifiée", a annoncé le procureur de la République de Paris, François Molins.
S'exprimant devant la presse près du lieu de l'attaque, il s'est refusé à donner l'identité de cet homme, en raison des nécessités de l'enquête. Des perquisitions et investigations sont en cours pour établir "s'il a bénéficié ou pas de complicités", a poursuivi M. Molins, qui donnera un point presse vendredi dans la journée.

L'assaillant à l'origine de la fusillade qui a coûté la vie à un policier jeudi soir sur les Champs-Élysées était visé par une enquête antiterroriste pour avoir manifesté son intention de tuer des policiers, a-t-on appris de sources proches de l'enquête.
Une perquisition était en cours dans le nuit de jeudi à vendredi en Seine-et-Marne au domicile de cet homme, un Français de 39 ans. Il s'agit du titulaire de la carte grise du véhicule utilisé pour l'attaque. L'assaillant a été abattu par la police au cours de la fusillade.


Le suspect de l'attaque avait été condamné en février 2005 à quinze ans de réclusion pour trois tentatives d'homicide volontaire, dont deux visant des policiers. Il avait reconnu les faits lors de son procès en appel. En première instance en 2003 devant une cour d'assises, il avait été condamné à 20 ans de réclusion criminelle.
Son procès trouvait son origine dans une course-poursuite en 2001. Alors qu'il circulait au volant d'une voiture volée, armé d'un revolver, il avait percuté un véhicule conduit par deux jeunes frères, l'un d'eux étant élève gardien de la paix.
Le chauffard avait pris la fuite à pied avant d'être rattrapé par le conducteur de la voiture percutée et son frère muni d'un brassard "police". Le chauffard avait tiré deux balles, les blessant grièvement au thorax. Il avait été arrêté peu après et placé en garde à vue sous un faux nom.
Deux jours plus tard, il avait grièvement blessé un policier qui le sortait de sa cellule et dont il avait saisi l'arme, faisant feu à plusieurs reprises.

https://www.lorientlejour.com/article/1047680/attaque-des-champs-elysees-lidentite-de-lattaquant-est-connue-et-a-ete-verifiee-procureur.html
https://www.lorientlejour.com/article/1047682/attentat-des-champs-elysees-lassaillant-etait-vise-par-une-enquete-antiterroriste.html

Commentaires

1.Posté par alanhorus le 21/04/2017 08:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Comme par hasard ce qui était annoncé depuis des mois s'est produit, à savoir un false flag aurait lieu en plein milieu de la campagne électorale en France.

Pourquoi je pense que c'est un false flag ?

Parce que l'événement tombe à pic pour que les Français mettent ceux qui intéressent les commanditaires dans l'urne du second tour, et ce sont marine Le Pen et emmanuel Macron.

Qui peut croire que ce choix soit celui de DAESH ? Si tant est que DAESH, soit bien ce que l'on décrit ce que je ne crois pas personnellement.

Les discours de marine Le Pen et celui de "marre des cons, "euh" non, et celui dem macron sont les plus rassurants, comme par hasard.

Pourquoi en Syrie et en Irak arriveraient-ils à faire des millions de morts et chez nous un simple policier sur les champs-Elysées ?

De plus l'histoire selon laquelle le supposé terroriste était fiché "S" en garde à vue à meaux aurait été libéré par un juge est abracadabrante c'est même une preuve de la manipulation en plein état d'urgence.

Il était annoncé par les sites de re-information.

Sur youtube déjà des dizaines de vidéos circulent avec le code false flag et champs-Elysées, Macron n'était t il pas entouré de la couleur violette lors de sa conclusion ? C'est aussi un code secret pour indiquer un false flag qui comme par hasard est aussi le nom d'une série culte venue du moyen (très moyen) orient.

Et puis expliquez moi l'intérêt pour un supposé terroriste de venir aux champs-Elysées là ou il y a le plus de police d'armée et de service secret pour venir se faire cueillir avec sa petite auto et sa kalashnikov que certains "témoins" ont entendus tirer six coup, ce ne sont pas des témoins mais des acteurs de crise comme ont nomme ceux qui témoignent dans ces affaires maintenant suffisamment nombreuses.

La grande majorité de la population n'ira helas pas faire des recherches sur internetpour savoir si c'est un vrai attentat ou un coup monté par des services secrets et ils le savent.

2.Posté par keg le 21/04/2017 10:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Peut-on dire connue quand on la tait?

Il fut des cas où à peine à terre, le nom était balancé à tout va!
Que cache cette discrétion?
Serions nous en western spaghettis?

La preuve de l'efficacité du plan "état d'urgence". Les seuls visés, les citoyens lambda qui se couchent sur le sommier des empreintes et photo-matons.... parce que les terroristes..... ils terrorisent (n'est-ce pas le rôle à eux dévolus, par la ripoublique!

3.Posté par Leens le 21/04/2017 11:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il suffit de relire l'article sur ce site du 20 février pour trouver une bonne piste:http://www.alterinfo.net/Presidentielle-un-militaire-israelien-predit-une-attaque_a128722.html

4.Posté par amir le 21/04/2017 20:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

On connait l'identité de l'assaillant, mais également les commanditaires.De très mauvais élèves car ils n'ont pas hésité à sacrifier un innocent dont le seul tort est d'être policier. Après la sortie de Hollande , président en exercice, appelant à ne pas tomber dans le piège Melenchon, tout le monde s'attendait à ce qu'un psychopathe, bourré à bloc aille se venger d'innocents policiers. Daesh n'est pas né de la dernière pluie pour revendiquer pareil attentat. S'il avait commandité cette absurdité , il aurait misé sur le gros coup: touristes étrangers et passants, n'est-ce pas
Sauf qu'il y a ceux des coulisses qui veulent absolument que ne parviennent au second tour que Fillon et Le Pen, avec la garantie de l'élimination de cette dernière( car honnie par la majorité des français)
La confirmation du scénario est venue du journaliste de France 24 , qui une fois le choc passé est allé interviewer ses concitoyens en leur posant la question suivante: Est-ce que cet attentat va t-il vous faire changer d'avis au sujet du choix du candidat ? toutes les réponses étaient affirmatives
Alors= déduction ?

5.Posté par oh-daz le 22/04/2017 10:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Et comme toujours, je ne prend aucun mot de ce procureur, monsieur moulin a bobards...

6.Posté par Saber le 22/04/2017 18:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Un système qui assassine des policiers deviendra très dangereux pour la population civile. Un air de dictature.

Nouveau commentaire :


Publicité

Brèves



Commentaires