Antisionisme et antisémitisme : la résolution polémique proposée par un député LREM crée des remous  02/12/2019

Antisionisme et antisémitisme : la résolution polémique proposée par un député LREM crée des remous
























Des associations appellent les députés à ne pas voter la résolution «visant à lutter contre l'antisémitisme» proposée par le député Sylvain Maillard, accusée d'entraver la critique d'Israël. Un rassemblement est organisé devant l'Assemblée.

Enregistrée à la Présidence de l’Assemblée nationale le 12 novembre 2019, la proposition de résolution «visant à lutter contre l'antisémitisme» présentée par le député macroniste Sylvain Maillard fait l'objet de vives critiques alors qu'elle doit être soumise au vote de l'Hémicycle ce 3 décembre. Plusieurs associations appellent ainsi les députés à rejeter ce texte. Un rassemblement a lieu ce 2 décembre devant l'Assemblée nationale, durant lequel plusieurs organisations se rassemblent pour faire valoir leur point de vue.



Un combat «détourné au service de la politique de l’Etat d’Israël» ?

De fait, les opposants à la résolution pointent notamment un passage qui assimile certaines positions antisionistes à de l'antisémitisme. «Les actes antisionistes peuvent parfois occulter des réalités antisémites. Critiquer l’existence même d’Israël en ce qu’elle constitue une collectivité composée de citoyens juifs revient à exprimer une haine à l’égard de la communauté́ juive dans son ensemble [...] De telles dérives font de plus en plus de l’antisionisme "une des formes contemporaines de l’antisémitisme", pour reprendre les mots du Président de la République. Pointer de telles dérives n’empêche par ailleurs aucunement la libre critique de la politique et des prises de positions des gouvernements israéliens», peut-on lire dans le texte disponible sur le site de l'Assemblée nationale.

«Notre groupe d'étude [sur l'antisémitisme] à l'Assemblée nationale portera une initiative forte dans les prochains jours pour que l'antisionisme soit reconnu et puni en France pour ce qu'il est : de l'antisémitisme !», avait déjà annoncé sur Twitter le député Sylvain Maillard le 16 février 2019, réagissant aux invectives adressées le même jour au philosophe Alain Finkielkraut, en marge du cortège de Gilets jaunes défilant à Paris à l'occasion de l'acte 14 du mouvement. Au sein même de LREM, le président Emmanuel Macron lui-même avait dans un premier temps exprimé son opposition à une telle initiative (avant de revenir finalement sur sa position lors du dîner du Crif le 20 février).

Evoquant «un exposé des motifs très contestable» dans un communiqué publié en juin, la ligue des droits de l'homme s'indigne du fait que le combat contre l'antisémitisme puisse être «détourné au service de la politique de l'Etat d’Israël». «L'objectif [de la résolution] est de censurer les critiques du régime israélien», pointe de son côté l'union juive française pour la paix. Pour sa part l'association France Palestine solidarité souligne que «l’antisionisme est une opinion politique, longtemps majoritaire dans les communautés juives européennes».

https://francais.rt.com/france/68463-antisionisme-antisemitisme-resolution-polemique-proposee-depute-lrem-maillard-cree-remous


Commentaires

1.Posté par Moi le 02/12/2019 17:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Donc va falloir que les musulmans demandent a ce que une loi soit introduite ou quand on critique un pays musulman comme algérie Maroc ou tunisie , soit assimilé au racisme !

et on va voir ou la rigolade va nous amener !

2.Posté par Philou's Off le 02/12/2019 23:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Aux USA, 70 ou 80 millions de chrétiens évangélistes, pentecôtistes, adventistes et autres illuminés se revendiquent sionistes sans être juif le moins du monde...

çà va alors devenir intéressant si le simple fait de critiquer, dénoncer, dénigrer et prendre position contre ces gogos "chrétiens-sionistes" devenait de l'antisémitisme comme semble ici le rêver le troll maillard. Pour être aussi clairvoyant avec un nom pareil, cet abruti patenté a dû trop jouer à colin... quand il était petit, au point d'en être resté vraiment très borgne. Sinon, le cas échant si c'est en pleine conscience et connaissance de cause que ce zozo cherche à dénaturer à ce point notre langue pour la réduire en un infâme "glouby" incompréhensible; alors j'espère juste encore vivre un peu pour le voir, lui et quelques traîtres de son espèce se balancer au bout d'une corde pour prix de leur haute trahison .

3.Posté par mourad le 03/12/2019 21:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Incapables de se défendre sur le plan légal, ils savent qu'ils seront condamnés.

Ils agissent sur le plan social de la société civile qui réagit spontanément aux réactions des voleurs.

A un criminel ou un vulgaire voleur on ne lui dit pas monsieur le Juge ou monsieur le Maire.

Mais on le qualifie par ce qu'il est exactement.
Et les voisins se donnent même le mot pour le mettre en quarantaine.

Ainsi en est il de ces gens là dont certains ne sont que de vulgaires escrocs indignes.

Et ces qualificatifs jugés antisémites sont le reflet de société qui s'exprime normalement pour condamner des faits répréhensibles.

Nouveau commentaire :



Publicité

Brèves



Commentaires