Alain Finkielkraut expulsé de la place de la République : la classe politique française indignée  18/04/2016

Alain Finkielkraut expulsé de la place de la République : la classe politique française indignée








Les images du philosophe Alain Finkielkraut traité de facho et chassé de la place de la République dans la nuit du 16 au 17 avril par des participants au mouvement «Nuit Debout», ont suscité l'indignation de nombreux hommes politiques.

L'académicien, souvent taxé de «néo-réac» par plusieurs de ses détracteurs a été pris à partie par quelques individus, au pied de la statue de la République, selon les vidéos amateurs circulant sur les réseaux sociaux.

On y entend: «Casse-toi, sale facho», «Allez, bouge, bouge», «Dégage». Le polémiste, furieux, répond : «Fasciste !», hurle «Gnagnagnagnagna, pauvre conne» à une femme, avant de tourner les talons. En quittant la place, il lance : «Ça va, je me fais insulter, je peux répondre aussi.»

Juste après les faits, Alain Finkielkraut a expliqué avoir été «expulsé d'une place où doivent régner la démocratie et le pluralisme, donc cette démocratie c'est du bobard, ce pluralisme c'est un mensonge».

Le député Les Républicains (LR) Eric Ciotti et la députée Front national (FN) Marion Maréchal-Le Pen ont tous deux estimé que Nuit Debout avait montré son «vrai visage» : «celui de la haine et de l’intolérance». «Place de la République, on dénonce la discrimination, la précarité et l’oligarchie, on prône l’humanisme, le dialogue et une nouvelle démocratie mais dans un entre-soi que rien ne saurait venir perturber», a dénoncé le Président du conseil départemental des Alpes-Maritimes.

D'autres élus LR, comme Valérie Boyer, ont ironisé sur les débats à la mode Nuit Debout : «Ecouter religieusement Varoufakis, injurier Finkielkraut, la tolérance selon la gauche», alors que le même soir, l'ancien ministre grec des Finances s'est exprimé devant l'Assemblée générale, pour lui apporter son soutien. De son côté, le président de Debout la France, Nicolas Dupont-Aignant a exprimé ouvertement son soutien à Alain Finkielkraut.

La ministre de l'Education nationale, Najat Vallaud-Belkacem, a rappelé sur BFMTV que la place de la République devait être accessible à tout un chacun sans qu'il ait a subir ce genre d'accueil, tout en condamnant «absolument» la façon dont l'écrivain, avec qui elle n'est «pas toujours d'accord », avait été traité. Elle est pour l'heure, la seule membre du gouvernement à s'être exprimée sur le sujet.

Le député PS de l'Essonne, Julien Dray, a estimé quant à lui sur iTélé que «chasser» le philosophe de la Nuit Debout n'était «pas une bonne chose».

https://francais.rt.com/france/19237-alain-finkielkraut-place-republique-classe-politique-reactions

Commentaires

1.Posté par khaled le 18/04/2016 13:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

si ce bouffon est philosophe alors moi je suis la reine d'angleterre ...au passage la déclasse politique s'indigne ? comment peut on etre "indigne" quand on a aucun dignite

2.Posté par le gall le 18/04/2016 15:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Franchement, le peuple s'en fiche !

3.Posté par Aldamir le 18/04/2016 16:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

On ne peut parler objectivement et proprement parler de classe politique française.. Le paysage n'existe plus plus car ce ne sont que des exécuteurs et non des représentants de fractions du peuple qu'il s'agit. L'hexagone disparaît petit à petit de la scène internationale dans laquelle il occupe désormais le rang d' un simple rôle de figurant et vassal.

4.Posté par Margote le 18/04/2016 18:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La France depuis trop longtemps défend ce raciste, ce monstre qui n'a rien d'un philosophe bien sur.
Bravo et merci de tout coeur au mouvement «Nuit Debout»,
ce facho se permet de dire "où doivent régner la démocratie et le pluralisme"
la démocratie chez lui est égale à celle de netanyahu
le pluralisme ha ha il deteste tout ce qui est coloré
quelle horreur cet homme me répugne par son culot
un philosophe ha ha ha !!

5.Posté par letche le 19/04/2016 00:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Finkielkraut,le frere jumeau de bhl,sans intèret juste de pauvres domestiques au service du sionisme

6.Posté par Alphy le 19/04/2016 02:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Là franchement c'èst l'hopital qui se moque de la charité et le pompom.Mèsdames,mèssieux Chiotti,Vallaud Bèlkacèm et
Maréchal Lepèn.Faites l'analyse critique de vos cèrvaux.En èffèt de quèlle démocratie et république parlez vous? vous
qui n'hésitez pas,a venir cracher et vomir publiquement sur la population musulmane et la religion islam et dès pèrsonnes
issues de l'imigration à longueur de journées sur lès différents médias,balayez devant votre porte.

7.Posté par Popof le 19/04/2016 12:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

un facho peut se pointer a la télé mais pas dans la rue, c'est rassurant en fait il suffit d’éteindre la TV :)


fine quelle crotte avance des concepts puants qui nous ramènent aux heures les plus puantes de l'histoire les années 20 ou les théories racistes engraissait avant l'heure le terreau fertile du nazisme et de la préférence raciale cela au moment ou il ne s'agissait encore que de justifier les colonisations

8.Posté par letche le 19/04/2016 18:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

la classe politique est indignèe pour Finkielkraut,et ne le sont pas pour les 450 enfants palestiniens morts pendant la dernieres guerre de gaza,quelle belle hypocitie de nos èlites

Nouveau commentaire :


Publicité

Brèves



Commentaires