A-t-on le droit d’être neutre sur le statut de Jérusalem… sans boycotter la Russie?  03/01/2018

A-t-on le droit d’être neutre sur le statut de Jérusalem… sans boycotter la Russie?












Un rabbin orthodoxe américain a appelé à boycotter la chanteuse néozélandaise Lorde qui a décidé de ne pas se produire à Tel Aviv, mais a conservé dans son calendrier deux concerts en Russie.

Motivée par l'appel à la neutralité lancé par ses fans aussi bien israéliens que palestiniens, la décision de la chanteuse néozélandaise Lorde d'annuler son prochain concert à Tel Aviv semble avoir particulièrement vexé le rabbin américain Shmuley Boteach. Mais ce qui a aussi suscité l'indignation du rabbin, qui l'a accusée d'antisémitisme, est qu'elle n'a pas annulé ses concerts en Russie.

«Allons boycotter les boycotteurs et dire à Lorde et à ses suiveurs-fanatiques qu'au XXIe siècle il n'y a pas de place pour la haine à l'encontre des juifs», indique l'annonce parue dans le Washington Post et payée aux moyens de fonds collectés sur la plateforme GoFundMe par le Réseau des valeurs mondiales de Shmuley Boteach.

Réalisée en noir et blanc et occupant une page entière du quotidien, l'annonce comprend une photo de la chanteuse Lorde avec en arrière-plan d'un côté des déplacés qui portent des enfants dans leurs bras dans une ville détruite et de l'autre côté, une construction arborant deux drapeaux israéliens.

Et de pointer que l'artiste n'avait pas annulé ses concerts en Russie, pays qui, rappelle-t-il, soutient les autorités syriennes.

<blockquote class="twitter-tweet" data-lang="fr"><p lang="en" dir="ltr">Help Publish our Ad Against <a href="https://twitter.com/hashtag/LordeBDS?src=hash&amp;ref_src=twsrc%5Etfw">#LordeBDS</a> in America’s Leading Outlets. Need your help now. <a href="https://t.co/FEzcTDyYg8">https://t.co/FEzcTDyYg8</a> <a href="https://t.co/as3jlcVVvj">pic.twitter.com/as3jlcVVvj</a></p>&mdash; Rabbi Shmuley (@RabbiShmuley) <a href="https://twitter.com/RabbiShmuley/status/946663953769418752?ref_src=twsrc%5Etfw">29 décembre 2017</a></blockquote>
<script async src="https://platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script>

Plus tôt, deux fans de Lorde, une Israélienne et une autre Palestinienne, avaient adressé une lettre ouverte à la chanteuse, la priant d'annuler son concert en Israël. Selon elles, les autorités israéliennes pourraient qualifier la prestation de Lorde à Tel Aviv de soutien accordé à leur politique envers la Palestine et à leur position sur la question du statut de Jérusalem, même si Lorde elle-même ne s'exprime pas là-dessus.

Plusieurs musiciens, à leur tour, ont rédigé leur propre lettre, dans laquelle ils affirment avoir été déçus par l'annulation du concert de Lorde en Israël. D'après eux, les artistes doivent être libres de toute position politique d'autrui, alors qu'un tel boycott ne contribue pas au dialogue entre les deux parties.

https://fr.sputniknews.com/international/201801021034594235-jerusalem-russie-chanteuse-boycott-rabbin/

Commentaires

1.Posté par mourad le 03/01/2018 16:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Drôle d’artistes et de musiciens, que ces enverguâmes qui accompagnent la chanteuse néozélandaise Lorde.

Quand il s’agit de soutenir les voleurs de terres, les artistes s’y mettent et nous sommes entrain de le voir avec des chanteurs français qui font des concerts, et des soirées au profits des soldats israéliens.

Et dès qu’un chanteur boycott, ces mêmes musiciens élèvent la voix pour dénoncer et annoncer que les artistes doivent être neutres.

Ces paroles là messieurs allez le dire aux français du showbiz qui excellent dans ce domaine, ils ont même fait une déduction d’impôt à ceux qui aident l’armée israélienne.

Seule arme contre les voleurs de terres, le boycott.

Efficace à 100%, sans graisse et sans os, du muscle à l’état pur.

2.Posté par Saber le 03/01/2018 23:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

D'après eux, les artistes doivent être libres de toute position politique d'autrui, alors qu'un tel boycott ne contribue pas au dialogue entre les deux parties. ?

L'ex chanteur de "malheur à ce qui blesse un enfant " n'était pas neutre; il était pro-tsahal.

Nouveau commentaire :



Publicité

Brèves



Commentaires